AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 C'est pour qui les fleuuurs? Moi, elles sont pour ma maman ! Elle est gentille ta maman? | Ava - Flashback.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 24/07/2010
● MESSAGES : 202


MessageSujet: C'est pour qui les fleuuurs? Moi, elles sont pour ma maman ! Elle est gentille ta maman? | Ava - Flashback. Sam 4 Juin - 12:19

Il faisait froid, le vent soufflait. Comment le savait-elle? Les branches s'agitaient dans les arbres, les élèves se collaient les uns contre les autres, et resserraient leur cape. Mais Marlene ne sentait rien, pas même une légère brise ; rien. Aurait-elle voulu le contraire? Non...pas vraiment. Ne fallait-il pas voir cela comme un avantage? Elle n'allait plus jamais avoir froid ! Ce qu'elle regretterait, ce serait ses sentiments. Elle n'en aurait presque plus, ils seraient atténués, estompés. Elle avait peur de ça, peur de voir ce qui la caractérisait s'envoler et ne plus jamais revenir. Qui serait-elle alors? Peut-être n'était-elle déjà plus personne. Juste un fantôme, une morte. Mais elle pourrait toujours penser, sa raison était toujours présente. Elle voulait faire ressentir des émotions aux autres, par le bié de la parole. Grâce à de simples mots, des mots qui construiraient des images, des sons, et alors, des émotions.

Elle voulait simplement que ceux qu’elle aimait se souvienne d’elle comme avant…la voit comme avant. Car, si elle, ne quitterait plus jamais le château, ses amis, eux, s’en iraient loin d’ici, allant vivre leur vie, sans elle, avec seulement des souvenirs dans leur bagage. La jeune fantôme marchait aux alentours du lac, sans oser l’approcher. Pourquoi? Parce qu’elle ne savait pas si elle pouvait toucher l’eau glacée et sentir la moindre sensation. Le froid, non. Mais peut-être autre chose? Quelque chose comme du velours, parcourant doucement ses mains sans couleurs? Elle n’osait essayer, de peur d’être déçue. Mais si elle ne le faisait pas ce soir, en aurait-elle encore l’occasion? Elle s’approcha alors de l’étendue sombre et mystérieuse, et elle s’assit, les deux pieds dans l’eau. Elle sentait…un glissement sur sa peau grisâtre…un changement de température…oui, elle la sentait, c’était réel, ce contact. Elle esquissa un sourire, voulant rire, mais n’y arrivant pas vraiment.

C’est alors qu’elle entendit des pas. Quelqu’un approchait. Elle ne se retourna pas, ne parla pas, ne se cacha même pas. Elle espérait secrètement qu’un de ses amis serait là, derrière elle, à la regarder, sans comprendre, ou peut-être sans la reconnaître. Ce devait être le cas, car la personne ne fit plus un bruit, et elle sentait ses yeux posés sur elle. Marlene se décida à se retourner et parut presque aussi surprise que…

Ava. Ava ! Sa meilleure amie…celle qui l’avait toujours soutenu, sa Ava…elle se leva, sans prononcer mot, et voulut la serrer dans ses bras, mais c’était impossible. Tu es un fantôme, Marlene, tu ne peux pas, tu ne peux plus…


« Ava…je…je suis morte. »

Comme si elle ne le savait pas déjà. Elle avait du être mise au courant, après cette soirée sanglante. Sûrement un de leur ami commun lui avait-il dit, les larmes aux yeux, l'incompréhension se lisant dans son regard. Mais ce devait être terriblement dur de l'accepter. Alors, comme pour lui dire que c'était bien vrai, elle avait prononcé ces mots, durs, certes, mais réels. Le reflet d'une vérité terrible.


FLASHBACK :
 




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 28/04/2011
● MESSAGES : 97


MessageSujet: Re: C'est pour qui les fleuuurs? Moi, elles sont pour ma maman ! Elle est gentille ta maman? | Ava - Flashback. Dim 5 Juin - 0:27

« C'est pour qui les fleuuurs ? Moi, elles sont pour ma maman ! Elle est gentille ta maman ? »
marlene & ava

Cela faisait bien longtemps, trop longtemps, qu'Ava n'avait pris le temps de sortir se reposer dans le parc pour ne penser à rien. Avant, elle avait l'habitude de le faire avec Marlene. Elles sortaient, à la place de manger le midi ou le soir, à la place d'aller en cours de Potions, à la place de dormir. Elles s'asseyaient dans l'herbe, se déchaussaient et faisaient tremper leurs pieds dans l'eau. Là, elles pouvaient passer des heures à se raconter des secrets, à ragoter, à comploter, à se raconter des blagues, à rigoler... à tout simplement s'amuser, et à profiter de leur vie, comme le font toutes les meilleures amies du monde. Qu'elles soient moldues ou sorcières, qu'elles aient 5 ou 15 ans... Mais maintenant que Marlene n'était plus là... Marlene et Ava se connaissaient depuis toujours, et depuis presque six ans, elles n'avaient pas été séparées plus de deux semaines... Avant Poudlard, Marlene avait disparu. Et voila qu'elle disparaissait encore...

Ava et Marlene ne s'étaient pas toujours aimées. Leur rencontre était cependant gravée à jamais dans la mémoire d'Ava...

» Flashback



Ava s'assit sur l'herbe fraîche et laissa tremper ses pieds dans l'eau. La surface de l'eau ondulait au rythme des battements de pieds d'Ava, doucement, en formant des ronds. Petite, elle s'était amusée à regarder les ronds se former, grandir, puis disparaître pendant des heures. Elle était alors insouciante, elle ne pensait à rien d'autre qu'à ces ronds... Mais aujourd'hui, tout avait changé.
Subitement, elle s'arrêta. Au loin, elle venait de remarquer une silhouette blanche, qui ressemblait à Mimi Geignarde, de loin... Un fantôme ? Ce n'était certainement pas Mimi, elle ne quittait jamais ses lugubres toilettes... Alors qui ? C'est alors que le fantôme se retourna...

Marlene.

C'était bel et bien Marlene McKinnon, sa meilleure amie. Cette dernière avait disparu du jour au lendemain, sans laisser de lettre, ni rien qui puisse indiquer à Ava comment la retrouver. Elle s'était volatilisée. Littéralement.
Le fantôme s'approcha d'elle, et lui annonça qu'elle était morte. Ava l'avait bien vu, mais l'entendre de la bouche de son amie fut un choc. Néanmoins, elle se leva, et s'approcha de sa meilleure amie pour la serrer dans ses bras.

Elle ne put pas. Elle sentit du froid, mais le froid n'avait aucune consistance. C'était comme enlacer le vide... Un fantôme n'a pas de consistance. C'en était d'autant plus troublant. Voir un fantôme est troublant, essayer de le toucher l'est encore plus. Ava sursauta au "contact" de ce froid, puis fit un pas en arrière pour regarder sa meilleure amie. Elle ressemblait à la Marlene d'autrefois, celle qu'elle avait toujours connue. Seule la lueur de joie qu'il y avait toujours dans ses yeux semblait avoir disparu. Et maintenant, elle était toute grise. Et transparente. Ava voyait presque les arbres à travers Marlene. En une autre occasion, ça aurait presque pu être drôle.
Elle articula difficilement, les larmes aux yeux :

- Marlene... Tu es là... Tu m'as manqué mais tu es revenue... Je savais pas... Viens, assieds-toi... Enfin... Tu peux t'asseoir ?

Ava s'assit à la place qu'elle venait de quitter, et fixa l'eau pendant quelques secondes. Plus jamais Marlene et elle ne pourraient s'amuser à faire des concours de qui lancerait de l'eau le plus loin. Au bout d'un petit moment, elle dit, d'une voix rauque, cassée, émue :

- Où... où étais-tu ? Qu'est-ce que tu as fait pendant tout ce temps ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 24/07/2010
● MESSAGES : 202


MessageSujet: Re: C'est pour qui les fleuuurs? Moi, elles sont pour ma maman ! Elle est gentille ta maman? | Ava - Flashback. Dim 5 Juin - 1:42

" Marlene... Tu es là... Tu m'as manqué mais tu es revenue... Je savais pas... Viens, assieds-toi... Enfin... Tu peux t'asseoir ? "

Trouble, douleur, tristesse. Marlene ne pouvait plus montrer ses émotions, mais elle pouvait sentir ce qu'éprouvait sa meilleure amie. Oui, en réalité, un fantôme peut ressentir, mais ne peut montrer ce qu'il ressent. Et ces émotions sont nettement estompées. Peut-être aurait-elle préféré ne jamais refaire surface...mais alors, que serait-il advenu de ses amis? Elle ne pouvait pas douter de cela. Elle était là, elle était morte mais elle foulait le sol, elle voyait ceux qu'elle avait aimé, et qu'elle aimait toujours.

Elle pouvait ressentir leur tristesse autant que leur amour et leur joie de la retrouver, alors qu'ils la croyaient disparues, morte, complètement. Certains devaient penser qu'elle avait de nouveau fugué...qu'elle avait trahi leur amitié ! Mais ce n'était pas le cas, et elle voulait le crier, leur crier qu'elle était toujours là. C'était comme si elle les faisait souffrir, directement. Comme si c'était de sa faute. Pourtant, c'était uniquement la faute de cette mangemorte sans scrupules, ou bien, simplement, la faute du destin. Qui sait? C'était ainsi.


" Où... où étais-tu ? Qu'est-ce que tu as fait pendant tout ce temps ? "

Elle était là, dans le château, dans le parc, au bord du lac, dans la grande salle, la bibliothèque, ou bien dans son ancien dortoir, s’asseyant au bord de la fenêtre et repensant à toutes ses années de bonheur à Poudlard...jamais personne ne la surprenait. Elle errait très souvent la nuit, et le jour, elle se cachait à la vue des autres, ou se cloitrait dans les salles vides, pour...réfléchir. Elle avait déjà croisé Ambre, sa cousine, qui était morte, elle aussi, lors de cette soirée sanglante...et Ludovic, Ludovic...qui avait été si ému, si troublé, comme tous...

Et maintenant, c'était sa meilleure amie, son amie d'enfance, sa Ava. Elle voulait voir encore d'autres personnes qu'elle connaissait, ceux qui avaient été important pour elle, et à qui elle n'avait dit que très peu souvent " tu comptes pour moi "...il n'était pas trop tard ! La mort lui donnait une seconde chance, elle devait la saisir et aller de l'avant, leur dire tout haut ce qu'elle pensait tout bas, avant qu'ils ne partent pour toujours. Avait-elle pensé qu'elle pourrait quand même les revoir, hors de l'école de sorcellerie? C'était encore possible, elle pouvait errer aux alentours du ministère...mais ce serait trop dur de les voir grandir, changer, oublier...elle préférait penser qu'elle ne les reverrait plus jamais, une fois partis de Poudlard. Les souvenirs resteraient à Poudlard. C'était ainsi.

Elle ne répondit pas directement à son amie. Que dire? Elle avait été tué de sang froid par un être abominable, une femme pourrie par la haine, et se riant de la souffrance des autres, elle était morte d'un simple coup de baguette, d'un simple Avada Kedavra, et elle était de nouveau là, sous la forme d'un spectre sans couleurs. Devait-elle lui répéter cela? Elle avait mal, oui, elle avait mal, mais surement dix fois moins que Ava. Car elle, elle était vivante, elle ressentait tout d'une manière violente, et elle ne pouvait pas prendre sa meilleure amie dans ses bras, en pleurant et en lui disant qu'elle l'aimait...elle ne pouvait pas, c'était comme une interdiction de la nature. Elle devait répondre, tenter de stopper le flot de cette douleur qui semblait insurmontable.


" Oui, tu m'as manqué aussi. Je n'étais pas si loin, tu sais. J'étais ici et là, j'errais dans le château. Une mangemorte m'a assassiné le soir du bal, au ministère. "

Elle ne supportait pas d'entendre sa voix, aussi froide. Elle était pourtant submergée par l'émotion, de l'intérieur, enfouie quelque part...là où elle ne pouvait l'atteindre.

" Tu dois te dire que je suis horrible, ou je ne sais quoi...c'est comme si je n'éprouvais plus rien, mais au contraire. Je suis terrifiée, par la mort, mais en même temps, ne faut-il pas le prendre du bon côté? Je suis là, près de toi. Je voudrais te dire que je suis désolé, mais de quoi... "

FLASHBACK :
 




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 28/04/2011
● MESSAGES : 97


MessageSujet: Re: C'est pour qui les fleuuurs? Moi, elles sont pour ma maman ! Elle est gentille ta maman? | Ava - Flashback. Dim 5 Juin - 19:51

" Oui, tu m'as manqué aussi. Je n'étais pas si loin, tu sais. J'étais ici et là, j'errais dans le château. Une mangemorte m'a assassiné le soir du bal, au ministère. "

Elle n'était donc pas partie si loin. Pour Ava qui l'avait imaginée chevauchant un éléphant en Inde, c'était un sacré choc. Marlene avait été là tout ce temps mais elle était restée cachée. Avait-elle peur du regard que pourraient avoir les autres sur elle ? Car, si une chose était sûre, c'est qu'il allait changer. Elle avait certainement déjà vues certaines personnes qu'elle connaissait, et Ava se demandait comment ces personnes en question avaient réagit. Elle se demandait elle-même comment réagir.
Ava fut interpellée par les paroles crues de Marlene. Quelqu'un l'avait tuée, mais il n'y avait pas vraiment d'émotion dans sa voix. Sa voix qui était d'ordinaire si animée, qui laissait transparaître ses émotions, était aujourd'hui froide, limite sèche. Et elle serait comme ça à tout jamais.

" Tu dois te dire que je suis horrible, ou je ne sais quoi...c'est comme si je n'éprouvais plus rien, mais au contraire. Je suis terrifiée, par la mort, mais en même temps, ne faut-il pas le prendre du bon côté? Je suis là, près de toi. Je voudrais te dire que je suis désolé, mais de quoi... "

- Mais non, pourquoi tu dis ça ? Tu n'es pas horrible, Marlene... Elle marqua une pause, car sa gorge était sèche, elle n'était pas fière de ce qu'elle allait confesser à Marlene, mais il le fallait. Elle reprit : C'est vrai que... j'ai pensé que tu l'étais, au début, quand tu as disparu. Tu te rappelles, quand on était petites ? Quand tu es partie, j'ai cru que tu ne voulais plus me voir, je n'ai pensé qu'à moi et quand tu es revenue, je t'ai reproché de m'avoir laissé tomber... C'est ce que j'ai ressenti cette année encore. Et je dois t'avouer que je t'en ai voulu, au début... Tu vois, c'est moi qui suis horrible, au final.

Ava regarda Marlene dans les yeux. Elle n'y décelait aucune émotion, pourtant, au fond d'elle-même, elle était sûre que Marlene en avait encore. Elle n'avait jamais demandé à un fantôme s'il en avait, mais elle avait suffisamment entendu Mimi Geignarde pleurer et se plaindre sur son sort qu'elle supposait que même la mort ne tuait pas les émotions.
Ava baissa les yeux, et fixa son regard larmoyant sur ses pieds nus battant dans l'eau du lac. Elle leva son pied, envoyant des gouttes dans l'air, formant encore des cercles qui s'agrandirent avant de disparaître. Elle émit un petit rire puis respira un grand coup, pour se donner le courage de poursuivre. Parler à Marlene était beaucoup plus difficile qu'elle avait pensé, elle avait tant de choses à lui dire mais peur d'être maladroite. Elle lui avait reproché énormément de choses, mais maintenant que sa meilleure amie était morte, pouvait-elle encore lui reprocher toutes ces choses ?

- Quand tu as... fugué ? J'avais remarqué que tu étais bizarre ces temps-ci, voire même distante, et ça m'avait vraiment agacé. La nuit où tu as disparu, je me suis sentie coupable d'abord, de t'avoir ignorée, puis j'ai rejeté la faute sur les autres, sur King, sur les profs, sur tous les gens qu'on aimait pas... Et j'ai fini par la rejeter sur toi. Je t'en ai tellement voulu, de m'abandonner une seconde fois... Levant les yeux à nouveau vers son amie, elle tentait en vain de retenir ses larmes. Elle se sentait tellement mal. Néanmoins, elle devait poursuivre, elle devait : Ne m'en veux pas, Marlene... Mais je ne savais pas que tu étais morte... Je n'étais même pas à cette soirée. Je n'avais pas pu y aller. J'imagine que ça vaut mieux, je ne sais pas si j'aurais supporté de te voir mourir...

Elle sentait maintenant des larmes couler sur ses joues, des grosses larmes de tristesse, et aurait vraiment adoré se réfugier dans les bras de sa meilleure amie. Elle avait la voix cassée et en s'imaginant ainsi, pleurant, avec certainement des coulées noirâtres sur les joues, elle ne put s'empêcher de se dire qu'elle était ridicule.

- Marlene, tu dois me dire... Pourquoi... Pourquoi es-tu partie ?... S'il te plaît.

» Flashback

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 24/07/2010
● MESSAGES : 202


MessageSujet: Re: C'est pour qui les fleuuurs? Moi, elles sont pour ma maman ! Elle est gentille ta maman? | Ava - Flashback. Dim 5 Juin - 22:21

" Mais non, pourquoi tu dis ça ? Tu n'es pas horrible, Marlene... C'est vrai que... j'ai pensé que tu l'étais, au début, quand tu as disparu. Tu te rappelles, quand on était petites ? Quand tu es partie, j'ai cru que tu ne voulais plus me voir, je n'ai pensé qu'à moi et quand tu es revenue, je t'ai reproché de m'avoir laissé tomber... C'est ce que j'ai ressenti cette année encore. Et je dois t'avouer que je t'en ai voulu, au début... Tu vois, c'est moi qui suis horrible, au final. "

Non. Aucune n’était horrible. Elles avaient simplement, à un moment donné – ou plusieurs – ressenti cette sensation si désagréable, ce sentiment si dur qu’est la tristesse, et l’impression d’avoir été trahie. En cet instant, Marlene avait l’impression d’être trahie par elle même, par sa propre personne. Parce qu’elle n’était plus tout à fait elle. Normal, en effet, elle était morte. Mais c’était dur, très dur à admettre. La lueur qui perlait dans son regard n’était plus. Sa voix enjouée n’était plus. Ses gestes assurés n’étaient plus. Mais, encore une fois, elle, elle était là. Elle devait penser à ça, ne jamais oublier que c’était là une chance qu’elle avait. Une chance de pouvoir de nouveau parler dans ce monde, marcher, sentir de minces émotions. Emotions que jamais elle n’aurait ressenti dans le vide éternel de la mort.

Il était normal qu’Ava lui en ai voulu. Elle était partie, sans prévenir personne, partie, sans laisser de traces, ni de mots, ni rien du tout. Elle avait trahi ses amis. Elle ne leur avait pas fait confiance. Pourquoi? Il n’y avait pas qu’une seule réponse. Kinglsey, son amour envolé. Sa vie, ses espoirs disparus. Plus aucun chemins éclairés. Elle ne croyait plus en rien, il fallait bien l’avouer. Mais elle avait réussi à faire face, à se relever. Et l’important était de se dire que si elle n’était pas morte, elle aurait continué, elle aurait marché dans la bonne direction, l’espoir sur son dos. Elle ne devait rien regretter. Rien.


" Quand tu as... fugué ? J'avais remarqué que tu étais bizarre ces temps-ci, voire même distante, et ça m'avait vraiment agacé. La nuit où tu as disparu, je me suis sentie coupable d'abord, de t'avoir ignorée, puis j'ai rejeté la faute sur les autres, sur King, sur les profs, sur tous les gens qu'on aimait pas... Et j'ai fini par la rejeter sur toi. Je t'en ai tellement voulu, de m'abandonner une seconde fois…Ne m'en veux pas, Marlene... Mais je ne savais pas que tu étais morte... Je n'étais même pas à cette soirée. Je n'avais pas pu y aller. J'imagine que ça vaut mieux, je ne sais pas si j'aurais supporté de te voir mourir... "

Elle la comprenait. Elle comprenait ce qu’elle avait pu ressentir. Elle ne lui en voulait pas. Comment le pourrait-elle? C’était sa meilleure amie, son amie d’enfance. Et maintenant, elle était morte, à quoi cela aurait servi de lui en vouloir? C’était fini, les remords, les regrets, les et si…


Marlene n’aurait pas voulu qu’elle soit à cette soirée. Elle avait senti, bien avant d’y aller, qu’elle risquait peut-être quelque chose. Alors, elle avait tenté d’empêcher certains de ses amis d’y aller…Liah était venue. Malheureusement. Sa Liah…elle était morte. Mais elle ne devait pas se sentir coupable. Ce n’était pas de sa faute. Qu’aurait-elle pu faire, de toutes manières? S’élancer et mourir à sa place? Et quoi? La mangemorte l’aurait tué quand même. Son seul but et son seul plaisir était de voir les gens souffrir.


" Marlene, tu dois me dire... Pourquoi... Pourquoi es-tu partie ?... S'il te plaît. "

Lui dire…oui…c’était sûrement le moment. Le moment tant attendu. Mais avant, elle ne put s’empêcher de se laisser submerger par les souvenirs…le souvenir de leur si belle rencontre, de leurs jeux interminables, de leurs rires…de leur amitié toujours bien présente.


FLASHBACK :
 

Marlene esquissa un sourire. Et elle redevint presque froide, tentant de raconter ce passage si dur de sa vie, cette chute terrible, cet abandon de l'espoir. Elle ne savait pas elle même, comment elle avait réussi à vaincre cela...l'espoir, sans doutes. Lorsqu'il était enfin revenu, tout sembla plus beau, plus magique. La jeune fantôme laissa s'échapper une larme, une petite larme, un diamant...comment...? L'émotion perça la barrière. Elle était si grande, dans son être, qu'elle avait eu besoin de sortir un peu.

" Ma Ava...ne t'en veux pas. Ne t'en veux surtout pas par ma faute. Jamais plus je ne pourrais t'en vouloir, et je t'aime, tu le sais, n'est-ce pas? " Elle se rapprocha de sa meilleure amie, tentant de lui faire éprouver ce qu'elle essayait de ressentir. " J'ai fugué...j'ai fugué à cause de tellement de choses. Bien sur, le déclic fut King...il m'a quitté. Pour mon bien, pour notre bien à tous les deux. Je n'ai pas supporté...bien sur, j'ai été obligé de comprendre, on se faisait du mal...en s'aimant si fort...j'ai fui. Et je m'en suis tellement voulu. " Elle marqua une pause, pourquoi était-ce si dur? " Il n'y avait pas que lui...je ne l'ai compris qu'après. Tu sais...j'avais peur. J'avais peur, tout le temps. Je me sentais vide, l'espoir m'avait quitté. Et c'est la pire chose qui m'est arrivé. L'espoir était tellement important pour moi ! Il me permettait d'avancer, j'avais toujours un but. Tout s'est effondré autour de moi. "

Elle ne pouvait aller plus loin. Un silence s'installa, au milieu des bruits de la nuit. Les chouettes, les insectes nocturnes...des lucioles parvinrent alors à leur hauteur. Elles éclairèrent les eaux du lac. C'était...enchanteur, magique, tout simplement beau. Marlene tendit la main, comme pour les toucher. Elle murmura " C'est pour ça que je suis revenu...le bonheur est simple. Je n'avais plus besoin de le chercher, il était là, partout. Et surtout auprès de mes amis... "




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 28/04/2011
● MESSAGES : 97


MessageSujet: Re: C'est pour qui les fleuuurs? Moi, elles sont pour ma maman ! Elle est gentille ta maman? | Ava - Flashback. Lun 6 Juin - 18:59

" Ma Ava...ne t'en veux pas. Ne t'en veux surtout pas par ma faute. Jamais plus je ne pourrais t'en vouloir, et je t'aime, tu le sais, n'est-ce pas ? J'ai fugué...j'ai fugué à cause de tellement de choses. Bien sur, le déclic fut King...il m'a quitté. Pour mon bien, pour notre bien à tous les deux. Je n'ai pas supporté...bien sur, j'ai été obligé de comprendre, on se faisait du mal...en s'aimant si fort...j'ai fui. Et je m'en suis tellement voulu. Il n'y avait pas que lui...je ne l'ai compris qu'après. Tu sais...j'avais peur. J'avais peur, tout le temps. Je me sentais vide, l'espoir m'avait quitté. Et c'est la pire chose qui m'est arrivé. L'espoir était tellement important pour moi ! Il me permettait d'avancer, j'avais toujours un but. Tout s'est effondré autour de moi. "

C'était honnêtement beaucoup plus facile à dire qu'à faire. Ava s'en voulait énormément d'avoir encore une fois pensé seulement à sa personne, et de ne pas avoir envisagé dès le départ qu'il se passait des choses fort peu agréables pour Marlene. A noter : plus penser aux autres la prochaine fois.
Lorsque Marlene lui dit qu'elle l'aimait, cela fit énormément de bien à Ava. Elle se sentait mal et c'était justement ce genre de choses qu'elle voulait entendre, elle voulait être sûre que Marlene restait sa meilleure amie malgré tout, malgré la mort. Elle leva lentement la tête, et même si les larmes ruisselait sur ses joues, elle souriait, persuadée que ces larmes-là était de joie.
Marlène parla ensuite de King, King qui lui avait brisé le coeur en la quittant... Il avait eu beau prétexter que c'était pour leur bien, et Marlene avait eu beau le croire, Ava pensa qu'il aurait mieux fallut qu'il ne la quitte jamais. Ces deux-là étaient faits l'un pour l'autre, cela se voyait. Quand ils étaient ensemble, Marlene semblait plus vivante, plus heureuse qu'elle ne l'était en temps normal. Elle rayonnait... mais apparemment, ce n'était pas bon pour eux. Sauf que cette rupture n'avait rien amené de bon. Elle avait même poussé Marlene à fuir Poudlard, ses amis, sa seule famille, ceux qui auraient pu l'épauler, la soutenir. Et lui... Lui aussi était parti. Envolé.

" C'est pour ça que je suis revenu...le bonheur est simple. Je n'avais plus besoin de le chercher, il était là, partout. Et surtout auprès de mes amis... "

Ava esquissa un sourire sur son visage, et émit un petit rire. Le bonheur est simple, c'est vrai. Marlene l'avait compris et était revenue à Poudlard... C'est ce qui comptait maintenant. Elle n'avait pas l'air triste, ou alors, elle ne le laissait pas paraître. Ava, qui avait baissé la tête, la releva, embrassant le paysage du regard. Tout était beau, tout était pareil que quand Marlene était partie, et si elle n'avait pas été tuée par la femme à la soirée, elles auraient certainement été s'asseoir sous un grand arbre, s'adosser aux troncs de ces arbres centenaires et elles auraient passée la nuit ici, à parler de choses et d'autres ; insouciantes.
Marlene était morte, et elle ne pourrait plus jamais s'adosser aux arbres, sentir leur écorce rugueuse dans son dos. Cependant elle avait encore la capacité de parler, et Ava voulait que ce soir ne soit pas un soir triste. Elle venait de retrouver Marlene, et elles avaient des choses à se raconter. D'une voix timide, Ava murmura :

- Je t'aime aussi... Ca me fait vraiment plaisir de te revoir, tu sais... Je suis là, à pleurer comme une idiote mais... Je n'ai pas été aussi heureuse depuis très longtemps... Raconte-moi... Où est-tu allée ?

Sa voix était certes timide et peu assurée, mais elle était nettement moins triste. Elle voulait que Marlene lui raconte sa fugue, mais pas en pleurant et en prenant une voix triste. Elle voulait une histoire animée, elle voulait vivre cette fugue avec elle.

» Flashback

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: C'est pour qui les fleuuurs? Moi, elles sont pour ma maman ! Elle est gentille ta maman? | Ava - Flashback.

Revenir en haut Aller en bas

C'est pour qui les fleuuurs? Moi, elles sont pour ma maman ! Elle est gentille ta maman? | Ava - Flashback.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A WINDOW TO THE PAST  :: 
EXTERIEUR DU CHÂTEAU
 :: 
LE LAC
-