AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une gargouille poilue ? Non encore mieux ! PV; Olivia D. JAMES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 15/01/2011
● MESSAGES : 62


MessageSujet: Une gargouille poilue ? Non encore mieux ! PV; Olivia D. JAMES Lun 17 Jan - 18:30

« Nom d'une gargouille mal rasée ! »

Pour le commun des mortels, parler toute seule dans son coin n'est pas très bien vu. On pense souvent à une illuminée, voire même que cette personne doit se faire interner mais cela n'a jamais posé problème à la jeune Abigaël. Prête à braver toutes les moqueries et à en faire fi mais surtout incapable de se retenir de parler ne serait-ce que pendant une minute; elle était bien obligée de parler toute seule quand personne ne se présentait à elle pour faire la discussion. Quand elle était petite elle s'était même imaginée un ami imaginaire mais c'était vite rendu compte qu'il n'était pas aussi bavard qu'elle. Puis faut dire que sa soeur avait rapidement été jalouse, du coup Abigaël avait renvoyé son ami au pays imaginaire. Tout ça pour dire que ce n'était pas la première fois qu'on la prendrait à parler toute seule et sûrement pas la dernière. Et la raison d'une telle exclamation venait d'une découverte absolument fantastique que venait de faire la jeune fille. Non, les gargouilles ne se rasaient toujours pas – avaient-elles seulement des poils ? - mais quelque chose de bien plus excitant... L'existence du Ronflak Cornu allait peut-être révélé au monde ! Oui, vous avez bien lu. Et elle tenait cette information du journal en qui elle avait le plus confiance : le Chicaneur. Ce journal relatait toujours des histoires incroyables et absolument passionnantes. La jeune fille était persuadée depuis longtemps que les Ronflaks Cornus existaient mais étrangement, la plupart des gens ne partageaient pas son avis. Scandale !
Abigaël, encore toute excitée par cette nouvelle incroyable, sautillait gaiement dans le Parc. Quand tout à coup... Ses yeux s'illuminèrent. Cette tête blonde lui était familière... Aviez-vous déjà vu un lion prêt à l'attaque ? A l'affût, prêt à bondir sur sa proie ? Bon d'accord les lions ne sont pas des plus courants dans la cambrousse anglaise mais jetez donc un oeil à Abigaël et peut être que vous arriveriez à vous l'imaginer. Parce qu'elle était effectivement prête à se jeter sur sa pauvre victime. Inconsciente, cette dernière ne devait absolument pas s'attendre à ce que la tornade Abigaël arrive. Toute seule, assise dans l'herbe, Olivia semblait perdue dans ses pensées et ne pas vouloir qu'on vienne la déranger. Du moins c'est ce que toute personne normale aurait pensé mais pas Abigaël. Au moment où elle avait aperçu son amie, ses pas avaient ralenti, son cerveau s'était mit à bouillonner, et elle ne parvint pas à se retenir plus de trois secondes avant de littéralement sauter sur Olivia.

« OLIVIAAAA ! Tu ne me croiras jamais ! hurla-t-elle dans les oreilles de son amie. »

Les murs vibrèrent, le sol trembla, c'était à peine exagéré.

« J'ai lu dans un magazine que l'existence du Ronflak Cornu allait bientôt... Oh ! Regarde, un nuage en forme d'asticot carnivore ! dit-elle en pointant du doigt un nuage derrière elle. »

Il ne fallait y pas voir de logique particulière, c'était tout simplement Abigaël. Elle regardait intensément ce nuage qui avait la forme d'un asticot et qui apparemment était un carnivore - on le reconnaissait à ses dents proéminentes et à sa corne poilu. Oui, la jeune fille arrivait toujours à voir des formes dans les nuages que personne d'autres ne voyaient. Une fois quelqu'un lui avait dit que c'était à cause des ses yeux vairons et que la tâche qu'elle avait sur son oeil droit lui faisait voir des choses que personne d'autres ne pouvaient voir. Elle y avait cru pendant un moment mais avait finalement appris qu'on s'était moquer d'elle. Elle comptait demander à Olivia si un nuage était capable de prendre vie et de tout dévorer sur son passage quand elle remarqua soudain le regard que lui portait son amie, pas vraiment amicale... Abigaël toujours affalée sur son amie eut un bref mouvement de recul. Non, non, elle n'avait pas peur, quoique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Une gargouille poilue ? Non encore mieux ! PV; Olivia D. JAMES Jeu 20 Jan - 0:49

    Une grenouille, je fixai cette grenouille immobile sur l’herbe comme on regarde la chose la plus intéressante et la plus attrayante au monde. Il n’y avait que moi Olivia Daisy James pour trouver la contemplation d’une tortue inerte sur l’herbe. Je revoyais la scène, la tortue sautillante, ma baguette la faisant quitter le sol et l’assommant sur ce même sol ou elle avait sautillé quelques minutes plutôt. Jeux cruel ? Passe-temps démoniaque ? Je n’étais pas une serpentarde pour rien … Fixai sur cette petite chose j’espérai cependant qu’elle donne un nouveau signe de vie, oui je ne voulais pas la tuer je suis beaucoup trop naïve pour croire que je puisse sans remord donner la mort. Je me demandai, si un jour je devrais faire face à ma destiné, un père et une mère mangemorte, un sang pur, une fourchelang, j’étais prédestiné à suivre les traces que mes parents m’obligeront tôt ou tard à suivre. Allais-je les suivrent ? Je divaguai, mes yeux ne lâchant pas une seconde la masse pratiquement morte dans l’herbe, que à vrai dire je n’avais jamais vu aussi verte … J’attendais, et quand celle-ci daigna donner un signe de vie …

    « OLIVIAAAA ! Tu ne me croiras jamais !»

    Cette voix, je l’aurai reconnu entre mille, hurlante, agaçante et incroyablement aigüe. Pourtant étant petite j’avais adoré cette voix enjoué, joyeuse et peut-être un soupçon apaisante. Mais les temps avaient changé. Abigaël m’avais encore interrompu dans mes longues divagation, mes observations sans queue ni tête qui à vrai dire n’avais aucun sens.

    « J'ai lu dans un magazine que l'existence du Ronflak Cornu allait bientôt... Oh ! Regarde, un nuage en forme d'asticot carnivore ! »

    Mais comment pouvais-t-on avoir une capacité de concentration si peu développé ? Certes j’avais bien souvent la même capacité de concentration qu’elle lors de mes nombreuse divagation solitaire dans mon esprit si spécial soit’ il. Mais je ne comprenais pas comment cette jeune stupide et tellement attendrissante Poufsoufle pouvais oser me mettre hors de moi. En me dérangeant dans mon observation.. Euh … si intéressante ! D’ailleurs je jetai un coup d’œil sur la grenouille qui avait disparu. Je tournai mon regard vers Abi, elle venait de me perturber pour des ronflak-cornu ?? Combien de fois lui avais-je répéter que cela n’existé pas et que je m’en fichai totalement !

    « Abi, tu refais ça encore une fois et je te réserve un séjours dans le lac !!! »
Revenir en haut Aller en bas

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 15/01/2011
● MESSAGES : 62


MessageSujet: Re: Une gargouille poilue ? Non encore mieux ! PV; Olivia D. JAMES Lun 24 Jan - 18:03

Abigaël n'avait peur de rien... Enfin presque. Hormis les crapauds, elle était prête à affronter n'importe quoi, n'importe qui, n'importe où ! Elle avait même des vagues – très très vagues – notions de karaté. Alors attention il ne fallait pas la chercher ! Enfin... Il est vrai que comme ça en la voyant avec ses airs de petites filles et son sourire d'ange, on a du mal à l'imaginer faire du mal à qui que ce soit. D'ailleurs pour dire la vérité, elle était incapable de faire du mal à une mouche. Ou alors il faudrait que la mouche soit vraiment méchante. Elle voyait le bien partout et ce même quand son amie la regardait comme elle était en train de la regarder en ce moment même.
Comment ça elle voulait la jeter dans le lac ? Ne se rendait-elle pas compte que tout ce qu'avait à dire Abigaël était d'une importance capitale ! Elle ne dérangerait jamais son amie si cela n'était pas important. Bon peut-être qu'elle l'avait déjà embêté une ou deux fois pour des broutilles mais vraiment c'était des exceptions ! C'était mal connaître Abigaël que de penser que tout ce qu'elle disait était sans intérêt. Du moins pour elle, cela semblait toujours important mais les autres n'avaient pas la même vision des choses qu'elle malheureusement...

« Mais pourquoi, je n'ai absolument rien fait ! s'exclama-t-elle en clignant plusieurs fois des yeux naïvement. Puis tu me fais pas peur de toute manière. »

Elle ne voulait plus qu'elle lui montre les nuages en forme d'asticot ? Peut-être qu'Olivia en avait une peur terrible et qu'elle n'osait l'avouer à personne. Parce qu'Abigaël ne pensait vraiment pas que le fait de sauter sur les gens comme ça pouvait les déranger. Au contraire la jeune fille appréciait quand les gens venaient à elle pour lui parler, mais bon généralement c'était plutôt Abi qui allait vers eux pour leur casser les oreilles. Comme c'était le cas avec Olivia. La jeune fille croisa les bras et fit la moue.

« Ne me dis pas que t'étais encore en train de ruminer là toute seule dans ta tête ! Je t'ai déjà dit que ce n'était pas bon pour l'humeur ! Quelque chose te tracasse ? Tu sais que tu peux tout dire à ta chère Tante Abigaël. »

Elle fit un de ses grands sourires dont elle avait le secret et toisa son amie.

« Tu peux tout me raconter, répéta-t-elle, à part cette grenouille là personne ne nous écou... AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH FAIS LA PARTIR ! ELLE VA ATTAQUER ! »

Apparemment « l'ami » d'Olivia avait décidé de revenir pour la plus grande peur d'Abigaël. Son cri résonna dans tout le parc. Les gens au loin la dévisagèrent et les quelques personnes qui reconnurent Abi ne s'en inquiétèrent pas plus que ça, il faut dire que ce n'était pas si inhabituel de l'entendre hurler. La jeune fille s'était relevée et éloignée de quelques mètres regardant avec catastrophe le batracien. Il était tellement... vert. Tout ce vert visqueux la dégoutait. Elle était prête à se mettre à pleurer et à hurler à la mort si la bête approchait plus. Elle avait porté ses mains à sa bouche et regardait son amie avec espoir. Olivia allait-elle réussir à s'en débarrasser ? Serait-elle blessée à l'issu de ce combat impossible ? La suite dans le prochain épisode. A vous les studios !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Une gargouille poilue ? Non encore mieux ! PV; Olivia D. JAMES

Revenir en haut Aller en bas

Une gargouille poilue ? Non encore mieux ! PV; Olivia D. JAMES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A WINDOW TO THE PAST  :: 
EXTERIEUR DU CHÂTEAU
 :: 
LE PARC
-