AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "On n'est pas à une bétise prêt....♫" Cache-cache géant dans le parc, et en plus de ça, la nuit ♣ {Pouffys}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: "On n'est pas à une bétise prêt....♫" Cache-cache géant dans le parc, et en plus de ça, la nuit ♣ {Pouffys} Mar 17 Aoû - 21:39

«Rendez vous dans le parc à la tombée de la nuit. Venez nombreux car plus on est de fous & plus on rit .
Vous aurez des informations supplémentaire si vous venez.
Je peux vous dire une chose, on va s'éclater.
Ne faites pas de bruits en sortant.
Habillez vous chaudement.»
♣️

Voilà la lettre qui était affichée dans la salle commune des poufsouffles, personne n'avait vu celui ou celle qui avait écrit ça. C'était un jaune et or, évidemment mais on ne savait rien d'autres. En tout cas, Gabrielle avait envie de jouer le jeu et de se rendre, le soir même, dans le parc. Ces derniers temps, elle s'ennuyait, un peu d'amusement lui ferait le plus grand bien ! La tête pleine de questions, elle monta les escaliers menant au dortoir des filles et se dirigea vers sa penderie. Il lui fallait quelque chose à mettre pour ce soir, elle devait être belle en toutes circonstances . Quelque chose de classe mais de chaud. Elle allait trouver ça, elle était douée. Elle observa un instant tous ses vêtements et vit l'habit parfait ! Une robe bleue marine avec des rayures blanches, arrivant au dessus des genoux. Elle allait ajouter à ça des collants noirs ainsi que des bottes pas trop chaudes non plus. Et sa cape qui était simple mais classe. Noir avec derrière, une fleur de lys dorée *o*.

Elle coiffa sa magnifique chevelure blonde et se fit une queue de cheval. Elle était fin prête, elle était trop belle . Bon, il ferait nuit mais même dans le noir, elle brille alors...mais qu'allaient-ils donc faire ? Il était à présent 21h30, la nuit tombait. Elle pressa le pas, il y avait des bouchons sur la nationale pouffy 76 . Ils allaient être nombreux, trop coooooool ! La petite -grosse- troupe arriva donc à l'entrée du parc, allaient-ils enfin voir celui qui avait organisé tout ça ? Apparemment non car un garçon de quatrième année s'écria « Eh ! Regardez ! Y'a une autre affiche là bas ! » il pointa le doigts vers le saule cogneur...eeeeeeh mais c'était super dangereux ça ! Parce que le saule cogneur, il cogne quoi . Mais vu que c'était lui qui avait vu le mot, c'était lui qui allait devoir le décrocher, na.

Gabrielle aperçut dans la petite foule ses amis Bl'Héros, elle les rejoignit en faisant de grands gestes et fit la bise à chacun d'eux. Quelques minutes plus tard, le petit revint avec l'affiche en main, le regard triomphant. Tous se ruèrent sur lui et lisèrent...

«Bien, à présent, finis les rimes et la poésie. Je vais vous dire pourquoi vous êtes ici.
Nous sommes tous des gamins au fond et nous aimons jouer.
Ce soir un cache cache vous ferez.
Une seule règle.
L'éclate.»
♥️

Un cache cache....Trop bien ! Gabrielle fendit la foule et cria : "JE COMPTE ! "


Revenir en haut Aller en bas

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 06/08/2010
● MESSAGES : 41


MessageSujet: Re: "On n'est pas à une bétise prêt....♫" Cache-cache géant dans le parc, et en plus de ça, la nuit ♣ {Pouffys} Mar 17 Aoû - 23:50

Séclater ? Fous ? Rire ? Ooooh, quoi que ce soit, la nuit allait être... plus passionnantes que les autres. Cela dit, ce n'était pas difficile. En général, la nuit... Bah on dort, hein. Plantée devant sa valise, elle examinait ses vêtements avec attention. Bon, on s'en fout de comment s'habiller, la nuit de toute façon, on voit rien ! Hihi. Hum, par contre... Ah oui, la mode des cheveux en bataille, c'est plus trop le délire... La brosse. Mince, où était sa brosse ? Bon, pas grave, Calypso s'approcha de la salle de bain, et hop, discrètement, elle emprunta la brosse d'Amandine, se faisant au passage de jolies grimaces dans le miroir. Mmh, magnifique.
Le regard de la Poufsouffle se posa sur le maquillage de son amie... Oh intéressant ! Bon, elle n'y verrait que du feu si elle remettait bien le tout à sa place, non ? Elle se fit un léger trait de crayon sous les yeux, une touche de mascara, et hop, la classe ! Et puis du gloss, aussi ! On sait jamais, en plus, s'éclater voulait peut-être dire faire la fête, non ? Oh oui, la fête, trop bieeen !!!

Bref, on se concentre, faut être silencieux. Duuur. Cette fois, elle n'était pas toute seule, donc silence, calme, discrétion. Minute... C'était quoi, déjà la discrétion ? Bon, un minimum de bruit, on va dire. C'est donc en chantant (mais très doucement, juré), que Calypso se rendit là où tous attendaient, à savoir le Parc. Oooh, que de jaune ! C'était beau ! Stop, Calypso, on s'emballe pas. Avant qu'ils n'aient eu le temps de demander quelque chose, quelqu'un poussa un grand cri en montrant une nouvelle affiche sur le saule cogneur. Waaaah quelqu'un avait été la scotcher là-bas ? La classe, quoi !! Mais ça serait pas Calypso qui irait tenter le coup, ça c'est sûr. Bon, alors, qu'est-ce que ça disait... Nom d'un gnome en tutu jaune ! Un cache cache !

" Trop bieeeen ! "

Gabrielle, une fille (sans blague ? ), hurla un "JE COMPTE !" qui ne demandait aucune réplique. Bah de toute façon, Calypso n'aimait pas compter. Tant mieux, du coup


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: "On n'est pas à une bétise prêt....♫" Cache-cache géant dans le parc, et en plus de ça, la nuit ♣ {Pouffys} Mer 18 Aoû - 14:08

Ça y est, on était enfin le soir. Heather n'attendait que ça. Décidément, son côté impatiente ne la quitterai jamais. Celle ci se dirigea vers son armoire.
« Que mettre pour cette soirée? »
C'était la nuit; en général, on se voit ... Pas trop. Mais bon, la demoiselle voulait prendre son temps. Il était 20h30. Après avoir prit une bonne douche, il fallait bien évidemment s'habiller.
Celle ci réfléchit à comment s'habiller, puis repensa à ce qu'il y avait écrit sur l'affiche: « Habillez vous chaudement. » Après cette pensée, la brune haussa les épaules. S'habiller chaudement? Quelle folie. Heather avait toujours chaud, même en hivers. Le maximum qu'elle portait serait un tee-shirt à manche longue en hiver et.. Un gilet si nécessaire. ( Attention, elle peut tout de même avoir froid. )

Elle ouvrit donc l'armoire et prit une... Tunique blanche. Mais quelle folle ! [ Mais non vous dis-je ! ] Et un short noir, simple. Pourquoi faire la difficile? C'était la nuit lorsqu'on y repensait. Donc, ne faisons pas de coquetteries. Fufu.

La jeune posa les vêtements choisie ainsi que des dessous sur son lit puis se dirigea vers la salle de bain. Devant son miroir et son lavabo, elle mouilla abondamment ses deux mains afin d’humidifier quelques mèches mal ondulées sur ses cheveux. Après quelques minutes elle se regarda devant le miroir.

« Hum.. Ça le fait ! »
Après ça, la jeune fille sortie une trousse d’un tiroir et prit le maquillage de base: un crayon noir et du phare à paupière blanc-gris-noir. Après avoir fini de se maquiller et de s’habiller par la même occasion, celle-ci prit une paire de sandale prit sur le grès du hasard et claqua la porte derrière elle.

Bon. A partir de là il fallait être silencieux. C’est-à-dire qu’il fallait marcher à pas de loup. Un sourire s’afficha au coin de ses lèvres; une vraie partie de plaisir !
Heather pouvait être une vraie boule d’énergie et se faire bien remarquer, mais elle pouvait aussi être un vrai renard qui se camoufle parfaitement bien lorsqu’elle le veut.
Azaël et elle sont de vrais pro du camouflage. De fait, lorsque les deux adolescents organisent des coups fourré plutôt bien manigancé (envers les Serpy surtout, ), on va dire qu’ils réussissent assez bien leur coup en général.

Quelques minutes après, Heather arriva au parc. Elle ne fut pas surprise par l’ampleur des personnes présentent ici.
Soudain, on entendit un grand cri faire place. Tout le monde tourna la tête vers le Saule Cogneur. La jeune en fit de même. Après quelques secondes, la brune aperçus une affiche posée sur le tronc.
Il existe donc quelqu’un d’aussi fou pour s’approcher de cette arbre boxeur? Fufu. La cause de cette soirée s'installa vite dans le groupe. Apparemment c'était un cache-cache. Hum... Pas mal du tout ! Heather en sourit de plaisir avec pour seule hâte: que la partie commence enfin. Cette idée n'a eu que d'effet d’amplifié son excitation et son impatience.


[ Oh oh, attention Heather. Ne soit pas trop impatiente. Sinon tu risques de « trébucher » et là, la partie risque de mal finir. A ta place, je serai un peu plus sur mes gardes. Car oui, elle sera intéressante, pleine de surprise, mais ne prend pas ce jeu à la légère. Des personnes sont sûrement du même niveau que toi. Et pourquoi pas même au dessus du tien? Je pense que je vais m’amuser à regarder cette partie. Ça risque d’être très plaisant… ]


Parmi la foule, Heather réussi à percevoir Calypso. Elle se dirigea vers elle. Elle devait être à une vingtaine de mètres. Et durant se cour trajet, celle-ci entendit : «  JE COMPTE  ! »

«  Ah cool! De toute façon j’ai horreur de trouver les autres. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 15/08/2010
● MESSAGES : 246


MessageSujet: Re: "On n'est pas à une bétise prêt....♫" Cache-cache géant dans le parc, et en plus de ça, la nuit ♣ {Pouffys} Mer 18 Aoû - 18:50

Ludo était entrain de lire ( Sisi, c'est vrai, Ludo sait lire ! Bon, d'accord, le livre en question était une Bd mais quand même ! ) , confortablement installés dans un des canapés de la salle commune quand un espèce de petit minuscule Poufsouffle vient lui demander si il avait vu le mot. Ludo le regarda bizarre et lui expliqua le plus gentiment possible ( n'empêche que le petit partit en pleurant ) qu'il n'en avait vraiment rien à faire de son " mot " de gamin et qu'il n'avait vraiment pas envie de se faire voir en compagnie de 1ère années. Mais l'idée lui resta dans la tête malgré tout. Un mot .. Il était pourtant sûr d'avoir vaguement entendu quelqu'un en parler. Aussi, quand il aperçut le mot qui annonçait l'évènement, il eut une vague de remord pour un certain gamin. Mais bref. Une surprise ? Trop couuuul les radis. Et en plus, là, c'était sûr, il n'y aurait pas que les premières années qui iraient. Il avait entendu un des Bl'héros dirent qu'ils iraient.

Le soir de la dite surprise, Ludo avala encore plus vite que d'habitude son déjeuner , comme presque tous les Poufsouffles d'ailleurs : alors que les autres n'en étaient qu'à leurs plat principal, il n' y avait plus que deux personnes à la table des jaunes.
Puis, il monta quatre à quatre dans sa salle commune, s'engouffra dans son dortoir et enfila sa tenue de roi de la nuit . Une chemise blanche d'uniforme orné du blason de sa maison sur laquelle il avait repassé un pull col V en laine, noir et discret. Son pantalon était un simple jean noir qui avait le mérite d'être insalissable. Et pour les chaussures, il prit celles de son voisin de lit ( Il avait qu'à pas piquer ses berties-crochues, na 8B ) , des chaussures noirs moldues que le gars en question appelait " converse " . Bon, voilà pour la tenue. Ludo passa une main dans ses cheveux et sortit, presque en même temps que 25 autres pouffsoufles.

Une fois dehors, un mec partit chercher un mot sur le saule-cogneur ( Ahah, bien fait pour lui ! ) et revint un peu après.

Un cache-cache ? YOUHOUUU. Ludo adorait les caches-caches pacque on doit se cacher et que après, on doit trouver .
C'est alors que Gabrielle, une fille des Bl'Héros super-canon, cria :

- JE COMPTE !

Ni une ni deux, Ludo se précipita à la recherche d'une éventuelle cachette. Il n'eut qu'à lever les yeux pour en trouver une.
L'avantage d'être batteur ? C'est qu'on quand même super musclé. Ludo n'eut donc aucun mal à monter tout en haut d'un arbre bien feuillu du parc- contrairement à 6 autres secondes années qui s'étaient rétamés lourdement au sol après la deuxième branche.
Il examina sa cachette et la jugea satisfaisante. Il était bien caché et en plus, en écartant quelques feuilles, il pouvait voir Gabrielle compter.


ϟϟ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: "On n'est pas à une bétise prêt....♫" Cache-cache géant dans le parc, et en plus de ça, la nuit ♣ {Pouffys} Jeu 19 Aoû - 1:33

«Rendez vous dans le parc à la tombée de la nuit. Venez nombreux car plus on est de fous & plus on rit .
Vous aurez des informations supplémentaires si vous venez.
Je peux vous dire une chose, on va s'éclater.
Ne faites pas de bruit en sortant.
Habillez vous chaudement.»
♣️


- Oh chouette! Une devinette!

Hum... Heureusement, à ce moment-là, Amandine était seule dans la salle commune. Elle était une des dernières à avoir lu le mot, et à peine était-elle montée dans son dortoir que des filles en descendaient. Bon, il fallait faire vite à ce qu'on dirait. Elle consulta sa montre:
"21:12"
Bon... VIIIITE!
Elle monta quatre à quatre les dernières marches qui la séparaient encore de son dortoir, et courut s'affaler sur son lit, à bout de souffle. Décidément, ils avaient bien choisi leur jour pour poster ce message! Non mais oh, si elle attrapait ceux qui... Minute. D'abord, QUI avait posté ça? ... C'était un mystère à résoudre un peu plus tard, pour le moment, il fallait se faire belle en quelques instants pour rejoindre les autres un peu plus bas.
Amandine prit la douche la plus rapide de son existence. Elle avait chronométré: 4 minutes 28 secondes.
Les cheveux mouillés et une serviette autour de la poitrine, elle décida d'inspecter son armoire en quête de tenue simple et pratique. Si on allait dans le parc, ça allait pas être facile de se balader en jupe... Elle parcouru donc des yeux sa garde-robe. Hum... Allez, vite, on n'avait pas beaucoup de temps en réserve ce soir. Alors, un débardeur blanc, un slim noir, un petite veste rouge vif (Oui, parce que sans couleur vive, ce n'est plus Amandine), et... des bottines, assorties à la veste. Oh oui, elle allait faire fureur! ... Ou pas. Le débardeur blanc était taché en plein milieu par du chocolat.
La poisse.
Mais! Heureusement qu'Amandine se rappelait de la formule de Vanish pour que les tâches s'évanouissent!

- Evanesco!

Et hop! C'était réglé!
Bon, maintenant, le maquillage... (Oui, il faut aussi savoir qu'Amandine est accro au maquillage. Plus qu'une passion, c'est un art de vivre pour elle. D'ailleurs elle voudrait bien en faire son métier plus tard... peut-être...). Hop hop hop, un peu de crayon noir pour souligner les yeux, du fard à paupières rouge, mais juste un peu! Parce qu'Amandine est assez blanche de peau. Et du fard à joues rosé, pour créer l'illusion du naturel, et enfin... du brillant à lèvres. ARGHHHH Mon dieu! Elle avait failli oublier le mascara... Elle en mit un tout petit peu, juste pour noircir un peu plus ses cils bruns.
Elle se regarda dans le miroir. Ouf, elle ne ressemblait pas à un pot de peinture. Elle avait appris à doser son maquillage au fil des années, parce qu'à un moment, c'était... trop. Beaucoup trop. Maintenant, c'était nickel chrome
Bref. Amandine regarda à nouveau l'heure qu'il était:
"21:38"
Bon sang, elle avait fait vite pour une fois! Autant profiter de cette petite avance de temps.
Elle descendit à nouveau les marches qu'elle avait à peine monté quelques minutes auparavant, avant de remonter. Bah oui, sa veste rouge vif n'allait pas passer inaperçue dans les couloirs, il fallait qu'elle prenne sa cape noire et qu'elle la porte par dessus ses habits. Elle descendit pour la seconde fois, bien décidée à ne plus remonter. Elle enfila la cape en vitesse et suivit un groupe de garçons de troisième année. Ils étaient un peu effrayés à l'idée de sortir de nuit, mais visiblement heureux de transgresser une règle de l'école. Ils pressèrent le pas en arrivant au pas de la grande porte, la jeune fille fit de même. La porte s'ouvrit d'un seul coup, merci aux petits cons élèves qui avaient donné un coup de pied dedans. Le vent lui rappela qu'elle avait toujours les cheveux mouillés, et malheureusement elle allait devoir les garder comme ça toute la soirée.
Elle aperçut un troupeau d'élèves un peu plus loin. Amandine enleva sa cape, et la fit rétrécir pour qu'elle tienne dans une de ses poches, avant de s'élancer vers eux. Elle retrouva ses deux compagnonnes de toujours, Heather et Calypso, et se rapprocha d'elles pour leur faire la bise. Elle n'eut pas le temps d'ajouter autre chose que quelqu'un criait déjà:

- JE COMPTE!


Tout le monde commença à courir dans tous les sens, et Amandine ne comprenait rien à cette mascarade. Puis, elle entendit quelqu'un prononcer le mot magique: "CACHE-CACHE".
... QUOI?! Oh mais, c'était plus que génial!
Elle aperçut quelqu'un qui grimpait en haut d'un arbre. Elle reconnut le batteur de l'équipe de Poufsouffle, puis continua à scruter la pénombre, avant de penser tout haut:

- Et merde je me suis habillée en rouge vif!

Elle plaqua ses mains sur sa bouche, et profita du désordre pour courir trouver un endroit où se cacher. Elle ne trouvait rien de super, et alla donc se réfugier derrière un arbre. En espérant que la "compteuse" pense que ce soit une cachette bien trop simple pour que quelqu'un veuille bien s'y mettre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: "On n'est pas à une bétise prêt....♫" Cache-cache géant dans le parc, et en plus de ça, la nuit ♣ {Pouffys} Sam 21 Aoû - 15:59

On va s'éclater, disait la lettre. ON VA S'ECLATER ? Une bonne idée pour s'amuser ! (Gogole, Angela ) En plus en cette période, Angela était plus que stressée à mort ! La rentrée approchait ! C'était la cata totale ! Alors quand elle avait vu l'invitation, elle avait sauté de joie C'était tellement génial ! Elle avait tout de suite pensé : "Qu'est-ce que je vais me mettre ? " Elle avait finalement opté pour une tenue trop-classe, une mini-jupe en jean blanc et un polo rose fuchsia ainsi que des sandales à talons noires trop belles achetées à Pré-Au-Lard. Elle était trop jolie ! Oui, la lettre disait de s'habiller chaudement, et alors ? Elle faisait ce qu'elle voulait non mais oh ! :hey:

Lorsque la nuit arriva, Angela descendit les escaliers très gracieusement, et arrivée en bas, elle se rendit compte qu'elle avait oublié de mettre sa chaussure gauche C'était la cata ! Elle remonta vite, enfila sa chaussure et descendit l'escalier une deuxième fois de manière toujours très classe, et se rendit dehors. Les gens étaient déjà là, ce qui signifiait que... ELLE ETAIT EN RETARD ! Elle se dépêcha pour les rejoindre, et comme tout le monde était rassemblé et que Gaby la meilleure des Confidentes du monde hurla : JE COMPTE ! Angela pensa que c'était un cache-cache. Elle chercha où se cacher, et finalement, merci la gym quoi en faisait un salto elle arriva à s'accrocher à une branche d'un arbre:jake: Elle s'assit dessus, et... ZUUUUUT CROTTE FLUTE CACA ! sa chaussure tomba ! Elle râla, et enleva la deuxième chaussure, et l'envoya valser très loin. Oups, la chaussure alla taper dans un prof

Angela se déplaça sur sa branche, et aperçut quelqu'un qu'elle connaissait près d'elle. Elle se rapprocha de la personne, et entreprit de lui faire une blague, ce serait trop drôle alors elle mit les mains sur les yeux de la personne et demanda :

- C'est quiiiiiiiii ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 19/07/2010
● MESSAGES : 125


MessageSujet: Re: "On n'est pas à une bétise prêt....♫" Cache-cache géant dans le parc, et en plus de ça, la nuit ♣ {Pouffys} Dim 22 Aoû - 16:23

Il y avait un truc louche. Super louche. La seconde d'avant, ils étaient des dizaines autour de la table des Poufsouffles. Et là, paf ! Plus personne, à part une malheureuse petite première année à lunette, qui lisait un manuel d'arithmancie de sixième année en même temps qu'elle avalait sa salade de choux de bruxelle. Où étaient passés Gaby, Angie, Roxy et Kéké, assis près d'elle deux minutes plus tôt ? Mystère. Un doute subtil envahit l'esprit de la jeune fille. Elle venait d'apprendre qu'elle était préfète, et elle sentait déjà que les ennuis commençaient. Etait-ce un instinct divin envoyé par le directeur à ses élus ? *o*
Ou bien était-ce simplement une intuition du à une très légère intelligence ?...

Betty posa ses couverts dans son assiette, regarda la pauvre première année qui était sans aucun doute possible un cas encore plus désespéré que le sien, et se dirigea d'un pas vif vers sa salle commune. Enfin, du moins essaya-t-elle. Car tous les élèves de Poufsouffle - oui, tous - se dirigeaient en sens inverse. Lourde tâche pour la brunette de traverser ce courant surexcité d'élèves. Quand enfin Betty fut dans sa salle commune, le silence l'habitant lui glaça le sang. Pas un bruit, à part un garçon qui courrait vers la sortie pour rejoindre ses amis. On se serait crut dans un Western, avec les buissons roulant sur le sol. Enfin...
Fouillant la salle du regard, un petit papier blanc attira l'attention de Betty.

«Rendez vous dans le parc à la tombée de la nuit. Venez nombreux car plus on est de fous & plus on rit .
Vous aurez des informations supplémentaire si vous venez.
Je peux vous dire une chose, on va s'éclater.
Ne faites pas de bruits en sortant.
Habillez vous chaudement.»


Fronçant les sourcils, la jeune fille, le regard noir, fit volte-face. Voici donc où allaient les élèves. L'année scolaire n'avait même pas commencé, qu'elle devait déjà faire des remontrances. Courant à moitié dans les couloirs, vêtue d'un jean gris, de baskets en toiles bleues et d'un vieux pull en laine, elle poussa avec agacement la porte d'entrée du chateau, pas discrète pour le moins du monde.

Il n'y avait... Personne. Les arbres et buissons bougeaient bizarrement, étant donné du peu de vent qui soufflait cette nuit là, mais il n'y avait pas un chat dans le parc. Une farce ?...
Ah ! Gaby était là-bas, au fond. S'approchant de sa meilleure amie, Betty entendit de mieux en mieux ce que murmurait la blonde.

" 39, 40, 41, 43... Ah, non, c'est pas ça... 42, 43, pfff, voilà, c'est ça, que je suis bête, hihihihi, 44, 45, 47, 48, 49, 50... "

Levant les yeux au ciel, comme elle le faisait souvent en compagnie de son amie, la brune lui tapoa l'épaule, au moment même où un flash lui traversait l'esprit - et qu'une chaussure à talon ressemblant fortement à une des paire de chaussure d'Angie tombait d'un arbre, ou plutôt en était lancée - .

" Gaby, qu'est-ce qui se passe ? Ne me dit pas que vous faites un cache-cache ?! "
" C'est quiiiiiiiiiii ? "

La voix d'Angie. C'était bien ça.

" LUDOVIC VERPEY ! "

Scanda Betty en scrutant l'obscurité, le regard encore plus sombre qu'à l'accoutumée.




« Le temps file, il n’attend personne. Le temps guérit toutes les blessures.
Tous autant que nous sommes nous voulons plus de temps. Du temps pour
se relever, du temps pour grandir, du temps pour lâcher prise. Du temps.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 15/08/2010
● MESSAGES : 246


MessageSujet: Re: "On n'est pas à une bétise prêt....♫" Cache-cache géant dans le parc, et en plus de ça, la nuit ♣ {Pouffys} Ven 10 Sep - 20:46

- C'est quiiii ? ♫♪

* Une débile ? *


pensa-Ludo, sans pour autant exprimer sa pensée à haute-voix.

Il enleva les deux mains plaquées sur ses yeux et fit signe à Angie, car c'était elle, de se taire. Bah ouai, quoi, si elle continuait à parler aussi fort, ils allaient perdre et PERDRE .. C'était tout simplement impensable ><

- LUDOVIC VERPEY !


* Et merde *

La voix, là, qui venait de crier son nom, c'était celle de Betty Holt, préfète et attrapeuse de poufsouffle, et SURTOUT une chieuse de service. Ludo était plutôt gentil, quoi, mais bon, elle, fallait vraiment s'accrocher. C'est vrai quoi, elle, sa passion dans la vie, c'était de crier sur Ludo ! Et c'était même pas une exagération hein. Depuis qu'ils avaient été nommé préfets tous les deux, la demoiselle trouvait visiblement très intéressant de lui parler pendant des heures de sujets tels que : " l'exemple que nous devons donner " ou " notre rôle de préfet " .. etc. Ce qui avait, comme tous le monde s'en doute, pour seul résultat de faire bailler Ludo.

Autant dire que Ludo n'était pas spécialement enchanté de devoir se faire sermonner encore une fois par sa camarade.

Pourtant, il descendit de son arbre, aussi adroitement qu'il en était monté, et de sa démarche athlétique , rejoignit la jeune fille. Celle ci n'avait pas l'air si enchanté que ça de le voir, contrairement à beaucoup de filles aux château .

Une fois devant elle, il lui sourit et lui tapota l'épaule, pour faire genre, c'était son amie Cool :

- C'est bon Bettie. On fait que s'amuser ! On est même pas en infraction au reglement ! Enfin..

* Ah oui, le couvre-feu. Je l'avais oublié celui là 8D *

- Oui, bon, OK . Mais c'est pas si grave ! Allez, c'est le début de l'année, détend-toi.

Bon. Quand il aperçut la tête de la jaune suite à cette remarque, il ajouta :

- Ce que tu peux être coincée, ma vieille ! Oublies que tu es préfète deux minutes quoi.

Oui bon, visiblement, c'était pas gagné --' .


ϟϟ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 19/07/2010
● MESSAGES : 125


MessageSujet: Re: "On n'est pas à une bétise prêt....♫" Cache-cache géant dans le parc, et en plus de ça, la nuit ♣ {Pouffys} Ven 10 Sep - 23:20

Betty regarda d'un oeil plus noir que noir Ludovic, son collègue Préfet, descendre de son arbre. Il s'approcha d'elle de sa démarche de branleur, lui sourit et lui tapota l'épaule. La Poufsouffle regarda la main du jeune homme d'un air menaçant tandis qu'il commençait à déblaterer ses bêtises.

- C'est bon Betty. On fait que s'amuser ! On est même pas en infraction au reglement ! Enfin..

Betty leva un sourcil, croisant les bras sur sa poitrine et tapant du pied sur le sol. Pas d'infraction, vraiment ? Et il ne s'en rendait même pas compte ! C'était une seconde nature chez lui. Faire n'importe quoi, désobéir. Qu'était-il passé par la tête de Dumbledore quand il l'avait nommé Préfet ? Ce... Gros débile n'avait d'autre préocupation que de draguer les minettes en chaleur et faire le beau devant tout Poudlard. Bien sûr, il jouait bien au Quidditch, ce que la jeune fille, qui en était friande et était devenue Attrapeuse de son équipe, ne pouvait lui repprocher. Mais le reste ! Il n'avait rien pour lui, ne savait rien faire, et Betty était en permanence obligée de le ramener à l'ordre. Bref, une lueur d'intelligence plus qu'innatendue sembla percer dans les yeux du Ludovic.

- Oui, bon, OK . Mais c'est pas si grave ! Allez, c'est le début de l'année, détend-toi.

Un rictus se peignit sur les lèvres de la brunette. Se détendre ? SE DETENDRE ? Alors qu'elle était la seule à faire reigner l'ordre parmis les jaunes et noirs ? Alors que dès les premiers jours sa maison se complaisait à des jeux ridicules qui leur vaudraient des centaines de points en moins si on les découvraient ? Non, non, là, Betty n'avait vraiment pas envie de se détendre.

- Ce que tu peux être coincée, ma vieille ! Oublies que tu es préfète deux minutes quoi.

Betty ouvrit la bouche, la referma, la rouvrit, la re-referma, devint toute rouge, fronça les sourcils, se crispa, et laissa fuser dans un souffle, la voix sourde et furieuse, des éclairs dans les yeux :

" Je suis coincée ? Je suis coincée ? Est-ce que prendre son rôle à coeur et prouver à Dumbledore qu'il peut me faire confiance est être coincée ? Est-ce que vouloir respecter les règles est être coincée ? Est-ce que vouloir éviter à sa maison de perdre tous ses maigres points que je gagne laborieusement pour tous les pauvres crétins inconscients qui peuplent cette maison est être coincée ? Ludovic, et si toi tu essayais de t'en rappeler, que tu es Préfet ? Tu ne devrais pas être ici ! Ou si, plutôt, tu devrais, mais derrière moi, à m'épauler, utiliser ton charisme pour les faire rentrer, leur expliquer qu'ils ne peuvent pas sortir comme ça en pleine nuit, mais qu'on pourrait organiser un cache-cache en plein jour ! "

Reprenant son souffle quelques secondes, Betty vit son teint redevenir à peu près normal, sans pour autant perdre le rose des joues. Elle plantason regard dans celui de Ludovic, presque desespérée.

" Ludovic, comprends moi, je suis toute seule à essayer tnt bien que mal de faire respecter aux Poufsouffles les quelques règles de Poudlard, et toi, leur Préfet, populaire de surcroit, tu t'opposes à moi ? Son ton se fit plus dur et redevint coléreux. Je ne peux simplement pas y arriver si tu n'es pas avec moi ! Tu es... Tu es leur exemple ! Tu crois vraiment qu'ils vont m'écouter si je dis quelque chose alors que tu es en train de le faire ? Tu crois qu'ils m'écouteront mieux que toi, qu'ils participeront en cours si tu ne le fais pas ? Il faut redorer notre blason, et je veux que ce soit grace à moi, grace à nous deux ! Je n'arriverais pas à le faire toute seule, tu devrais comprendre ça avec le Quidditch, je ne... "

Betty continuait de déblatérer son flot de paroles, criant presque dans le sombre parc, le regard de non seulement Ludovic, mais aussi celui de tous les Poufsouffles posés sur elle. Mais rien n'aurait put l'arrêter de parler, même pas sa légendaire timidité. Enfin... Presque rien.






« Le temps file, il n’attend personne. Le temps guérit toutes les blessures.
Tous autant que nous sommes nous voulons plus de temps. Du temps pour
se relever, du temps pour grandir, du temps pour lâcher prise. Du temps.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 15/08/2010
● MESSAGES : 246


MessageSujet: Re: "On n'est pas à une bétise prêt....♫" Cache-cache géant dans le parc, et en plus de ça, la nuit ♣ {Pouffys} Sam 11 Sep - 11:41

*o* . On aurait dit.. un gros poisson.

En effet, la jeune truite fille ouvrait la bouche et la refermait immédiatement comme ? Un gros poisson ! En plus, elle devenait rouge comme un.. saumon . Betty était entrain de se transformer en poisson

- Je suis coincée ? Je suis coincée ? Est-ce que prendre son rôle à coeur et prouver à Dumbledore qu'il peut me faire confiance est être coincée ? Est-ce que vouloir respecter les règles est être coincée ? Est-ce que vouloir éviter à sa maison de perdre tous ses maigres points que je gagne laborieusement pour tous les pauvres crétins inconscients qui peuplent cette maison est être coincée ? Ludovic, et si toi tu essayais de t'en rappeler, que tu es Préfet ? Tu ne devrais pas être ici ! Ou si, plutôt, tu devrais, mais derrière moi, à m'épauler, utiliser ton charisme pour les faire rentrer, leur expliquer qu'ils ne peuvent pas sortir comme ça en pleine nuit, mais qu'on pourrait organiser un cache-cache en plein jour !

* Gnééé ? Keskeldit ? *

Comme prévu, la jaune s'était lancée dans un monologue, aussi ennuyant que les précédents. En plus, elle parlait tellement vite et avec des mots tellement compliqués qu'y comprenait rien du tout ><. C'est quoi un charisme, par exemple ? :B

* Si vous existez, Mr.Dieu, faite qu'elle se taise ! *


Tandis que Ludo regardait au loin avec agacement les autres jaune entrain de les regarder, c'est à dire : une FILLE entrain de l'engueuler, la fille en question était repartie pour un tour, au plus grand désespoir du garçon. Quand est-ce qu'elle allait SE TAIRE ?

- Ludovic, comprends moi, je suis toute seule à essayer tant bien que mal de faire respecter aux Poufsouffles les quelques règles de Poudlard, et toi, leur Préfet, populaire de surcroit, tu t'opposes à moi ?

Ouuuh . Elle le trouvait populaire ? Si il s'en était douté Surprised !

- Je ne peux simplement pas y arriver si tu n'es pas* TAIS-TOI PAR PITIÉ * avec moi ! Tu es... Tu es leur exemple ! Tu crois vraiment qu'ils vont m'écouter si je dis quelque chose alors que tu es en train de le faire ?*BETTY, ARRÊTE, JE T'EN SUPPLIE! * Tu crois qu'ils m'écouteront * AAAAH ! * mieux que toi, qu'ils participeront* *en cours si tu ne le fais pas ? Il faut * Il faut que je trouve un moyen.. * redorer notre blason, et je veux que ce soit grâce à moi* Pour qu'elle se taise. Viite. * grace à nous deux ! * Je ne vais pas tenir longtemps * Je n'arriverais pas à le * J'AI TROUVE ! * faire toute * A 3 ! C'est une question de survie. * seule, tu devrais * 3 ! * comprendre ça * 2 ! * avec le Quidditch * 1 ! *je ne...

Ludovic balança le corps de la préfète en arrière, et une main sur sa hanche afin qu'elle ne tombe pas , l'autre soutenant la tête, il l'embrassa fougeusement.

Pendant .. 20, 30 secondes, leurs corps restèrent entrelacés dans une étreinte passionné. Enfin, il l'a releva et tous deux restèrent muets.

Il s'était passé quelque chose de bizarre... En embrassant Betty, Ludovic n'avait pas que gagné sa tranquillité. Il .. En l'embrassant.. On aurait dit que.. Enfin.. Je ne sais pas. C'était vraiment étrange pacque.. Il avait envie de le refaire. De l'embrasser comme il l'avait fait une deuxième fois. De passer sa main dans ses cheveux, de la faire rire, de..

Un temps qui sembla incroyablement long à Ludo passa, jusqu'à ce qu'il se décide enfin à prendre la parole :

- Je...

Il fallait qu'il lui demande.

- ça te dirait de..


Allez !

- Enfin, je veux dire..

Ludo ! Pas le moment de bafouiller !

- Il faudrait qu'on se voit..

OUIII Continu ! Dis lui ce que tu as ressenti !

- Pour .. euh.. parler de notre rôle de préfêt ?

N'importe quoi.


ϟϟ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 19/07/2010
● MESSAGES : 125


MessageSujet: Re: "On n'est pas à une bétise prêt....♫" Cache-cache géant dans le parc, et en plus de ça, la nuit ♣ {Pouffys} Dim 12 Sep - 20:11

... Sauf ça. Ca. Si elle s'était attendue à ce que ce... Ce quoi ? Elle n'arrivait pas à trouver de mot péjoratif.

Ludovic l'avait attirée à lui, penchée en arrière, et l'avait embrassée. Son premier baiser. Avec... Ludovic. Pas de nom de poisson ou d'oiseau. Juste Ludovic, sa main dans son dos, l'autre dans ses cheveux, son corps contre le sien et ses lèvres si douces sur sa bouche. Elle n'avait pas la force, ni l'envie, d'ailleurs, de le repousser, de recommencer à lui crier dessus, de retirer la main qu'elle avait posée sur le torse du jeune homme. Elle voulait rester dans ses bras, sentir sa chaleur, la pression de ses lèvres, son souffle sur sa peau. Son coeur battait dans sa poitrine.

Betty était en train d'échanger son premier baiser avec Ludovic, et elle se rendait compte qu'elle était heureuse que ce soit lui et pas un autre.

Seulement, Ludovic s'écarta. Betty rougit violement, gênée. Elle ne savait absolument pas quoi dire, les deux seules envies qu'elle avait était :
1) Retourner se blottir dans ses bras
2) Partir en courant se cacher sous ses couettes.

Betty était incapable de prononcer un seul mot, elle avait les joues en feu et les jambes toutes molles. Son ventre faisait des montagnes russes, tous ses sens étaient en émois. Le temps qui passa, sous les regards abassourdis des autres Poufsouffles, et celui, perçant, de Ludovic, lui parut affreusement long.
Et Ludovic parla.

- Je...

Il regrettait. Il allait s'excuser, et tout allait redevenir comme avant, sauf que Betty ne le verrait plus jamais de la même manière.

- ça te dirait de..

Est-ce qu'elle voulait, est-ce qu'elle pourrait oublier ça ? Faire comme si rien ne s'était passé ?

- Enfin, je veux dire..

Non, elle n'avait pas envie ! Il fallait qu'il se taise ! Qu'il ne dise pas un mot de plus !

- Il faudrait qu'on se voit..

Qu'ils se voient ? Oh mais alors... Il... Il...

- Pour .. euh.. parler de notre rôle de préfêt ?

Oh, le rôle de Préfet... Betty ne put s'empêcher de se sentir triste. Au moins ne lui demandait-il pas d'oublier ça... Et avait-elle réussit à le convaincre d'être plus responsable.
Et puis... C'était quand même un rendez-vous. UN RENDEZ-VOUS ?
Betty resta figée sur place sans savoir quoi dire. Il fallait qu'elle réponde ! Sinon il croirait qu'elle ne voulait pas et partirait et... Tout mais pas ça.

" Ah-bah-oui-je-oui-mais-enfin-tu-je-oui-pourquoi-pas-mais-où-enfin-bon-je-dis-ça-mais-enfin-bref-tu-vois-mais-enfin-oui-pourquoi-pas-oui. "

Nan mais Betty mais là n'importe quoi ! Elle avait été incapable de parler normalement, et son débit déjà rapide s'était encore accéléré. Pour bien lui faire comprendre qu'elle était d'accord, elle hocha la tête, tenta veinement de le regarder dans les yeux mais baissa immédiatement le regard, troublée.




« Le temps file, il n’attend personne. Le temps guérit toutes les blessures.
Tous autant que nous sommes nous voulons plus de temps. Du temps pour
se relever, du temps pour grandir, du temps pour lâcher prise. Du temps.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 15/08/2010
● MESSAGES : 246


MessageSujet: Re: "On n'est pas à une bétise prêt....♫" Cache-cache géant dans le parc, et en plus de ça, la nuit ♣ {Pouffys} Mer 15 Sep - 18:57

Ludo regretta presque immédiatement.
Pourquoi avait-il dit ça ? Il n’aimait pas Betty, non. Enfin, c’est ce qu’il pensait. D’ailleurs, il n’était jamais tombé amoureux jusqu’à maintenant, et pourtant, il était sortie avec une ribambelle de fille vraiment canons. Alors pourquoi il serait amoureux de BETTY quand il avait eu pleins d’opportunités avec des filles vraiment mieux avant ? Hein ?

Mais il y avait pire. Le pire était que Betty ne lui adresserais plus jamais la parole, ni même un regard. Plus jamais elle ne lui rappellerait qu’il était préfet et plus jamais, il ne pourrait l’embrasser. Il ne savait pas trop pourquoi, mais ça, ça lui foutait un sacré coup au moral. D’ailleurs, il avait très envie de chocolat.
Betty ouvrit la bouche.. Et Ludo soupira un grand coup, prêt à se prendre une monumentale gifle ou à fondre en larmes, comme ça, devant tous les poufsouffles.

-Ah-bah-oui-je-oui-mais-enfin-tu-je-oui-pourquoi-pas-mais-où-enfin-bon-je-dis-ça-mais-enfin-bref-tu-vois-mais-enfin-oui-pourquoi-pas-oui.


Quelques instants, seulement, pour se rendre compte d’une chose. De la tristesse, il était passé, comme dans un téléfilm niais, au bonheur le plus total. Et tous ça, rien qu’avec un simple mot : « oui » .

Betty avait dit : Oui. Elle ne l’avait pas repoussé. Elle ne l’avait pas éconduit. Elle avait juste dit « oui » .
Malgré lui, il sourit. Non, il ne pensait vraiment pas être amoureux d’elle. Mais qu’est-ce qu’il était content qu’elle ne le déteste pas !

- C’est vrai ?

Il n’avait pas pût s’empêcher. Depuis qu’il avait embrassé Betty, il n’avait plus totalement le contrôle de son corps. C’était idiot. « C’est vrai ? » qui a déjà posé question plus idiote en pareille circonstance ? Je vous le demande.

Il n’attendit pas sa réponse.

- Je suis.. tellement content que tu.. Enfin, nan – Haha – je suis pas content – Haha – puisque je suis quand même Ludo – Haha – et toi , enfin, je suppose – Haha pourquoi je dis ça moi ? – enfin, t’es Betty quoi et, euh, -Haha- on s’aime pas – haha.

Il se sentait ridicule. Il avait envie de s’enterrer quelque part et de ne plus en sortir. Tous ces rires.. faux, évidemment, qui avaient ponctués ses phrases.. Il était juste.. totalement nul.

- Euuh. Oui. Bon. Voilà. Oublies ce que j’ai dit.


Il prit une grande inspiration : Il-ne-serait-PAS-ridicule-cette-fois !

- Tu sais, je.. Enfin, ce que j’essaye de dire, c’est que… C’est vraiment génial. Enfin, que, toi, moi, les Trois balais. Pour parler de notre rôle de préfet bien sûr.. – Haha .

Oh non, Ludo, ne reprend pas avec tes rires qui sonne faux ! Le jeune homme soupira et recommença à parler :

- Bien sûr.. Enfin.. ça me ferait vraiment plaisir si –euuuuh – tu te maquillais comme t’avais fait, au bal de noël, y’a 3 ans. Tu sais ? T’étais vraiment magnifique ce jour là. Surtout avec ton petit pendentif, là. Le rose.

Mais.. Mais ! Il venait pratiquement de lui dire qu’il se souvenait parfaitement comment elle était habillée il y a 3 ans, alors, que, je cite : « Ludo déteste Betty » ! AAAH. Ludo arrêeeeetes ! Elle va te prendre pour un sociopathe !

- Mais , euh, j’aimais bien la barrette que t’avais hier, aussi .

.

- Mais va pas croire que je t’observe tous le temps, hein ! – Re rire faux – Pas du tout ! Pas du tout..


ϟϟ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 19/07/2010
● MESSAGES : 125


MessageSujet: Re: "On n'est pas à une bétise prêt....♫" Cache-cache géant dans le parc, et en plus de ça, la nuit ♣ {Pouffys} Ven 17 Sep - 19:58

- C’est vrai ?

Betty rougit comme une tomate. Etait-ce encore une des blagues débiles de Ludovic, allait-il se moquer d'elle, une fois de plus ? Pourtant, son sourire semblait vraiment heureux... Ludovic la regardait avec un sourire heureux ? Quelque chose clochait.

- Je suis.. tellement content que tu.. Enfin, nan – Haha – je suis pas content – Haha – puisque je suis quand même Ludo – Haha – et toi , enfin, je suppose – Haha pourquoi je dis ça moi ? – enfin, t’es Betty quoi et, euh, -Haha- on s’aime pas – haha.

Mais qu'est-ce qu'il avait ? La brunette ne savait pas si elle devait se méfier ou s'inquiéter. Est-ce qu'il avait fumé quelque chose ?...
Malgré elle le " On s'aime pas " la blessa. Elle se renfrogna un peu, tout en tentant de cacher sa peine, ce qui donna un mélange assez étrange de froncement de sourcil et de mi-sourire neutre.

- Tu sais, je.. Enfin, ce que j’essaye de dire, c’est que… C’est vraiment génial. Enfin, que, toi, moi, les Trois balais. Pour parler de notre rôle de préfet bien sûr.. – Haha .

Ce rire était bizarre. Il avait forcément fumé quelque chose. Il n'était donc pas maître de son corps et de son esprit. Donc il ne se rappelerait pas l'avoir embrassée. Il ne se rappelerait même pas du rendez-vous de " travail " qu'il venait de lui donner. Betty alait le questionner sur ses dernières occupations de la soirée, quand...

- Bien sûr.. Enfin.. ça me ferait vraiment plaisir si –euuuuh – tu te maquillais comme t’avais fait, au bal de noël, y’a 3 ans. Tu sais ? T’étais vraiment magnifique ce jour là. Surtout avec ton petit pendentif, là. Le rose.

De légèrement rose, Betty passa à pivoine. Même plus. Comme ça. Ce... Ce maquillage qu'elle avait passé trois heure à élaborer ! Et son... Son pendentif rose ! Elle ne le mettais jamais car Ludovic la dévisageait quand elle le portait... C'était parce que... Parce qu'il l'aimait ? Il aimait son pendentif ? Le rythme cardiaque de la jeune fille s'accéléra tandis qu'elle baissait les yeux, incapable d'affronter le regard intense du Poufsouffle qui lui faisait face.

- Mais , euh, j’aimais bien la barrette que t’avais hier, aussi .

Cette barette qu'elle avait mise sur le côté de ses cheveux ? Il l'avait remarquée ? Betty s'affola : saurait-elle assortir tout ça !

Oh là Betty ! Tu ne vas tout de même pas te faire belle pour... Ludovic ! Si ?...

- Mais va pas croire que je t’observe tous le temps, hein ! – Re rire faux – Pas du tout ! Pas du tout..

Betty accompagna le rire nerveux de Ludovic par le sien - encore plus nerveux -. Elle releva la tête. Non, bien sûr, Ludovic Verpey n'allait pas s'attarder sur elle. Elle n'avait pas les yeux bleus et les cheveux blonds, n'était pas grande et mince, ne s'habillait pas extrèmement bien, et n'était pas du tout, mais alors pas du tout populaire - et encore moins cool -.

" T... T'inquiètes pas, c'est clair, tu ne me regardes jamais hein, c'est bien connu. Tu es Ludovic et je suis Betty hein, hahahahahaha. Et heu, on se retrouverait quand pour heu... Discuter de notre rôle de Préfets ? Notre rôle de Préfets, ha ha, bien sûr. "

Evidemment, de quoi auraient-ils put discuter d'autre ? Ludovic et Betty n'avaient pas d'autre sujet de discussion en commun, c'était bien connu. Aucun. Rien, niet, nada, nothing. Que dalle. Être Préfet, c'était absolument tout ce qu'ils avaient en commun.




« Le temps file, il n’attend personne. Le temps guérit toutes les blessures.
Tous autant que nous sommes nous voulons plus de temps. Du temps pour
se relever, du temps pour grandir, du temps pour lâcher prise. Du temps.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 15/08/2010
● MESSAGES : 246


MessageSujet: Re: "On n'est pas à une bétise prêt....♫" Cache-cache géant dans le parc, et en plus de ça, la nuit ♣ {Pouffys} Sam 18 Sep - 17:53

Betty rit, elle aussi. Enfin " rire " . Disons plutôt qu'ils étaient prit tous deux de tremblements, s'apparentant à des sourires et qui se voulaient joyeux. Se voulaient, j'ai dis.
Elle releva la tête. Ses jolis yeux de biche, sa bouche tellement appétissante, son visage fin et ses longs cheveux bruns retombant sur ... HE HO ! ON SE CALME LA ! LUDOVIC, BETTY N'EST PAS UNE FILLE POUR TOI ! ><
Elle, elle est intelligente, belle, sage, bonne élève et toi.. tu n'es rien de ce qu'elle est.

Alors qu'il était encore plongé dans ses réflexions, la jeune fille ouvrit la bouche :

- T... T'inquiètes pas, c'est clair, tu ne me regardes jamais hein, c'est bien connu. Tu es Ludovic et je suis Betty hein, hahahahahaha. Et heu, on se retrouverait quand pour heu... Discuter de notre rôle de Préfets ? Notre rôle de Préfets, ha ha, bien sûr.

Si elle savait.. Si elle savait. La vérité, c'était que Ludo observait bien plus souvent Betty qu'elle ne semblait le croire. Mais, à vrai dire, il ne s'en était jamais lui même vraiment rendu compte. A chaque fois qu'il se surprenait à dévorer la jolie brune des yeux, au dessus de ses devoirs en salle commune, au dessus de son assiette dans la grande salle, il détournait le regard, et , comme pris d'amnésie, il ne se souvenait plus l'avoir ainsi regardé. C'était Betty, c'est tout. Rien de bien intéressant.

Se retrouver. Ah oui, bien sûr se retrouver. Pour parler de leur rôle de préfet. Oui :/ .

- Oui, notre drôle de préfet...

soupira-t-il, déçu, sans même se rendre compte que sa langue avait fourché.

Relevant les yeux, il continua :

- Je sais pas.. On.. On n'a qu'à dire qu'on se retrouve là-bas vers .. je sais pas.. 18 heures ?


Sous ses airs de crétin, Ludo était beaucoup plus calculateur qu'il en avait l'air. Si ils passaient une ou deux heures à parler, quand ils rentreraient, ils feraient nuit. Et qui dit nuit.. Avec un peu de chance, Betty aurait un peu peur du noir ( ce-ci dit, lui aussi --' ) et il pourrait la rassurer et là, il, il..

Oh non, Ludo, arrête de penser à ça ! Non, tu ne diras pas à Betty que tu l'aimes samedi soir pour la bonne et simple raison que : TU NE L'AIME PAS, IMBÉCILE ! ><

Il ne fallait pas qu'il reste là . Il allait encore s'enfoncer.
Il entendit vaguement Betty marmonner quelque-chose, qu'il considéra comme un oui, et tout en la regardant avec assez d'insitance, il lui sourit d'un air tendre tandis qu'une autre partie de lui même tentait de le réprimer ce qui donna un sourire quelque peu.. sadique ou, au moins, dérangé.
Conscient d'avoir l'air d'un psychopate, il souhaita " Bonne nuit " à la jeune fille et, pour clore la conversation, il lança, par dessus son épaule, alors qu'il s'enfonçait tristement dans la nuit :

- A Samedi, Betty !


Dans les couloirs, tard dans la nuit.

- A Samedi.. Betty.

Finit-Ludo, alors qu'il marchait seul en direction de sa salle commune, songeur.
L'un des portraits, un vieillard à l'air bienveillant rit, et sourit :

- Amoureux, hein ?


Ludo s'arrêta, pensif, devant le tableau, et dénué d'expression, répondit :

- Oui.. Peut-être.


















H.J : Pas génial, désolée --'


ϟϟ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 19/07/2010
● MESSAGES : 125


MessageSujet: Re: "On n'est pas à une bétise prêt....♫" Cache-cache géant dans le parc, et en plus de ça, la nuit ♣ {Pouffys} Lun 20 Sep - 21:31

Ludovic lui indiqua l'heure, l'air fade. Betty hocha la tête doucement. Elle se sentait vide, après le sentiment de bien être qu'elle avait ressenti dans les premiers instants suivant leur baiser. Un court instant se passa, dans le silence et sous les regards abassourdis des autres Poufsouffles qui sortaient peu à peu de leur cachette. Que dirait-on du baiser entre les deux Préfets de la maison jaune et noire ? Sûrement pas du bien, vu les réputations respectives des deux jeunes gens... Pas un n'imaginerait une possible idylle entre Betty et Ludovic, tout simplement parce que l'essence même des deux prénoms était incompatible. Le prénom Betty était pours le personnes douces, responsables, calmes et sensibles. Ludovic pour les dynamiques, volatiles, irresponsables. Alors si même les spécialistes des prénoms pensaient qu'ils étaient incompatibles, comment des personnes les conaissant un tant soit peu aurait pu les imaginer ensembles ?
La nature était ainsi faite, et c'était peut-être mieux comme ça.

- A Samedi, Betty !

Le sourire que lui adressa Ludovic troubla la jeune fille. Elle n'eut que le temps de le voir partir.

" A samedi... "

La Poufsouffle fixa le dos du jeune homme jusqu'à ce qu'il entre dans le chateau dans le silence le plus complet. Autour d'elle, les autres élèves n'osaient l'approcher.

Betty effleura ses lèvres du bout des doigts. La brûlure de celles de Ludovic était encore vive. Son ventre se serra. Tous ses sens étaient en émois, elle n'était plus vraiment maitresse d'elle-même. Un léger murmure se fit entendre autour d'elle, s'amplifiant peu à peu. La brunette se redressa mollement, et c'est comme dans un rêve qu'elle frappa dans ses mains, ordonant aux autres Poufsouffles de rentrer immédiatement à la Salle Commune sans poser de questions. Abasourdis par la vision qu'ils venaient d'avoir, les élèves obéirent et grimpèrent les escaliers en silence.


Dans les escaliers menant aux dortoirs des filles, tard la nuit.

Le coeur battant, Betty attendait que Ludovic rentre. Elle ne savait pas ce qu'elle allait faire... Mais elle devait l'entendre rentrer, sentir sa proximité.
Quand le pas si caractérisque du Préfet résonna dans la Salle Commune vide, Betty se plaqua contre le mur. Non, elle ne voulait pas qu'il la voit. Qu'aurait-il pensé ?

Ludovic passa sans la remarquer, et, rouge comme une tomate, se cacha sous ses couettes.

* Est-ce que c'est ça être... Amoureuse ? Oui... Peut-être... *





« Le temps file, il n’attend personne. Le temps guérit toutes les blessures.
Tous autant que nous sommes nous voulons plus de temps. Du temps pour
se relever, du temps pour grandir, du temps pour lâcher prise. Du temps.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: "On n'est pas à une bétise prêt....♫" Cache-cache géant dans le parc, et en plus de ça, la nuit ♣ {Pouffys}

Revenir en haut Aller en bas

"On n'est pas à une bétise prêt....♫" Cache-cache géant dans le parc, et en plus de ça, la nuit ♣ {Pouffys}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A WINDOW TO THE PAST  :: 
EXTERIEUR DU CHÂTEAU
 :: 
LE PARC
-