AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Moi, j'aime Roudoudou. { Tristan ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 28/12/2010
● MESSAGES : 299


MessageSujet: Re: Moi, j'aime Roudoudou. { Tristan ♥ Mer 2 Mar - 14:33

    Trempé, enfariné, avec un goût de pâte dans la bouche, il se sentait particulièrement désarmé. Sa petite sœur venait de le transformer en gâteau cru quand même… c’est assez troublant comme procédé… et cette chipie n’avait même pas utilisé de magie! Elle devenait affreusement machiavélique dans ses plans d’attaque. N’était-elle pas en train de surpasser Violette? Pareille interrogation pouvait sembler incongrue, mais Tristan était bien le plus à même de jauger la situation. Après tout, il connaissait sa frangine sur le bout des doigts, et Violette était sa MEILLEURE amie, donc oui, il pouvait se gargariser de la connaître.
    D’ailleurs, il ne fut pas vraiment surpris de voir la Poufsouffle réagir au quart de tour – avec un tour de retard 8D – et foncer vers la petite rouquine pour retourner son arme contre elle! Rire sadique de la blonde, yeux écarquillés de la petite, soupir inspiré du dadais.


    « Je t'ai eu ! On m'attaque pas sans retour, moi. La bataille n'est pas finie... »

    Euh… comment ça « la bataille n’est pas finie »? Sa petite vie avait-elle décidé qu’ils lutteraient jusqu’à ce que mort s’ensuive - ou jusqu’à ce que la maison s’effondre, ce qui conduirait probablement à quelques morts, dommages collatéraux oblige? Folle. Complètement folle. Il allait réfréner les ardeurs de son éternelle compagne de jeux, de bêtises, de confidences, quand il s’aperçut qu’elle revint sagement à ses côtés, et que son regard glissait ostensiblement vers le plan de travail, puis vers les dégâts. Oui… les GROS dégâts. Parce qu’être empêtré dans une pâte collante et qui n’avait même pas bon goût, c’était proche du dramatique hein! Une baguette fit son apparition et hop hop hop, adieu dégâts, pâte à gâteaux, eau crasseuse, petite sœur… ah non? La petite sœur on la garde? Mais… bon d’accord… puisque vous insistez…

    Il murmura un petit…


    « Toi, tu vas passer une nuit intéressante… »

    … à l’oreille de sa Sasha quand elle passa devant lui. Dans le regard qu’elle lui lança, il comprit aussitôt qu’elle n’en avait pas fini avec eux. Il fallait reconnaître qu’elle était incroyablement tenace comme fille. Mais il n’y avait pas que ça. Il y avait un besoin de se jeter corps et âme dans une activité de détente – donc faire chier son grand frère insupportable qu’elle aimait par-dessus tout – afin de ne pas laisser son esprit divaguer vers la discussion qu’elle avait surprise entre les deux meilleurs amis… vers sa « mère »… vers toute cette histoire… Tristan comprenait cela, par un simple regard. Leur relation avait toujours été tellement fusionnelle. Quoi de plus normal qu’ils sachent tout l’un de l’autre sans dire un mot?

    Ensemble, ils rejoignirent la furie gourmande qui était en train d’observer tout l’attirail dont ils auraient besoin. Elle leur jeta ensuite un regard – nooon elle a réussi à détacher ses yeux de la nourriture, oooooh, une croix rouge dans le calendrier! – qui signifiait à la fois « au boulot », « on est sage » et « le premier qui fait une bêtise alors qu’on pense nourriture, je le trucide à coup de rouleau à pâtisserie ». Le message était on ne peut plus clair. Ce qui explique sans doute que Tristan, en s’appuyant sur le plan de travail, ait fait glisser subrepticement le rouleau – souvent utilisé comme massue de fortune – loin de sa blonde préférée.


    « TOUT LE MONDE A SON POOOOSTE! »
    « Tout le monde à son poste, chef oui chef »
    « Roudoudou, tu fais la pâte à tarte, Sashinette, tu...dites, comment on fait une tarte à la myrtille ? »

    Alors qu’il s’apprêtait à récupérer farine, beurre, sucre, œuf – tiens tiens, manquait plus que l’eau et… c’était fait exprès? – il s’arrêta pour regarder Violette avec des yeux ronds. Comment ça, comment on fait une tarte aux myrtilles? Elle était sérieuse là? Pssssh… Il arrêta son manège, jeta un coup d’œil à Sasha qui le regardait intensément. Elle non plus… bon très bien… l’instant était dramatique, l’atmosphère pesante, les respirations en suspens… Surtout, ne pas paniquer.

    « Ok… Sasha tu t’occupes du chocolat. Violette des myrtilles. »

    Chacune des filles attrapa donc l’ingrédient qu’il venait de mentionner, et attendit fébrilement qu’il poursuive ses instructions. Lui en avait profité pour peser la farine, et s’assurer d’avoir la quantité exacte. Il s’arrêta deux minutes pour leur dire exactement ce qu’elles devaient faire, puis se mit à leur parler tout en s’occupant de la pâte sablée.

    « Sasha tu vas faire fondre le chocolat dans une casserole, doucement… rajoute un peu de lait pour que ça fonde mieux et que ça ne soit pas trop épais… voilà comme ça… ouais… doucement hein, sinon ça va cramer et il faudra recommencer… »

    Sa sœur s’appliqua donc à sortir tout ce qu’il manquait pour le chocolat, puis s’occupa de sa partie en faisant comme son frère le lui disait. Doucement. Raaah mais doucement ça fond pas vite… c’est affreusement pas drôle… elle voulait faire autre chose… pfff… et si elle allait quand même un peu plus vite?

    Tristan avait déjà changé de marmiton et expliquait donc à Violette ce qu’elle devait faire. Il continuait de malaxer sa pâte pendant ce temps-là, pour qu’ils ne perdent pas trop de temps… Sait-on jamais, si l’idée leur venait de préparer tout le repas de soir… ou de faire une autre tarte après…


    « Alors Violette, tu rinces d’abord les myrtilles ; et fais attention au débit de l’eau, si c’est trop fort, les myrtilles vont t’éclater dans les mains. Oh et ça tâche les vêtements alors, fais gaffe! Voilà… c’est bien… ok, quand t’as fait ça, après, tu t’occupes de la gelée. »

    Il s’interrompit lorsqu’un cri de Sasha et une odeur de brûlé l’atteignirent… Ok… Sa frangine avait encore été d’une patience à toute épreuve et avait écouté absolument le moindre de ses conseils… Il leva les yeux au plafond, ordonna quelques trucs à Sasha qui fut obligée de tout recommencer depuis le début. Elle râla en disant que de toute façon, ça servait à rien de mettre du chocolat dans la tarte. Que c’était une tarte aux myrtilles, d’abord. Pas une choco-tille. Que c’était donc proprement absurde. Et qu’elle avait à faire le truc le plus nul, alors que lui s’amusait à malaxer sa pâte là. C’était franchement pas juste.
    Evidemment, on se doute tous qu’elle changea d’avis lorsque vint le moment de lécher la casserole… mais on n’en était pas encore là.

    Tristan se tourna vers Violette, et lui expliqua ensuite comment faire la gelée de myrtilles. Normalement, ça prenait plusieurs heures, mais avec la magie, on gagne du temps.

    Une fois que la pâte avait été bien malaxée, il s’empara du rouleau à pâtisserie pour l’étaler. Il cria…


    « AU MOULE! »

    …et disposa la pâte dans le dit-moule. Violette avait fini sa gelée et nettoyé ses myrtilles donc il lui laissa faire de petits trous dans la pâte à l’aide d’une fourchette, en lui expliquant que ça permettait d’aérer la pâte, de la faire gonfler et en même temps qu’on évitait ainsi qu’elle se craquelle en cuisant.

    « Après, on verse un fond de chocolat sur la pâte, on dispose toutes les myrtilles et on verse par-dessus la gelée. Et après, au frigo, pour que la gelée et le chocolat prennent un peu. »

    En voyant le regard de sa sœur, il sourit.

    « Chacun a le droit de lécher les plats qu’il a utilisé pour le chocolat ou la gelée… »

    Et il se rendit compte que lui n’avait rien à lécher… Snif…




Richard, Tristan. Lockwood. 7th.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 05/12/2010
● MESSAGES : 259


MessageSujet: Re: Moi, j'aime Roudoudou. { Tristan ♥ Ven 18 Mar - 16:32

« Tout le monde à son poste, chef oui chef »


Oh ! C'était bon de se faire appeler ainsi...vous n'avez jamais rêvé de régner sur le monde, de montrer votre force et d'abuser de votre pouvoir, rien qu'une fois? Ne cachez pas la vérité, petits malins...je vous connais, même si je ne sais même pas à qui je parle !

Et euh...nous nous égarons avant même d'avoir commencé à aller dans le bon sens...- allô? La ligne est coupée, pshhhh, plus de cerveau...euh, réseau 8D - donc, reprenons s'il vous plait notre bon sens et répondons dignement !


« Ok… Sasha tu t’occupes du chocolat. Violette des myrtilles. »


MYRTHILLES ! Son roudoudou la connaissait par cœur, et il venait de lui donner une chance de réaliser son rêve le plus fou...préparer un gâteau aux myrthilles *O*...bon, ok, elle en avait pleins d'autres, des rêves, mais là! Elle allait pouvoir s'occuper des myrthilles ♥️, c'était vraiment trop top mammouth tout ça. Elle dodelina de la tête, sans bouger malgré tout pendant une bonne minute, attendant la suite des évènements. Euh, déjà, prendre les petits fruits et...attendre la suite Very Happy. La jeune fille attrapa donc l'ingrédient, Sasha fit de même, et toutes deux patientèrent - je trouve qu'on patiente beaucoup, non?


« Sasha tu vas faire fondre le chocolat dans une casserole, doucement… rajoute un peu de lait pour que ça fonde mieux et que ça ne soit pas trop épais… voilà comme ça… ouais… doucement hein, sinon ça va cramer et il faudra recommencer… »


Violette ouvrit la bouche et...rooooh, pas encore à son tour. Et elle, que devait-elle faire? Vite vite, elle avait hâte, la petite fleur! En regardant sa petite sœur de cœur qui s'activait très...activement, elle attrapa un tablier qui trainait, SON tablier - mais y'a tout ce qu'il faut chez son MEILLEUR, qu'est-ce que vous croyez ! Surtout dans la cuisine, me direz-vous... - avec une énooorme fleur dessus, il était beauuuu...elle l'enfila et regarda Tristanou très intensément.

« Alors Violette, tu rinces d’abord les myrtilles ; et fais attention au débit de l’eau, si c’est trop fort, les myrtilles vont t’éclater dans les mains. Oh et ça tâche les vêtements alors, fais gaffe! Voilà… c’est bien… ok, quand t’as fait ça, après, tu t’occupes de la gelée. »


Aussitôt dit, aussitôt fait ! Violette rassembla toutes les jolies - et surtout très appétissantes - myrthilles, et les rinça doucement, en faisant trèèès attention, et pour une fois, c'était vraiment minutieux et très délicat Cool, enfin, en même temps, il n'était pas bien difficile de rincer des petites myrthilles.

Et maintenant, la gelée ! Miam ! Violette resta la bouche grand ouverte, attendant une fois de plus les explications vraiment merveilleuses de son Roudoudou. Mais un cri retentit dans la pièce...Sasha , elle venait de faire cramer le chocolat! Elle ne put réprimer un rire, un rire très sonore, son rire d'enfant qu'elle ne voulait perdre pour rien au monde, tout comme son âme d'enfant, restée intacte.
Continuant à pouffer comme une attardée devant la maladresse de la gryffondor, elle écouta distraitement Tristan lui expliquer comment faire une gelée. Elle sortit sa baguette et la gelée se forma, bien...gélatineuse . Une fois ceci fait, et une fois que la petite maladroite - Genre toi, tu l'es pas Suspect? - eut recommencé l'opération chocolat, Violette regarda tout autour d'elle et chipa une myrtille qui trainait dans le coin....rien fait ! Et son roudoudou cria
« AU MOULE! »...elle sursauta et recracha le fruit...bravo! Prise la main dans...la myrtille dans la bouche !

Elle sourit béatement et ramassa la myrtille 8D, avant de la jeter - elle allait tout de même pas la manger, elle venait de tomber PAR TERRE, sur le sol...poussiéreux Suspect! Bon, c'était propre mais...- et de sourire encore plus. Elle eut le droit de faire des petits trous dans la pâte, avec une fourchette, la classe, n'est-ce pas? Avouez, vous êtes jaloux! Je suis sure que vous l'êtes...


« Après, on verse un fond de chocolat sur la pâte, on dispose toutes les myrtilles et on verse par-dessus la gelée. Et après, au frigo, pour que la gelée et le chocolat prennent un peu. »


Toute fière, Violette disposa les myrtilles et la gelée sur la pâte. Et hop, au frigo!

« Chacun a le droit de lécher les plats qu’il a utilisé pour le chocolat ou la gelée… »

LÉCHER LES PLATS ♥️ Violette ne se fit pas prier et attrapa le plat de gelée, bavant à côté quand même...c'était pas juste, Sasha avait le chocolat :O! C'est pas le moment de râler Vio, ton fond de gelée va s'échapper si tu attends trop! - C'est nouveau ça. Elle prit donc une cuillère et se dépêchât de racler le plat. Il ne restait plus rien! Mais...mais...

« Roudoudou! T'as rien à lécher? J'aurais du t'en laisser...ah mais, Sasha a pas fini le chocolat Very Happy! Sashaaaaaaa? »

Ayant tout de suite compris, la petite serra un peu plus fort la casserole de chocolat en faisant la moue. Violette plissa les sourcils, genre sérieux 8D et s'avança vers la petite rebelle qui partage pas avec son grand frère chéri et qui écoute pas sa grande sœur chérie, et les bonnes manières, elles sont où Suspect? La poufsouffle pouvait parler, elle n'avait pas non plus partager avec son MEILLEUR. Mais elle, c'était différent. Je vous assure. Elle tendit les bras, affichant un sourire angélique sur le visage...une auréole aurait pu pousser sur sa tête qu'on aurait trouver ça parfaitement normal. Un ange, je vous dis.

Sashinette lui donna la casserole...comme ça, sans vraiment avoir riposté, tenter quelque chose qui lui aurait permis de reprendre ce qui lui revenait de droit. Était-ce possible? Ou bien...y avait-il une méprise? Elle avait encore quelque chose derrière la tête. Ah non hein, gentille Sasha, gentille I love you.


« Ma pupuce. Je vais te dire un truc. Faire du mal aux gens qu'on aime, c'est mal. Tu suis? »
Hein? Ça ne veut absolument rien dire . Mais elle comprendrait! Après tout, elle connaissait assez bien Violette. Elle devait faire gaffe quoi. Sans un mot de plus, la pupuce en question lança un regard noir - pourquoi pas rose Sad? - à la jeune fille et lui donna le plat malgré tout, sans mettre son plan à exécution. Voilàààà, c'est bien ! On doit écouter les grands, c'est important mon cher Durand - 8D.

Toute contente, elle se tourna vers Tristanou qui n'avait surement rien pigé et lui tendit la casserole...avec un léger pincement au cœur, tout de même...bon, quand est-ce qu'il est prêt le gâteau...Very Happy?

Pas maintenant, on venait de le mettre au frigo, enfin ! Ils avaient donc du temps devant eux avant de pouvoir déguster leur œuvre d'art - farpaitement, c'est de l'art, de faire un gâteau. Alors, que faire? Se venger...? Non, pas maintenant !


« Bon...on a déjà fait : bataille de boules de neige, un délire avec les meubles, une bataille de polochons avec des oreillers vivants, un goûter copieux...et une tarte aux myrtilles ! Alors maintenant, keskonfé? »

Oui oui, Violette réfléchissait à voix haute 8D.


« On vote Very Happy! Chacun prend un bout de parchemin et met ses idées...sur la table ! »
Sans attendre, elle se rua vers le petit salon et attrapa un bout de parchemin. Idée...idée....idée...TING! Elle nota avec sa belle écriture - - ...
" ON MANGE...On va se balader dans le quartier, parce qu'il fait beau, froid, et qu'on a surement besoin de digérer ! Ou alors on fait un jeu de société...ou alors...voilà ♥️ "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 28/12/2010
● MESSAGES : 299


MessageSujet: Re: Moi, j'aime Roudoudou. { Tristan ♥ Dim 24 Avr - 18:03

    Avec un – très – faible espoir, il jeta un regard en biais vers le plat qui était, quelques secondes auparavant, encore recouvert de gelée… Mais bien sûr, comme il fallait s’y attendre, Violette avait été d’une rapidité sans égale pour régler son compte au moule dégoulinant de myrtille… Quelle morfale, celle-là! La prochaine fois, il lui piquerait le plat avant même qu’elle n’ait songé à le racler… Comment ça, elle était trop rapide, lorsqu’il s’agissait de nourriture?! Même pour manger, Violette n’était pas plus efficace – cervellement parlant – que son meilleur ami. Non, non, non, elle ne le surpasserait pas dans ce domaine. Manquerait plus que ça…
    Tandis qu’il ruminait intérieurement, une voix de crécelle s’éleva et vint chatouiller ses tympans.


    « Roudoudou! T'as rien à lécher? J'aurais du t'en laisser...ah mais, Sasha a pas fini le chocolat! Sashaaaaaaa? »

    Merci Violette pour cette remarque extrêmement pertinente! Il se retint de lever les yeux au plafond – en toute amitié, bien entendu – et un sourire blasé se dessina sur ses lèvres. Qu’y avait-il d’étonnant à ce que la jolie blonde se rende compte, une fois l’estomac plein, qu’elle avait agi d’une manière – gentiment – égoïste? C’est comme si vous demandiez à un chien des rues affamé d’attendre ses compagnons pour dévorer le seul os qui lui passe entre les pattes. A quelques détails près, que Violette n’est pas affamée, et ne mange pas d’os – du moins pas à la connaissance de son meilleur ami. Pour ce qui est du côté clébard, il faut reconnaître qu’il y a tout de même quelques similitudes. Si, si! Regardez, elle a du poil aux pattes What a Face – private joke.

    Mais attendez une minute… la folle aux cheveux d’or n’avait-elle pas dit quelque chose de diablement intéressant? Avec des mots tels que… Sasha… pas fini… chocolaaaat! En un pas chassé parfaitement réalisé, il se retrouva derrière sa sœur, qu’il dépassait de deux bonnes têtes – han la naine, hihi – et son regard bleu pâle virant au gris glissa avec envie vers la casserole dont les parois étaient encore recouvertes de chocolat. MIAAAAM!
    Evidemment, il s’agissait de Sasha Marj’banks – autrement dit, pas n’importe qui. La jeune fille avait déjà durci sa prise, telle une lionne méfiante se réservant sa proie. Violette s’approcha à son tour de la petite – la naine quoi – et lui jeta un vrai faux regard de reproche. A la façon Howard, comme vous ne pouvez pas l’imaginer si vous n’y avez jamais eu affaire. Ensuite, elle tendit les bras avec ce diabolique sourire qui se veut innocent… vous avez dit ange? Mouahaha…
    Mais que Tristan se rit de cette attitude parfaitement inappropriée ou non, il dut admettre – ce qui était difficile – que cela avait fonctionné à merveille. La petite Gryffondor avait gentiment tendu le plat à sa grande sœur d’adoption. Trop gentiment d’ailleurs… Tristan hésitait entre le « pfff c’est pas juste, pourquoi elle lui obéit à ELLE » et le « mouaha Vio t’es dans la mouise, elle va se venger ». Seulement, Violette était de la famille depuis suffisamment longtemps pour connaître les ruses de ces gens-là.


    « Ma pupuce. Je vais te dire un truc. Faire du mal aux gens qu'on aime, c'est mal. Tu suis? »

    Levant les sourcils façon « oh mon dieu, les filles… », il dut admettre que la phrase avait ce côté clair typique des tirades à la Violette Howard – un manque criant d’éléments compréhensibles donc. Malgré tout, la formule fut efficace, et Sasha n’opposa pas vraiment de résistance. Incompréhensible, et totalement injuste. Lui aurait pu essayer, il se serait certainement retrouvé avec le chocolat dans les cheveux plutôt que dans la bouche… Fichue solidarité féminine…

    Il cessa aussitôt de ronchonner intérieurement quand il reçut la casserole de chocolat. MIAAAAM. Ses yeux criaient « braguette » « manger » et son estomac rugit de plaisir, tandis qu’il plongea ses doigts dans le chocolat fondu qu’il restait… HAN DELICE.
    Tandis qu’il s’empiffrait – n’exagérons rien, il n’en restait pas tant que cela – Violette se prit à nouveau pour un inspecteur des travaux finis et se lança dans un monologue superbement magistral comme elle en avait le secret.


    « Bon...on a déjà fait : bataille de boules de neige, un délire avec les meubles, une bataille de polochons avec des oreillers vivants, un goûter copieux...et une tarte aux myrtilles ! Alors maintenant, keskonfé? »

    Il leva les yeux vers sa coupine blonde, haussa les épaules, et retourna au raclage de casserole. C’était une activité intensive, qui occupait toute sa matière grise. Aucun neurone ne pouvait abandonner la tâche qu’il était en train de réaliser pour appuyer une idée formidable.

    « On vote! Chacun prend un bout de parchemin et met ses idées...sur la table ! »

    Malheureusement, Violette ne semblait pas se rendre compte de la difficulté. Typiquement féminin, ça. Pfff…
    Il allait protester, mais déjà elle se précipitait vers le salon – pourquoi courir, quand on a deux mètres à traverser – et brandit un bout de parchemin. Le message était clair… Il n’avait pas le choix, il devait se remuer, abandonner la casserole dans l’évier – cruel destin – et remplir une mission qui avait quand même moins de charme, moins de goût, moins d’attrait, moins de … SNIF.

    Alors que la casserole restait tristement seule dans l’évier – n’était-elle pas en train de crier son prénom pour qu’il revienne? – lui se traînait doucement vers le canapé rapiécé de toutes parts, où se prélassaient déjà les deux demoiselles.


    « Un peu de tenue, mesdames! »

    Réflexion qui lui valut un froncement de sourcils de la part de sa sœurette. Sens clair : tais-toi et écris.

    Soupirant, il attrapa un bout de papier froissé, une plume, et réfléchit intensément à ce qu’il pourrait proposer. D’un regard en biais, il zieuta ce qu’avait écrit sa MEILLEURE. Il retint un rire, et se concentra pour paraître sérieux et intelligent – pas difficile à côté de ses deux quiches favorites, euh, non pas quiches, blague hein What a Face !

    Sa plume se mit à gribouiller des propos alambiqués sans queue ni tête
    : un poisson dans un verre en plastique se tortillait les pieds en pensant « oh mon dieu, j’ai pété » ; sinon y’a pas de mare dans le coin donc on peut pas aller pêcher ; hier j’ai mangé un oursin farci aux carottes, c’est pas vrai mais j’avais envie d’écrire oursin sur ma feuille ; vous croyez que je suis fou, vous n’avez pas idée! ; je pense qu’un jour, on partira faire le tour du monde en balai, et les Moldus nous regarderont avec un air ahuri tandis (c’est chouette ahuri comme mot aussi) que nous lancerons des pâquerettes dans les jardins!
    Il arrêta un instant ses bêtises, souffla puis nota à nouveau : sinon Violette a raison, un jeu de société, ça peut être chouette ; je crois qu’on a un Shabadabada moldu dans la chambre.

    Fier de lui, il posa le morceau de parchemin sur la table, patient.







Richard, Tristan. Lockwood. 7th.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 05/12/2010
● MESSAGES : 259


MessageSujet: Re: Moi, j'aime Roudoudou. { Tristan ♥ Ven 13 Mai - 19:38

Aaaaaah, elle était fière d'elle, la Violette. Vraiment très fière. Qui a des idées aussi géniales qu'elles, hein, qui? A part elle, bah...personne. A ce niveau, avouez qu'elle était vraiment très douée! Non, j'ai pas la grosse tête. J'ai juste...oh et puis j'vous ais rien demandé, anonymes lecteurs Suspect. Bref. La jeune fille fraîche et très intelligente - un problème? - posa son parchemin sur la table et regarda DISCRÈTEMENT sur son roudoudou. Bon, il est vrai que Violette Mary Howard a beaucoup d'imagination, est très créative et tout ça, mais si il y a une chose pour laquelle elle est...nulle, c'est la discrétion. Quoi, on est pas nul en discrétion? Comment ça c'est pas possible? JE VEUX UN REMBOURSEMENT! Oui, enfin, vous avez compris. Elle bougea sa chaise bruyamment et regarda sur le parchemin de son MEILLEUR en riant bêtement. Noooon, mais non, il me voit pas, ahahahah.

Un poisson dans un verre en plastique se tortillait les pieds en pensant « oh mon dieu, j’ai pété » ; sinon y’a pas de mare dans le coin donc on peut pas aller pêcher ; hier j’ai mangé un oursin farci aux carottes, c’est pas vrai mais j’avais envie d’écrire oursin sur ma feuille ; vous croyez que je suis fou, vous n’avez pas idée! ; je pense qu’un jour, on partira faire le tour du monde en balai, et les Moldus nous regarderont avec un air ahuri tandis (c’est chouette ahuri comme mot aussi) que nous lancerons des pâquerettes dans les jardins! Sinon, je crois qu’on a un Shabadabada moldu dans la chambre.

Hein…? Violette pencha la tête, avec un regard complètement ahuri. Pourquoi il parle de poisson, de verre, de mare, de pêche, d’oursin, et de pâquerettes? Il perd complètement la tête, Roudoudou! Pourquoi il raconte des âneries pareilles sur un parchemin à IDEES? La jeune fille se mit à rire, très trèèèès fort. Et trèèès longtemps. C’était drôle, quand même, hein. Vous trouvez pas? Mais, vous êtes pas marrants, bon sang! Je m'en fiche, je m'occupe pas de vous. Bandes de...de canards pas frais.

Il y avait, en dessous du récit super de son roudoudou, une idée intéressante...UN JEU DE SOCIÉTÉ. Hé, mais, il avait copié sur Violette :O. Haaaan, le vilain. Le vilaiiiiiiiiiin. Le vilaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin. J'adore les vilains garçons. Et puis, au moins, ça voulait dire qu'il trouvait l'idée de sa MEILLEURE super bonne. Donc, madame était contente Very Happy. Elle souriait en regardant son MEILLEUR avec des yeux - oui, on regarde avec des yeux, Violette, tu t'améliores 8D - de...de fleur contente ? - putain j'adore ce smiley 8D. Elle porta alors toute son attention sur Sasha, avait-elle trouvé? Oh et puis de toutes manières, aucune idée n'était meilleure que celle de...quoi? On a déjà débattu là dessus? Mais...graouh. Bon. Dans ce cas. La jeune fille attendit patiemment que sa petite soeurette chérie aie fini d'écrire.

Shabadabada....Ça fait penser à abracadabra...et c'est dur à dire. Voilà, chers amis - ou pas -, je vous invite à visiter les pensées de la poufsouffle. C'est...grand. Rempli de pleins de pensées inutiles et...sans intérêts. Mais ça vaut le coup d’œil! Elle était en train de débattre - avec son moi intérieur - sur le mot : Shabadabada! Elle en était arrivée à une conclusion. Quand on enlevait badabada, qu'on gardait Sha et qu'on rajoutait un a et un s, qu'on bougeait un peu les lettres, ça faisait Sasha . Pertinent, n'est-ce pas? Brefouille. Il était temps de mettre en commun!


« STOOOOOP. J'annonce la séance CLOSE. J'ouvre les papieeeers. » dit-elle en s’exécutant, excitée comme un enfant qui ouvre ses cadeaux, le jour de noël. « Alors, mon roudoudou Qu'est-ce que tu as bien pu proposéééé? Ouuuuuh, un jeu de société Very Happy! Quelle coïncidence, j'ai donné la même idée Suspect. »elle marqua une pause, voyant alors le Sinon, Violette a raison...« Ahahahh...euh, Sasha! Ah ben...pareil. ON A TOUS LE MÊME CERVEAU ! »

Bah oui, bien sur Violette . Elle chiffonna les parchemins et demanda à son cher Roudoudou d’aller chercher le Sasha…Shabadabada 8D. Il y alla et le ramena. Violette, toute contente, prit la boite et la posa sur la table. Mais…comment ça marchait? On y jouait comment à ce truc? C'était pas un truc avec des chansons...? Et des mots? SI C’ÉTAIT CA! J'suis trop forte. Bon, mais comme elle n'était pas très sure d'elle, elle allait laisser son roudoudou d'amûûûûr commencer. Trop gentille!

Elle fit un sourire genre allez-vas-y-commence-mon-chouinounou Very Happy et se rassit, toute excitée. Comment ça elle est contente pour un rien? Mais, elle allait faire un jeu de société avec ses amours ♥️ c'était quand même une excellente raison ! Je vous dis que si! Pendant qu'il préparait le jeu, la jeune fille se leva de la table, sans prévenir - pour changer 8D - et se dirigea - devinez oùùùù? - vers le frigo, son deuxième meilleur ami. Elle regarda si - on ne sait jamais - la tarte étaient prête. Eeeet...pas encore Sad. Bon, tant pis. Elle se contenta de prendre un truc à boire - jus de raison ♥️ - avant de retourner vers son MEILLEUR et sa SISTER 8D.


« Alors, alors? On commence Very Happy? »

Impatiente? Noooon. Pas du tout. Bon, un peu quand même, mais juste un peu hein 8D. Aaaaaah...quelle journée, mais quelle journée! Le temps passait si vite, et pourtant, elle leur en restait encore plein . Ça oui, leur soirée était loin d'être terminée! Et puis, elle pensait toujours à sa petite soirée feu d'artifices *__*. Une tuerie, ça allait être une tuerie! L'idée du siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 28/12/2010
● MESSAGES : 299


MessageSujet: Re: Moi, j'aime Roudoudou. { Tristan ♥ Jeu 19 Mai - 16:16

    Il était ravi de voir que son parchemin farfelu avait eu l’effet escompté. Violette était à deux doigts de s’étouffer à force de rire si fort et si longtemps. Euh, ce qu’il voulait c’était qu’elle rit hein… pas qu’elle finisse par mourir étouffée… on est bien d’accord…
    Il se demandait si elle allait passer la fin de la soirée à rire ou si…


    « STOOOOOP. J'annonce la séance CLOSE. J'ouvre les papieeeers. »

    …non, elle avait fini de se marrer.

    Il contempla sa MEILLEURE qui tremblait presque d’excitation en essayant d’ouvrir les bouts de parchemin sur lesquels ils avaient écrit. D’ailleurs, elle avait un peu du mal, non? C’était assez comique de la voir s’échiner à déplier un papier… ce n’était quand même pas la chose la plus difficile qui soit! Mais avec Violette Mary Howard, il vaut mieux s’attendre à tout. ENFIN, quand elle parvint à tous les lire, elle s’exclama…


    « Alors, mon roudoudou… Qu'est-ce que tu as bien pu proposéééé? Ouuuuuh, un jeu de société! Quelle coïncidence, j'ai donné la même idée. »

    Ce à quoi il répondit par un sourire angélique. Il ne lui manquait plus que l’auréole! Et le tout aurait été plutôt crédible… où était donc sa baguette pour qu’il s’amuse à en créer une… tandis qu’il cherchait le bout de bois – rien qu’un vulgaire bout de bois – et un peu magique quand même – la jolie blonde s’écria…

    « Ahahahh...euh, Sasha! Ah ben...pareil. ON A TOUS LE MÊME CERVEAU ! »

    Tous le même… quoi?!

    Tristan regarda sa MEILLEURE amie un instant, yeux écarquillés, mâchoire pendante, air abasourdi, visage décomposé. Non… tout mais pas ça… Tristan n’avait absolument aucune envie de se retrouver avec le cerveau de cette folle furieuse… ce serait la fin du monde, la victoire du chaos, le nouveau big-bang, l’apocalypse en avance! Un drame – du genre mélo un peu non? – insurmontable. Et le pire du pire… c’était qu’il aurait le même cerveau que sa sœur! Mais comment pourrait-il vivre, avec un tel cauchemar?!
    Violette était complètement folle de lancer des propos pareils! Voulait-elle le tuer, en lui faisant avoir une crise cardiaque foudroyante? Mais mince, le pauvre… il avait si peu vécu… il lui restait tant de choses à accomplir… tant de choses qu’il ne pourrait pas réaliser s’il pensait comme Violette et Sasha réunies… non vraiment. Des fois, sa MEILLEURE amie ferait mieux de se taire hein. Oui, on sait. C’était comme de demander à un Mangemort de s’accoupler avec une Moldue par amour… accoupler, moldu, amour. Impensable!

    Donc…


    « JEU DE SOCIETEEEEEEEEEEEE! »

    Voilà, comment retrouver du poil de la bête – non ce rouquin n’est pas velu du torse et du dos, c’est tout dégueu sinon – en trois mots.
    Il avait peut-être crié un tout ch’tit peu fort puisque Sasha lui envoya un coussin dans la tronche en mode « silence, vieillard ». Merci sœurette! Une telle preuve d’amour fraternel, c’est… pfiou… on en aurait la larmichette à l’œil tellement c’est émouvant…!
    Bref.

    Après une séquence émotion capable de faire pleurer une langoustine endormie, retour dans le feu de l’action. Tristan lança un « accio Shabada » qui fut rudement efficace, à tel point que le jeu de cartes fit un détour par la tête de Sasha – très joli « BOOM » et « AÏEUH Méchant, tu peux pas faire attention! » absolument charmant – pour venir se poser devant les trois jeunes gens. Le Poufsouffle ouvrit la boîte et en sortit les cartes, tandis que Violette était partie se perdre – comme de par hasard – dans le frigo.

    Il fit une pile de cartes ; plaça les cartes Challenge à côté ; et attendit le retour de sa MEILLEURE amie. Ce jeu était tout simplement génial. Sur chaque carte était écrit un mot ou une catégorie.
    Lorsqu’il s’agissait d’un mot (ex : bleu), chaque joueur, tour à tour, devait chanter un extrait d’une chanson qui contenait le mot (ex : ce rêve bleu). Il était impossible aux joueurs d’utiliser la même chanson au cours d’un tour. Le but était de trouver le plus de chansons possibles. Celui qui séchait une fois était éliminé pour le reste du tour. Le dernier qui trouvait une chanson avec le mot remportait la carte. Lorsqu’il s’agissait d’une catégorie (ex : nom de pays), chaque joueur, tour à tour, devait chanter un extrait d’une chanson contenant un nom de pays (ex : c’est les vacances en Italie).
    A propos des cartes Challenge ; lorsqu’une personne décidait de jouer une carte Challenge, celle-ci devenait valide jusqu’à l’utilisation d’une autre carte Challenge. Les cartes Challenge étaient au nombre de 5 : artiste masculin (ne chanter que des chansons d’artiste masculin), artiste féminin (ne chanter que des chansons d’artiste féminin), artiste mort (ne chanter que des chansons d’artiste mort), artiste vivant (ne chanter que des chansons d’Amaury Vassily… What a Face ou de gens vivants), et artiste animal (catégorie spéciale René la Taupe, Crazy Frog, Pikachu… et même le Fumseck Band!).
    Objectif du jeu : avoir le plus de cartes.

    Violette avait retrouvé son chemin – non, elle avait su abandonner le frigo???! – et ils pouvaient désormais…


    « Alors, alors? On commence? »

    Oui, oui, c’est justement ce qu’on était en train de dire Violette… si tu suivais un peu…

    Tristan la regarda, puis jeta un coup d’œil à sa petite sœur… et enfin, il attrapa la première carte qu’il lança au milieu. Oh… le jeu moldu avait été un peu amélioré par ses soins… notamment. Les cartes lançaient le mot à voix haute, sautaient au visage du joueur trop long à trouver – ce qui était synonyme d’élimination – et décidaient parfois arbitrairement de refuser une chanson – qu’elle existe vraiment ou non, elles s’en fichaient, ces satanées cartes.


    « AaaaaaaaaaAaaamouuuuuuuuuuuuuuuuuuuUUURrrrrrrr ♫ »

    Voilà le premier mot. FIGHT!




Richard, Tristan. Lockwood. 7th.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 05/12/2010
● MESSAGES : 259


MessageSujet: Re: Moi, j'aime Roudoudou. { Tristan ♥ Dim 29 Mai - 20:01

« AaaaaaaaaaAaaamouuuuuuuuuuuuuuuuuuuUUURrrrrrrr ♫ »

Violette poussa un « Hiiiiiiiiiiiiii ! » en sursautant et se mit à pouffer - pour changer. Bon, que devait-elle faire? Chanter une chanson contenant le mot Amour. AHAH ! C'était facile ça ; et Violette était tellement douée...elle chantait suuuuper bien ! Non? Maaaah qué si. Attendez un peu de voir ce dont elle était capable. Elle se leva en se raclant la gorge et prit un crayon qui traînait sur la table en guise de micro, que le show commence! La petite jaune eut alors un gros blanc. Elle n’avait pas réfléchi à la chanson. Ah. Léger problème. C’était pourtant pas compliqué. Y’en a des tonnes de chansons avec le mot amour. Roooh, mais allez Violette, te laisse pas avoir avant même d’avoir commencé la partie Suspect. Alors, soudain, elle eut comme un flash - attention 8D -, elle se souvint d'une chanson qu'elle avait chanté, une nuit, dans le parc, juste avant qu'elle ne rencontre Isaac...

« Des yeux qui font baisser les miens
Un rire qui se perd sur sa bouche
Voilà le portrait sans retouche
De l'homme auquel j'appartiens


[ Passons cette séquence là ; c'est pour vos oreilles ! Et puis, on s'en fout, le mot amour est après Suspect alors discutez pas. ]

Des nuits d'amour à plus finir
Un grand bonheur qui prend sa place
Des ennuis, des chagrins s'effacent
Heureux, heureux à en mourir

Refrain
[ Hé, Maurice, t'étais pas censé mettre ça là ! Violette ne dit pas qu'elle va chanter le refrain Suspect ! Et qu'est-ce qu'on fait là, d'abord? ]

Quand il me prend dans ses bras,
Il me parle tout bas
Je vois la vie en rose...
[ Blablablabla ♪ ]

Des nuits d' AAAAAAAAAAMOUUUUUUUUUUUUR [ Aaaaaah, nous y voilà enfin ! Merci à Edith Piaf pour le doublage, et merci à moi même d'avoir commenté ça, ainsi qu'à Maurice, qui a très gentiment fait le figurant. Même si je sais toujours pas ce qu'on fout là ! ] à en mourir
Un grand bonheur qui prend sa place
Les ennuis, les chagrins s'effacent
Heureux, heureux pour mon plaisir »


Héhé ! Bon, d'accord, le mot amour n'était qu'à la fin, une seul fois...mais bon, elle avait quand même trouvé à temps ! Et puis, vous savez bien que cette jeune fille a du mal à se concentrer - le rapport? Mais si y'en a un, faites un peu marcher vos neurones ! Elle se rassit et passa son super micro rose à paillettes - donc, le stylo - à son Roudoudou d'amour avec une tête de winneuse. Hé ouaiiiis, je suis la plus forte. Mais le truc, c'était que ce n'était que le début. Elle allait sans doutes devoir en rechanter une, juste après ! Alors déjà qu'elle avait eu du mal à en sortir une au premier tour...imaginez la suite. Un carnage, ça allait être un carnage. Il y aurait des morts, peut-être. Des cris, des pleurs, de la peur. De...euh, Violette, tu te crois dans un film ou quoi? Redescends sur terre, on joue, là. Waaaah, la partie n'allait pas être de tout repos...j'ai dis qu'il y allait avoir des morts? Braiphe. Et la tarte? Le temps que la petite fleur trouve une chanson, la tarte devait se préparer sagement à être manger *___*. Elle l'attendait avec impatience. Enfin, elle LES attendait...hein...ahaha Very Happy. Mais oui, elle laisserait ses amis chéris goûter la tarte, elle était généreuse, quand même. N'est-ce pas Suspect?

Bien, trêve de bavardage...enfin de plaisanterie...- on a plus le droit, ni de papoter [ j'ai dis bavarder ! ] , ni de plaisanter ??? AH NON HEIN ! C'est pas possible, ça. Donc, trêve de rien du tout. On continue, voilà.
Donc, la jeune fille regarda son roudoudou qui cherchait une chanson. Est-ce qu'il chantait bien, au fait? L'avait-elle déjà entendu chanter? Elle ne se souvenait plus du tout. Il pouvait pas être pire qu'elle, en tout cas. Elle était parfaitement consciente qu'elle chantait comme...bah comme une bouse de troll. Faut bien dire les choses comme elles sont !


« Oh ! Il fait déjà nuit ! »

Bah, ouais...ouais...et alors ? La nuit, c'est coule. C'est beau. C'est froid. Et c'est noir aussi.

« On doit vite manger la tarte, j'ai toujours ma surprise à vous montrer ! Vous allez voir, ça va être super »

Vous n'avez pas oublié, j'espère? Le feu d'artifice. Elle ne pensait qu'à ça, depuis qu'elle avait eu l'idée. Un feu d'artifice, c'est magique...ça brille, ça fait pétiller les yeux et ça emporte très loin. Et puis, même si ça n'allait être qu'un feu d'artifice miniature, quelle importance? Ils seraient ensemble, à regarder cet espèce de feu qui explose, qui crépite...ouais, vraiment magique. C'était un peu comme le bouquet final de la journée. Encore une journée remplie d'émotions, une journée qui réchauffe le cœur, et qui fait tout oublier. Tous les petits soucis s'envolent. Comme si ils n'avaient jamais été là, comme si ils n'avaient jamais blessé. Violette ne s'en lassait pas. Elle aimait trop ces instants passés avec son meilleur ami et sa petite sœur. Avec sa famille. Elle ne voulait pas que tout ça se finisse. Jamais. Mais elle savait bien que l'année prochaine, il faudrait partir. Quitter Poudlard et vivre sa vie. Mais elle était persuadée que rien ne changerait...pas encore. Elle y croyait. Oui, vraiment.

La voilà repartie dans ses vagues pensées. La jeune fille souriait toujours, mais cette fois-ci, ce n'était pas un sourire d'enfant, c'était un doux sourire, sincère, qui offrait toute sa reconnaissance à l'égard de ceux qu'elle aimait tant. Et puis, elle reprit ses esprits et redescendit doucement sur terre. La tarte ! Elle ne perdait pas le nord. Non mais ! Oui, bon, ils venaient tout juste de commencer le jeu mais...bon, encore quelques tours et après, on passe à table. Pendant près d'une heure, ils continuèrent à rire et à chanter comme des dingues, en dansant...de vrais foufis ! Violette en avait presque oublié sa chère et tendre. Tarte . Elle se leva et annonça le jeu...


« FINIIIIIIIIIII ! Je déclare vainqueur...ROUDOUDOU, pour avoir chanté des chansons originales et...bien chantées. Ahem...BRAVO MONSIEUR TRISTAN Very Happy Votre récompense...un bisou ! Et de la tarte...On passe à taaaaaaaaaaable ! »

Quand je vous dis qu'elle ne perdait pas le nord ! Elle se dirigea vers la cuisine, puis vers le frigo, et elle sortit la belle tarte. Elle avait l'air bonne *_____*. Elle sortit sa baguette et dressa la table - des assiettes et des couverts sortirent du tiroir en volant et allèrent s'installer sur la table, où une nappe s'était invitée [ Maurice, c'est toi qui l'a mise ici Suspect? ]. Fière d'elle, elle en rajouta une couche. Un autre petit coup de baguette et les lumières s'éteignirent, laissant simplement des chandelles éclairer la pièce. Ce n'était pas un rancard, non. En plus, y'avait Sasha. Non, c'était juste qu'elle trouvait ça trop ciouuule. Fière d'elle - encore, ça manque de vocabulaire par là ! - la jeune fille s'assit en souriant malicieusement.


« Bon appétit ! »

Hé, attendez ! Ils ne mangeaient QUE de la tarte? Et l'entrée, le plat principal, le fromage, le pain, le...? C'était où, tout ça Suspect? [ MAURIIIIIIIIIIICE? ] Bon, écoutez, on fera sans ; imaginez qu'ils ont mangé des avocats à la crème, des coquillettes à la sauce tomate et du pain grillé avec du camembert, ok? Très bien, reprenons. Ils mangèrent donc les tartes avec entrain, c'était trèèèèèèèèèèèès bon ♥️. Bien, et maintenant...


« Ma surprise ! Suivez moi. Et couvrez vous, dehors il caille.. »

La jeune fille enfila sa cape, son bonnet, son écharpe et ses mouffles ; et puis ses bottes. Les trois amis sortirent de nouveau dans la rue déserte, fraiche, sombre, simplement éclairée par les lampadaires. C'était calme. Violette adorait ça. Voir les rues la nuit, différentes. Sans les passants, sans le bruit, sans rien. Juste, eux. Le froid ne la dérangeait pas. Elle était trop excitée pour avoir froid. Et elle sentait la même excitation chez ses deux amis...oooh, mais que prépare-t-elle? C'est une farce ou c'est sérieux? On va encore manger? Violette s'imaganiait les questions qu'ils devaient se poser...c'était drôle . Elle chuchota un « Prenez vos baguettes et mettez les devant vous. Venez là. » puis, elle prononça une formule et leur fit signe de répéter. Des étincelles jaillirent des bâtons magiques et éclairèrent d'abord la neige, simplement. Et puis, elle leva sa baguette qui envoya de plus grosses étincelles...tout scintillait à présent. Et il n'y avait aucun bruit. C'était juste visuel...visuellement magnifique. Violette était aux anges.

« C'est magnifique, n'est-ce pas? C'est ça que je ressens quand je suis avec vous. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Moi, j'aime Roudoudou. { Tristan ♥

Revenir en haut Aller en bas

Moi, j'aime Roudoudou. { Tristan ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A WINDOW TO THE PAST  :: 
ANGLETERRE
 :: 
LONDRES
 :: UN TOUR DE LONDRES :: Habitations
-