AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fuis moi, je te suis ; suis moi je te fuis }Jeremy Chesterfield

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ADMIN'TASTETHEFRUITϟ La bièraubeurre et moi, on déchire
avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 18/07/2010
● MESSAGES : 685


MessageSujet: Fuis moi, je te suis ; suis moi je te fuis }Jeremy Chesterfield Sam 24 Juil - 3:14

    Comment était-ce possible ? Cela pouvait-il changer ? Tremblante des pieds à la tête, Fraise avait précipitamment quitté la salle de cours avant de courir le long d'un couloir , et d'un autre, de descendre d'un étage et de courir encore. Haletante, elle se laissa glisser le long d'un mur de pierre froide et s'assit sur le sol avant de prendre son visage entre ses mains. Personne n'avait compris dans la salle de cours, ses meilleurs amis ayant été distraits. Certes c'était une réaction prévisible lorsque l'on donnait un cours sur les patronus mais le professeur de défense contre les forces du mal ne lui en avait pas moins paru désemparé.

    Ls élèves étaient en cours à cette heure là, pas une âme n'errait au troisième étage...vraiment? Dans un état épouvantable, la brunette de Gryffondor tentait à retrouver son calme, le coeur battant à tout rompre. La vision d'horreur toujours en mémoire, des larmes s'échappant bientôt de ses yeux.

    Un moment d'une durée qu'elle ignora passa, elle tremblante dans le couloir froid, même le temps semblait avoir décidé de rejoindre son humeur peu joyeuse. Comme souvent ces derniers temps, elle perçut la luminosité faiblire et le vent se leva au dehors, un orage approchait, encore.

    Des bruits de pas, réguliers et sans violence se firent alors entendre, prise de panique, Fraise se sépara violemment de ses mains cachant son visage avant de sursauter et de se relever maladroitement, son coeur s'emballant un peu plus. Lui...évidemment, qui d'autre ? S'y était-elle attendue? ...avait-elle souhaité sa venue?

    Il avait donc lui aussi quitté le cours, décidant de la suivre, lui accordant sans doute un moment de répis. Et il était là... Fraise cependant, agit alors comme souvent, en se mentant à elle même. Elle se recula d'un pas et lui lança un regard froid, rougi par les pleurs.

    - Qu'est ce que tu veux ?


Dernière édition par Fraise Swars le Jeu 26 Aoû - 3:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Fuis moi, je te suis ; suis moi je te fuis }Jeremy Chesterfield Dim 25 Juil - 13:39

Cours de défense contre les forces du mal.

Jeremy s'était installé au dernier rang, afin d'être à son aise pour griffonner quelques vulgaires croquis tout en écoutant la partie théorique du cours qui se tenait sur les épouvantards. Les explications étaient concises et juste que là, tout le monde prennait plaisir à suivre.

Le serdaigle, était assis avec nonchalance sur sa chaise, baillant légèrement, il jeta un regard vers la fenêtre derrière laquelle il ne put s'empêcher d'admirer la beauté du parc à cette heure de l'après-midi.
D'ailleurs ce petit moment d'égarement fut de courte durée, que déjà il se reçut une boulette de papier sur la joue. Il pivota vers la direction qui semblait pour lui, celle indiqué par la provenance de la boulette, repèrant le responsable entrain de préparer une autre boulette le serdaigle lui jeta un regard noir ce qui eut pour effet de lui faire baisser la tête.

Quelques minutes plus tard, le professeur prit sur lui, pour entamer une partie pratique. De ce fait, il fit signe à tous les élèves de se mettre en rang l'un derrière l'autre, pour passer chacun son tour devant une armoire de grand-mère ou était enfermé ..

- Oui, un épouvantard qui prendra forme en détraqueur une fois arrivé devant vous, fit le professeur , j'ai pu me le procurer avec la permission du directeur qui a jugé bon de vous faire ce petit exercice pour vous préparer. Vous allez passer tous l'un après l'autre devant l'épouvantard afin de lui lancer le sort "Spero Patronum" qui fera sortir votre patronus de votre baguette. Si cela, marche le faux-détraqueur reculera .. ou se fera repousser selon la puissance de votre sort.

Le professeur se tut, laissant ses élèves se préparer à affronter l'épouvantard chose qui donnait une certaine appréhension auprès de Jeremy qui n'est pas du genre à aimer ce genre de "bestioles" et il n'est pas le seul. Un regard lui suffit pour appercevoir quelques élèves qui semblaient légèrement tremblés en regardant le gardien d'azkaban devant eux.

Le signal fut donné, pour les élèves et ils passèrent l'un après l'autre comme le veut l'ordre établi , certains réussisont plus que d'autres .. en sortant bien plus qu'une étincelle de leur baguette .. et ce fut le tour de Jeremy .. celui-ci s'avança de quelques pas en tenant fermement sa baguette, d'un geste rapide il s'executa à procéder au sortilège, et un tatou d'une couleur argenté fila droit sur l'épouvantard qui fut repousser contre son armoire .. maintenant son sort quelques instants, le tatou disparut, le jeune homme se mit derrière sous les quelques applaudissements qui l'eut pour avoir réussi son sortilège.

Les minutes défilaient encore .. et la liste des élèves de la classe allait arriver aux derniers .. dont Fraise Swars qui fit son entrée en piste, elle se plaça devant le l'épouvantard qui prit une autre forme que le détraqueur prévu à cet effet. Tout le monde la regarda, la voyant immobile pendant quelques instants, incapable de lever sa baguette, ils la virent sortir du cours, en courant.

Jeremy sortit du rang et s'avança pour appercevoir, une femme étrange qui sembla l'interloqué au plus haut point. Il tourna la tête vers le professeur qui affichait une mine désesperé et fit signe aux élèves de rompre les rangs pour essayer de faire taire cette agitation.

Le serdaigle quant à lui, prit congé du cours à son tour et marcha dans le couloir du troisième étage. Cherchant des yeux sa camarade, Jeremy ne put s'empêcher d'apprécier le calme qui règnait dans le couloir, pas un bruit .. synonyme que tous les élèves étaient en cours .. enfin presque .. seulement deux élèves se promenaient dans les couloirs du troisième étage .. d'ailleurs en parlant de la deuxième élève, le serdaigle finit par la trouver un peu plus loin, debout cachant sa tête entre ses mains, qu'elle enleva aussitôt en le remarquant arrivé.

Arrivé tout proche d'elle, celle ci recula d'un pas méfiante à son égard. Alors qu'il n'était pas du genre de Jeremy de profité de la faiblesse des autres. Lui-même, pouvait comprendre ça avec un père tué par une leucemie foudroyante et un père adoptif incapable d'aimer ses nouveaux enfants comme un vrai père. Le jeune homme secoua légèrement la tête pour se ressaisir et posa son regard vers Fraise.

- Qu'est ce que tu veux ?

- Je ne suis pas là pour les raisons, que tu penses vouloir croire. fit-il d'un air sérieux en s'adossant contre le mur

Revenir en haut Aller en bas

Fuis moi, je te suis ; suis moi je te fuis }Jeremy Chesterfield

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A WINDOW TO THE PAST  :: 
LE CHÂTEAU
 :: 
LES ÉTAGES
 :: TROISIÈME ÉTAGE :: SALLES VIDES
-