AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La vie est lâche et te poignardera par derrière si tu lui tournes le dos.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 22/07/2010
● MESSAGES : 23


MessageSujet: La vie est lâche et te poignardera par derrière si tu lui tournes le dos. Dim 25 Juil - 1:14

IRIS WELLFIRE





•• Nom WELLFIRE

•• Prénoms IRIS ANN ADELAIDE

•• Age QUARANTE-QUATRE ANS

•• Mère ANABELLE WELLFIRE, née TUSSAUD
Gryffondor

•• Père FRANCK WELLFIRE
Gryffondor

•• Sang PUR, mais en quoi cela importe-t-il ?

•• Couleurs favorites ORANGE & MAUVE

•• Origine NEE A LONDRES; COTTEGE A GREENWICH

•• Baguette 23,6 CM, PLUME DE HIBOUX et BOIS DE LAURIER

•• Situation familiale VEUVE, a perdu deux enfants

•• Poste à Poudlard PROFESSEUR D'ARITHMANCIE

•• Ancienne maison SERPENTARD

( •• Avatar
Kristin Scott Thomas )


Dernière édition par Professeur Wellfire le Ven 25 Mar - 19:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 22/07/2010
● MESSAGES : 23


MessageSujet: Re: La vie est lâche et te poignardera par derrière si tu lui tournes le dos. Dim 25 Juil - 1:19

Toussaint 1ère année à Poudlard

Assise sur la chaise du salon, au milieu de Père et Mère, je n'osai dire un mot. Qu'aurais-je d'ailleurs pu dire ? Veuillez m'excuser d'être ce que je suis ? Je n'aurai récolté qu'une claque et de monter sans dessert. Non.
Devant moi, hors d'elle, Mère me regardait avec ses yeux ardents, où des éclairs se dessinaient, aussi sûrement qu'une tempête en plein océan. Elle m'en voulait. D'avoir été dans la seule maison qu'ils exécraient tous. La seule maison qui n'avait pas leur respect. Serpentard.


- Comment as-tu pu, Iris ?

Je baisse la tête. Que puis-je rétorquer ? Je suis fière d'être à Serpentard. Mais je sais que mes parents le prennent comme une trahison. Face à moi, deux anciens Gryffondor se tiennent, hors d'eux. Ils ne savent pas comment me faire payer cet affront. Une Wellfire à Serpentard !
Je me lève, d'un bond. Ils reculent, l'air surpris. Je sens que mes traits se tendent, la colère m'anime. Je ne sais que leur dire, mais jamais plus ils n'oseront dire que je déshonore ma famille en rejoignant la noble maison de Salazar Serpentard.


- Vous ne vous attendiez tout de même pas que j'aille à Gryffondor ? dis-je, ricanant.

Godric Gryffondor. Ses exploits ont bercé mon enfance, jusqu'à le détester. Je ne suis pas et ne serai jamais comme lui, comme mes parents. Je suis cruelle, arrogante, orgueilleuse, brillante, rusée. Vont-ils le comprendre ?
Je baisse les yeux vers mes vêtements. Le vert émeraude domine. Autour de moi, tout est doré. Même le soleil couchant semble être de leur côté. Je n'ai pas le choix. Je leur lance un dernier regard, empli de haine et sors en courant de la pièce.
En montant l'escalier, en rentrant dans ma chambre, des questions germent dans mon esprit. Je ne peux rester ici. Mon frère est allé à Gryffondor, ma soeur aussi. Je suis une étrangère, pour ces gens. Un cadeau empoisonné dont on se serait bien gardé.
Ma valise sur mon lit, je la remplis rapidement. Je m'en vais. Des vêtements, mon matériel de sorcier, ma cape et ma baguette. Ma baguette. Je me sens en sécurité lorsque je l'ai. Je ne sais pas beaucoup m'en servir, mais j'ai déjà l'impression d'être supérieure au commun des mortels.
Traînant ma lourde valise à travers la maison,je descends l'escalier, agraffe ma cape et ouvre la porte. L'air froid du mois de Novembre s'engouffre dans la maison, faisant tourbilloner les manteaux sur les portants et me fouettant le visage. J'inspire un grand coup, tourne la tête vers l'intérieur. Ils sont là. Ils me regardent. Leurs yeux me supplient de rester, mais leurs bouches restent scellées.


- Reste, dessinent les lèvres de mon frère, que je vois apparaître derrière la carrure impressionante de mon père.

Je me retourne. Devant moi, la nuit a déjà étendu son manteau de brume et d'étoiles. Je traverse le perron. Un pas, deux pas, trois pas. Je suis libre. Je m'en vais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 22/07/2010
● MESSAGES : 23


MessageSujet: Re: La vie est lâche et te poignardera par derrière si tu lui tournes le dos. Dim 25 Juil - 1:21

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 22/07/2010
● MESSAGES : 23


MessageSujet: Re: La vie est lâche et te poignardera par derrière si tu lui tournes le dos. Dim 25 Juil - 1:24

1er septembre - 1ère année à Poudlard

Que c'était beau ! Le plafond de la Grande Salle brillait de mille feux en ce jour si particulier. Autour de moi, les enfants se pressaient derrière le professeur. De nombreux sourires se dessinaient autour de nous sur les visages des élèves de Poudlard. Nous étions nouveaux, des proies toutes fraîches pour certains d'entre eux. Mes parents m'avaient tant parlé de la maison du "célèbre" Godric Gryffondor. Célèbre. Les exploits de ce grand sorcier ne m'inspiraient que de l'indifférence. Mes parents étant d'anciens Rouge et Or, jamais je n'avais rien entendu d'autre. Gryffondor par-ci, héroïsme et courage par là. Sauf que tout ça, ce n'était pas moi ! A côté de moi, Ethan était assez anxieux. Il me prit la main et m'adressa un léger sourire.

Arrivé devant l'estrade, le professeur déroula un long parchemin, la liste des noms. Et le défilé commença, pour le plus grand plaisir des anciens élèves. Notre nom arriva enfin.


- Wellfire Ethan Emeryck.

Il déposa un baiser sur ma joue et gravit les marches la tête haute, s'asseyant bien droit sur le tabouret. A ma droite, un petit groupe de garçons attirèrent mon attention, riant de la fierté de mon frère. Le plus grand d'entre eux me regarda soudain. Son regard me transperça. Cependant, je ne lui adressai qu'un air dédaigneux. Il rit avec ses amis, jusqu'à ce que le professeur leur lance un regard noir, les faisant taire aussitôt.

- Gryffondor ! s'écria le Choixpeau.

Ethan se leva, tout sourire, et me regarda rapidement avant de courir rejoindre ses nouveaux amis.


- Wellfire Iris Ann Adélaïde.

Mon tour était là. Je m'avançai fièrement, m'asseyant à mon tour sur le tabouret. Je n'écoutai même pas les paroles du Choixpeau, n'ayant qu'une envie, celle de terminer ce cirque et de rejoindre ma maison. Soudain, il se tut, comme pour réfléchir, puis cria :

- Serpentard !

Des applaudissements fusèrent de la table à ma droite et j'en déduisis que c'était là dorénavant, que je passerai tous mes repas. Je lançai un regard de déception à Ethan qui ne leva même pas la tête.

- Zendrick Clark.

Le garçon qui riait d'Ethan monta sur l'estrade et, après m'avoir adressé un regard amusé, s'installa sur le tabouret.

- Gryffondor ! clama aussitôt le Choixpeau.

Il m'adressa un grand sourire et partit rejoindre mon frère, se plaçant juste à côté de lui. Je tournai mon regard vers l'estrade. Un fossé entre mon frère et moi venait de se créer. Nous étions jumeaux, certes, mais jusqu'à quelle limite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 22/07/2010
● MESSAGES : 23


MessageSujet: Re: La vie est lâche et te poignardera par derrière si tu lui tournes le dos. Dim 25 Juil - 1:26

Le première échange est souvent le plus décisif. Ou pas...

- Iris Wellfire ?

Je relevai la tête. Le jeune homme était brun, avec des cheveux en bataille tombant devant ses yeux verts posés sur moi. Son écharpe passée autour du cou permettait de savoir qu'il venait de Gryffondor. Mais cela, je le savais déjà.

- C'est quoi ton problème, Zendrick ? dis-je avec une voix dédaigneuse.

Le regard que je lui lançai ne sembla pas le déstabiliser. Au contraire, il s'assit à côté de moi.


- Ton frère m'a demandé de te prévenir qu'il a dû aller à l'infirmerie, dit-il en souriant faiblement.
- Je te demande pardon ? dis-je, persuadée qu'il devait se tromper.
- Ethan est à l'infirmerie, depuis trois heures environ et il voudrait te voir.

Je me levai aussitôt et attrapai mes affaires, quand le jeune homme me les prit des mains.

- Va, je te les apporterai.

Je lui lançai un regard étonné et, après l'avoir remercié d'un murmure, me mis à courir vers les escaliers menant à l'infirmerie. Il me suivit, je sentais sa présence derrière moi.

Savais-je qu'une histoire d'amour se dessinait à l'horizon ? Que deux semaines plus tard je perdrai mon frère ? Que jamais plus je ne reverrai ses parents ? Sûrement pas et pourtant, je courais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: La vie est lâche et te poignardera par derrière si tu lui tournes le dos.

Revenir en haut Aller en bas

La vie est lâche et te poignardera par derrière si tu lui tournes le dos.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A WINDOW TO THE PAST  :: 
LUMOS !
 :: 
BIOGRAPHIES
-