AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Journal d'une Auror - Biographie de Morwena Riley.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 30/08/2010
● MESSAGES : 35


MessageSujet: Journal d'une Auror - Biographie de Morwena Riley. Jeu 2 Sep - 14:07


La source de la peur est dans l'avenir.
Qui est libéré de l'avenir n'a donc rien à craindre.

> Londres, 7 Brompton Road
Le 16 juillet 1970




Lorsque la jeune femme poussa sans ménagement la lourde grille en fer forgé, un grincement sonore résonna dans la rue silencieuse. La vieille mais somptueuse maison qui se trouvait tout au bout du jardin, face à elle, lui décrocha un léger sourire. Elle ne s'attendait clairement pas à ça. Dotée d'une imagination débordante, elle s'était faite une toute autre image des lieux, si bien qu'elle était presque sûre que l'endroit où elle se rendrait correspondrait plus à une roulotte de fête forraine qu'à une riche demeure. Morwena jeta un rapide coup d'oeil au morceau de papier froissé qu'elle tenait encore dans la main. Sa grand-mère le lui avait remis trois jours plus tôt, accompagné de ces quelques mots:

"Les questions ne doivent jamais rester sans réponses, Morwena. Dis à Jina que tu viens de ma part."

Des questions... Bien sûr qu'elle en avait des tas, comme la plupart des Londoniens, des Anglais, des Japonais, comme la plupart des êtres-humains et même certainement, des êtres-vivants. Elle doutait sérieusement qu'une simple femme, guère plus jeune que sa grand-mère puisse répondre à la multitude de questions qui tiraillaient son esprit jours et nuits. Mais Morwena avait finalement laissé de côté tout sceptissisme, tout bon sens et s'était rendue à l'adresse indiquée. Elle avait d'abord pensé que cette... Jina serait une sorte de Chaman ou qu'elle se prétenderait comme telle, mais après avoir vu la splendide maison typiquement Anglaise, Morwena s'attendait maintenant à se retrouver nez-à-nez avec une riche Londonienne de 70 ans, cheveux colorés, bagues aux doigts, accompagnée d'un stupide yorkshire qu'elle se ferait plaisir à emmener au parc voisin.

Morwena fit tinter la sonnette. Un quart de seconde plus tard la porte s'ouvrit sur une jeune femme, guère plus agée qu'elle, qui lui adressa un sourire en guise de bienvenue tout en disant d'une voix incroyablement douce:

"Je vous attendais Miss Riley... Entrez dont!"

A partir du moment où Morwena passa le seuil de la porte, elle eû l'étrange impression d'évoluer dans un rêve. Cette femme qu'elle ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam savait tout d'elle, son nom, son prénom, la dâte de sa venue et même ses habitudes. Morwena sentait progressivement sa tête se vider peu à peu, si bien que la seule question qui lui restait encore à l'esprit lorsqu'elle s'assit dans le fauteuil moelleux du salon, fût de savoir comment Jina savait-elle tout cela. Elle la regardait de ses yeux émeraudes si perçants qu'il lui semblait qu'elle lisait en elle aussi facilement que dans un livre. Pas de légilimancie là dessous, Morwena maitrisait parfaitement (ou presque) l'occlumancie... Non, c'était quelque chose de bien plus fort...

"L'avenir... Versatile, incertain, fragile et imparable, beaucoup d'hommes tueraient pères et mères pour connaitre le leur et celui du monde, Miss Riley... Rares sont les gens qui savent de quoi l'avenir est fait. Méfiez vous des charlatans, ceux qui exhibent au premier venu leurs soit disant dons de voyance, ils ne sont pas dangereux mais nul ne connait leur véritable dessein. Les autres, les vrais, se cachent. Nous nous cachons. Imaginez ce que deviendrait le monde si notre don tombait entre les mains d'individus malintentionnés... Votre grand-mère a eû tort de vous envoyer chez moi. Ceci est dangereux aussi bien pour moi que pour vous. C'est pourquoi je ne veux plus jamais vous revoir ici."

Les mots sortaient de sa bouche aussi limpidement que l'eau des fontaines de Hyde Park. Son regard plongé dans celui de Morwena, avait de quoi intimider n'importe qui. Le message était plutôt clair. Morwena se releva péniblement de son fauteuil. Mieux que quiconque elle comprenait ce que Jina voulait dire. Elle qui travaillait sans relache pour intégrer le bureau des aurors au ministère, elle qui passait ses jours et ses nuits, le nez dans des livres relatant les moments les plus obscurs de l'Histoire des sorciers, elle avait très bien comprit que le mystère de l'avenir était un secret qui devait en rester un. Révéler à l'avance à un homme les conséquence de ce qu'il s'apprette à faire peut le conforter dans son acte ou bien l'en détourner au profit d'un autre bien plus dévastateur... Jina hocha de la tête en souriant à nouveau puis ouvrit la porte d'entrée. Avant que Morwena n'ai eût le temps de mettre un pied dehors, la jeune femme lui attrapa le bras.

"Profitez pleinement du présent, Miss Riley. Ne fuyez pas la mort. La votre n'est pas encore venue, mais elle viendra inévitablement. Combattre les ténèbres ne vous nuira pas. Restez dans cette voie et vous verrez le ciel s'éclaircir à nouveau."

Sur ces mots, la porte se referma, laissant Morwena toute seule sur le seuil et totalement désarçonnée. Les minutes s'écoulèrent et alors qu'elle ne bougeait toujours pas, dans son esprit, la signification de ces dernières paroles prenaient peu à peu tout leur sens. Devenir Auror avait toujours été sa vocation. C'était certes un métier fascinant, mais le taut de mortalité parmis les aurors était bien plus haut que dans n'importe quelle autre profession. Combattre les ténèbres ne vous nuira pas. L'ampleur de cette révélation avait de quoi en étourdir plus d'un. Savoir qu'elle ne mourrait pas en tant qu'Auror signifiait qu'elle pouvait se permettre n'importe quelles excentricités toutes aussi périlleuses les unes que les autres. Ne plus avoir peur de la mort, agir sans avoir à réfléchir si oui ou non cette attitude peut vous couter la vie... De toutes façons, elle vivrait assez vieille pour voir le bien triompher et le ciel s'éclaircir à nouveau... Alors, qu'importent les dangers, qu'importent les risques, elle profiterait pleinement de sa vie...

Morwena referma la grille derrière elle et se dirigea vers Hyde Park le coeur léger, incroyablement léger...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Journal d'une Auror - Biographie de Morwena Riley.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A WINDOW TO THE PAST  :: 
LUMOS !
 :: 
BIOGRAPHIES
-