AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Confessions dans la nuit... [Ed]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 19/08/2010
● MESSAGES : 91


MessageSujet: Confessions dans la nuit... [Ed] Mer 11 Mai - 11:10

Elle avait retiré ses chaussures, ses chaussettes, et plongé ses pieds nus dans l'eau glacée du lac. Ses yeux bleus azur fixés sur l'horizon, elle regardait les derniers rayons de soleil disparaitre lentement derrière les collines. Le soir tombait doucement, le parc était désert et silencieux, Elber était bien. Elle passa ses mains dans l'herbe fraiche et s'allongea dos contre le sol. La jeune fille ferma les yeux, laissant son esprit vagabonder au gré du clapoti de l'eau. Elle ne dormait pas, non. Disons qu'elle somnolait. Toutes les images de la journée se mélangeaient dans sa tête de façon étrange et innatendue...

Slughorn et son énorme ventre... Le terrain de quidditch... Tiens, est-ce qu'un balai était capable de supporter le poids du professeur?... Sirius et ses groupies le suivant à la trace telles des dindes affamées... Des dindes... Noël... Depuis noël, elle n'était pas rentrée chez elle. Depuis, qu'elle était revenue à Poudlard, elle n'avait même pas de nouvelles de sa famille, de ses parents... Elle ne leur avait jamais écrit, jamais envoyé une seule lettre... Et eux non plus... Ces derniers temps, ne plus avoir de nouvelles de ses proches était très mauvais signe... Etait-elle égoïste au point de se moquer de sa propre famille?... Non, demain, dès la première heure, elle leur enverrait un hibou... Demain, elle jetterait des graines aux groupies, juste pour voir si elles savaient picorer aussi bien que le faisaient les poules, demain...

Elber se releva précipitamment. Elle sentait que quelqu'un approchait, elle ne l'avait pas entendu mais ressentait sa présence. La nuit était franchement tombée, elle n'aurait pas du se trouver là. L'oreille tendue, la griffonne priait intérieurement pour que ce ne soit pas Picott, ou pire, Tchakarov... Elle entendait maintenant des pas, il se dirigeait vers elle, sans aucun doute. Mais ses pas semblait légers... Ce n'était pas Picott, ni Tchakarov... Peut-être un élève. Une silhouette se dessinait progressivement dans le noir... Cette silhouette, elle la connaissait... Le coeur de la jeune fille fit un double saut périlleux. Elle poussa un long soupir de soulagement et chuchota:

"Ed! C'est moi, Elber! Viens, je suis là!"

La griffonne sortit sa baguette de sa poche et d'un "lumos", fit apparaitre une douce lumière, éclairant le beau visage du garçon, ses yeux bleux, son sourire...

"Tu m'as fichu une de ses frousses! Je croyais que c'était le vieux Picott qui arrivait..."

Edward était un ami. Juste un ami... Ou du moins essayait-elle de se persuader qu'il n'était pas plus. Mais pourquoi son coeur battait-il encore aussi vite? Pourquoi ne se calmait-il pas... Elle étaignit sa baguette, cachant ainsi son trouble et à taton dans le noir, attrapa la main du garçon. Elle se rassit sur le sol et invita Edward à faire de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 27/07/2010
● MESSAGES : 108


MessageSujet: Re: Confessions dans la nuit... [Ed] Ven 20 Mai - 16:29

Il étouffer debout dans sa salle commune a tourner en rond comme un lion en cage, mais que faire l'heure de sortie était dépasser et Edward n'était pas du genre à enfreindre les règles et pourtant, en ce moment il n'en avait strictement rien à faire de ses stupides règles tout ce qu'il voulait c'était que cette année finisse et qu'il sorte de cette endroit maudit. Comment en était il venue à penser des choses pareilles, lui qui considérer Poudlard comme sa maison, lui qui c'était fait tans d'amis cher a son cœur entre ses murs protecteur, mais malgré tout il n'était plus le même, il le savait et se sentait isoler de tous comme si ils n'arrivaient pas à comprendre la souffrance qui avait mit le feu a son cœur et a son âme. A ce moment là tout cela devint trop oppressent et malgré toute la prudence qui l'habitait d'habitude il sortie presque en courent de la salle commune. Une fois dans les couloirs la sensation ne fit qu'empirer comme si malgré tout ce château ne pouvais plus contenir toute ça peine, il se remit alors a courir avec l'impression que si jamais il réussissait à prendre assez de vitesse toutes ces pensés n'arriveraient pas a le suivre. Il se retrouva plus vite qu'il n'aurait pensé dans le parc et ensuite au niveau du lac.

Il contempla un moment la lueur de lune se refléter dans le Lac noir. Et puis tans qu’a être là pourquoi ne pas s’approcher encore plus prêt du bord et même pendant qu’on y est pourquoi ne pas rentrer dans l’eu afin de se laver de l’intérieure.

-Mon pauvre Ed tu commence vraiment a avoir des idées morbides il va falloir que tout cela change et vite.


Il s’approcha tout de même, après tout il pouvait juste ce contenter de s’asseoir et de rester la jusqu'à ce que le soleil se lève. Une voie le fit sortir de son état de transe celle d’une jeune fille qu’il connaissait bien, mais elle lui paraissait lointaine comme si elle avait était a l’autre bout du lac. La lumière d’une baguette finie par le ramener pour de bon a la réalité et dans un geste machinal il fini par sourire.

-Excuse moi ma belle je ne voulais pas te faire peur, j’étais dans ma salle commune et puis cinq minutes après je me suis retrouvé là.


Le serdaigle se laissa entrainer par Elber au bord du lac l’endroit qu’il avait désiré atteindre depuis cinq minutes était maintenant a sa porter il ne lui rester plus qu’a sauter, mais au lieu de ça il se contenta d’enlever ses chaussure. Le lac était gelé et l’eau lui glaça les pieds avant même qu’il n’est finie de les immerger totalement, mais cela n’avait aucune importance pour lui il était bien simplement bien.

-Alors que vient tu faire ici petite gryffonne tu n’as pas peur d’attirer des ennuies a t’as maison ?

Elle aurait put lui retourner la même question, mais bon sa réponse aurait été des plus simple je n'en ai rien a faire d'attirer des ennuie a ma maison en ce moment je n'en ai rien a faire de tout. Voila dans quel états d'esprit ce trouver le pauvre Serdaigle et il ne voyait rien a l'horizon qui pourrais arranger ça.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Confessions dans la nuit... [Ed]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A WINDOW TO THE PAST  :: 
EXTERIEUR DU CHÂTEAU
 :: 
LE LAC
-