AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Est-ce qu'il voit trouble ? Il dit aperçevoir deux doubles.. (-Vanille & Julia-)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 26/10/2010
● MESSAGES : 65


MessageSujet: Est-ce qu'il voit trouble ? Il dit aperçevoir deux doubles.. (-Vanille & Julia-) Dim 19 Déc - 23:21

Spoiler:
 

Samedi 18 décembre 1975 – Entre une heure & une heure et demie du matin, Parc de Poudlard.

Les flocons tombaient doucement sur les cheveux de la Gryffondor, parsemant de blanc sa cape noire d’uniforme, ses jambes fines à travers ses collants de laine gris, ses gants fourrés de fourrure & ses petites chaussures noires, trop chères, trop chic, paradoxales dans l’univers de Poudlard.

Sous ses pas, la neige crissait & le bruit … le bruit de ce silence plaisait à Julia. Elle frissonna légèrement. Une chouette, au loin hulula, comme une ode à la lune qui venait à peine de sortir d’un nuage qui, jusqu’alors, la masquait. La lumière de l’astre éclaira quelques instants Julia, juste le temps qu’il lui fallut pour repérer un petit chemin circulant à travers les arbres & les bosquets.

Traversant à tâtons, entre les branches & les feuilles des arbres touffus , avançant vers l’inconnu dans le noir le plus profond, dans la nuit la plus sombre, malgré le froid mordant, la jeune fille trouvait le courage d’avancer, encore & encore, s’éloignant le plus possible de Poudlard.

La Lune réapparût, au détour d’un cerisier, endormi par l’Hiver, révélant à l’héritière de la fortune Callaghan une toute petite, minuscule clairière. Celle-ci devait faire à peine la taille de la salle commune de Gryffondor, abritant en son sein quelques mauvaises herbes & une flaque d’eau gelée.

Elle s’arrêta.

- Lumos , murmura-t-elle, en pointant le bout de sa baguette vers l’extrémité de son chaudron, lui permettant ainsi de faire craquer son allumette & d’allumer un tout petit feu sous l’immense chaudron de cuivre.

Pointant de nouveau sa baguette sur l’embryon de feu né de son allumette, elle jeta un sortilège d’amplificatum qui aussitôt, fit de la petite flamme qui pointait alors un beau & majestueux feu, comme si celui-ci brulait depuis des heures.

Enfin, elle marmonna un « Aguamenti », remplissant ainsi son chaudron d’une belle eau claire & pure, jaillit de l’extrémité de sa baguette.

Alors que le liquide commençait à former de gros bouillons à sa surface, elle sortit d’une petite bourse en velours parme quelques herbes qu’elle jeta avec précaution dans l’eau brulante.

Aussitôt, la mixture prit une teinte violacée, parsemée ici et là d’éclairs turquoise, comme si des paillettes y flottaient.

Une fumée à l’odeur envoutante commença à se répandre & Julia, prise de panique à l’idée d’être découverte, frappa l’air de ses bras, espérant ainsi éloigner l’odeur de son QG.

Soudain, elle se figea.

Là, derrière elle, un craquement.

Regroupant tout le courage dont elle était capable, elle se retourna lentement et pointa sa baguette , la main tremblante, vers le buisson duquel semblait venir le bruit.

- Qui est là ?

Souffla-t-elle, formant ainsi un petit nuage de vapeur dans l’air froid & enveloppant qui régnait en maitre silencieux sur cette sombre & féerique nuit d’hiver.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MODO'LAET'S.GOϟ Qui a dit que les Serd' étaient sérieux ?
avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 24/07/2010
● MESSAGES : 701


MessageSujet: Re: Est-ce qu'il voit trouble ? Il dit aperçevoir deux doubles.. (-Vanille & Julia-) Lun 20 Déc - 1:01

    18 DECEMBRE 1975 - LES TROIS BALAIS.

    Un verre...deux verres...trois verres...c'était la seule et unique manière d'oublier ? Pour Vanille, oui. Oublier tout...oublier qu'elle était un monstre, oublier le meurtre qu'elle avait commis, oublier qu'elle aimait Evan, oublier qu'elle voulait, plus que tout, se venger. Depuis...combien de temps ? Elle ne savait plus vraiment...elle n'avait plus aucune conscience du temps, elle pouvait simplement affirmer que noël approchait, à en voir les décorations dans le château, la bonne humeur des élèves, le froid, la neige...aimait-elle cette fête, au final ? C'était le premier qu'elle allait passer dans le vrai, et elle ne s'en réjouissait pas. Elle en souffrait, plutôt. De plus, un bal allait évidemment avoir lieu...un bal sans personne pour l'accompagner, un bal où elle se souviendrait constamment le meurtre de Bérénice Berckley. En réalité, oui, elle aimait Noël. Mais...Comment passer de bonnes fêtes avec la constante pensée que vous êtes un MONSTRE ? Elle ne pouvait pas se sortir de la tête la chose immonde qu'elle avait fait, une seconde fois, il y avait maintenant...quelque temps...elle avait tué un innocent, avec Deborah. Elles étaient saoules. Et depuis ce jour...il s'était passé tellement de choses ! Mais surtout...surtout...il y avait eut, une semaine après qu'elle ait commis cet acte horrible, celui d'enlever la vie à un innocent, elle avait vu Marie. Les deux jeunes filles avaient, autrefois, été amies. Mais elles se détestaient à présent. Vanille avait fait un cauchemar, qui aurait pu se réaliser. Elle avait rêvé de son père, et de la serpentard...elle avait vu Marie lui dire qu'elle voulait divulguer son secret, son lourd et terrible secret, mais se doutait-elle qu'en plus de savoir ça, elle était au courant pour le garçon ? Non. Mais lui envoyer une lettre lui fit comprendre. Elle lui fit alors du chantage, et au final ? Vanille lui raconta TOUT, leur amitié mystérieusement brisée, passant par le meurtre de son père et sa mémoire effacée, pour finir par lui dire comment elle avait tué le pauvre garçon. Ce n'était pas très loin...une semaine ? Oui, cela faisait une semaine qu'elle avait vu Marie. Qu'elle avait compris. Depuis, elle vagabondait dans les bars, se saoulant seule, pour oublier. Inconsciente ? Peut-être.
    Après cinq verres de Vodka, elle avait tout oublié. Elle était à présent dans le pays des bisounours, vous savez ? Les petits nounours tout doux qui font des bisous. Ce pays là. Elle sortit des trois balais, ne marchant évidemment pas droit, et chantant des chansons complètement débiles. De plus, il était tard. Elle voyait tout en rose et hallucinait, elle pensait que les rares passants étaient des gros nounours roses, et que toutes les maisons étaient en pain d'épice. Elle riait aux éclats, complètement défoncée quoi 8D. Elle réussit tout de même à regagner le château -que dis-je, la villa de Blanche neige !- en un seul morceau, gloussant toujours comme une demeurée. Elle atteignit alors...

    LE PARC DE POUDLARD.

    Elle regarda le ciel, les astres ressemblaient à des bonbons roses...miam...elle sautilla pour essayer de les rattraper. Quand soudain...

    - Qui est là ?

    Vanille crut que des ailes allaient lui pousser dans le dos. JULIA ! Son double ! Elle se mit à courrir la longue distante qui les séparaient, au ralenti, comme dans les films -geeenre 8D- et lui sauta dans les bras, c'est qu'elle l'aimait son double !

    « MON AMIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIE ! COMMENT TU VAS Very Happy? »


    Elle n'attendit pas et reprit aussitôt.

    « Tu as croisé Charlotte aux Fraises aussi, toi *.*? Elle est là bas, regaaaarde... »

    La jeune fille pointa du doigt l'horizon, elle tremblait mais n'avait pas froid, c'était l'alcool 8D. Combien de temps resterait-elle ainsi ? Elle ne pouvait le savoir, mais elle se sentait bien, enfin bien...



" Vois le monde tel qu'il est vraiment " :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 26/10/2010
● MESSAGES : 65


MessageSujet: Re: Est-ce qu'il voit trouble ? Il dit aperçevoir deux doubles.. (-Vanille & Julia-) Lun 20 Déc - 19:14

Vanille sortit du buisson, comme une folle furieuse, et vint se précipiter dans ses bras, dans un grand cri éloquent :

- MON AMIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIE ! COMMENT TU VAS Very Happy ?

Julia vit avec plaisir la jolie tête blonde de son amie se vautrer sur son épaule. Vanille & elle.. C'était un peu compliqué. Elles étaient très amies, ça oui, mais... Disons que des disputes éclataient souvent entre la serdaigle & la gryffondor, et, au vu des caractères assez prononcés des deux filles, pas des moindres. Les disputes étaient généralement causée par les nombreux traits communs qu'elles partageait comme leurs irrésistibles piques de colère, leurs jalousie, leurs.. Bref. S’il fallait tous les énumérer, on y serait encore demain. Malgré tous cela, elles n’étaient pas non plus des copies conformes, bien sûr. Quelques différences les départageaient et leurs offraient bien sûr, de nouveaux sujets de disputes. L’une de ces différences était l’alcool. Vanille, elle, buvait beaucoup, beaucoup trop et était fréquemment saoule. Julia, de par son éducation, n’estimait pas beaucoup la boisson et , si lors d’une fête elle ne crachait pas sur un verre ou deux, elle ne buvait jamais de trop. Et cela, depuis qu’à une fête bien arrosée où elle avait but plus que la décence l’exigeait, elle s’était réveillée dans le lit de.. Mais passons. Cet épisode de sa vie dont elle avait plus que honte lui avait tiré un enseignement : Boire ou conduire, il faut .. Euh, nan, pardon : Trop de boisson tue la raison 8D !

& En parlant de boissons.. Pouah ! Vanille empestait la vodka, ou le whisky, elle ne savait pas trop. Mais en tout cas, il était clair que , une fois de plus, Vanille s’était saoulée à ne plus avoir les idées claires. La preuve concrète lui apparut quelques secondes à peine plus tard :

- Tu as croisé Charlotte aux Fraises aussi, toi *.*? Elle est là bas, regaaaarde...


Julia regarda son amie, qui s’était décollée d’elle pour pointer l’horizon, frissonnante et l’air agar, l’air horrifié & articula :

- Vanille ! Tu as encore bu ?!

Elle observa quelques secondes la serdaigle et vint se placer à ses côtés, lui prenant les épaules fermement entres ses deux mains :

- Vanille.. Je.

Elle chercha le regard de la bleue mais n’y trouvant aucune once de remord ou de regret, ni même de culpabilité, elle recula de quelque pas et lui reprocha encore une fois sa conduite déplorable :

- Tu ! Tu ne devrais pas boire comme ça ! C’est mauvais, de boire à se saouler comme ça.. Regarde toi, mon double, regarde ton état.. Tu es totalement ivre.

Énervée par ce qu’elle considérait comme des actes de suicide manqués, elle fit quelques pas encore avant de se retourner brusquement vers la blonde :

- Enfin ! Ce n’est pas possible ! Qu’est ce qui ce passe dans ta tête ?! On dirait.. On dirait que tu veux te faire du mal !

Inquiète de ses propres paroles, elle reprit :

- Tu ne veux pas te faire du mal hein ?!

Non, elle ne pouvait pas vouloir se faire du mal, pas Vanille, si joyeuse, si gaie, si.. Radoucie par les grands yeux bleus de son amie, elle sortit de son sac qu’elle tenait en bandoulière une minuscule gourde contenant ce qu’il lui restait de jus de citrouille :

- Tu veux ?
Demanda-t-elle gentiment, espérant que ça puisse aider son amie à retrouver le fil de ses pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MODO'LAET'S.GOϟ Qui a dit que les Serd' étaient sérieux ?
avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 24/07/2010
● MESSAGES : 701


MessageSujet: Re: Est-ce qu'il voit trouble ? Il dit aperçevoir deux doubles.. (-Vanille & Julia-) Lun 20 Déc - 20:01

    - Vanille ! Tu as encore bu ?!

    La jeune serdaigle regarda son amie, ne comprenant pas ses paroles....bu ? Ben...non ? Ah, si ! Elle se souvenait à présent 8D. Elle ne répondit pas, encore dans son délire tout rose. Elle tournait, tournait encore et encore, à en avoir mal au cœur, maintenant, tout autour d'elle était trouble, rose, et plutôt mignon. Les arbres ressemblaient à des barbapapas, l'herbe à...un truc rose et tout doux, la lune à une pizza rose, et les étoiles...à des bonbons à la framboise. Bienvenue au pays des toupoutous !

    - Vanille.. Je..

    Vanille était un peu perdue. De quoi parlait son double ? Elle était un peu bizarre, roooh ! Et elle ne finissait même pas ses phrases. Elle la regardait avec des yeux vides, et un sourire béa sur le visage. Elle était partie loin trop loin...elle ne se sentait pas mal, elle ne se sentait pas bien, elle était dans le trouble, mais au moins, elle ne pouvait pas penser...ses pensées étaient tuées sous l'emprise de l'alcool, elles étaient enfouies trop profond pour qu'elle puisse les atteindre. C'était pour ça, qu'elle buvait. Elle remarqua alors seulement que son double l'avait fermement prise par les épaules.

    - Tu ! Tu ne devrais pas boire comme ça ! C’est mauvais, de boire à se saouler comme ça.. Regarde toi, mon double, regarde ton état.. Tu es totalement ivre.

    « Ecoute, mon amie, je comprend rien de ce que tu me baragouine...j'ai pas de miroir, je peux pas me voir , et puis d'abord, j'ai pas bu ! T'as pas compris, j'ai dis que j'avais vu Charlotte aux Fraises ! Elle est vachement sympa...enfin je sais pas, je la connais pas mais... »

    Elle ne put finir sa phrase -qui, soit dit en passant, n'avait absolument aucun sens- car son amie la coupa dans son élan, énervée par son comportement, déplorable, il fallait bien l'avouer.

    - Enfin ! Ce n’est pas possible ! Qu’est ce qui ce passe dans ta tête ?! On dirait.. On dirait que tu veux te faire du mal !

    Se faire du mal ? Vanille était trop embrouillée pour réfléchir, que se passait-il dans sa tête ? Elle ne le savait même plus, à vrai dire, elle ne savait même plus comment elle s'appelait, ni où elle était. Chez Blanche neige ? Mais où donc étaient les sept nains ? Raaah mais zut hein ! C'était chiant de réfléchir.

    - Tu ne veux pas te faire du mal hein ?!

    Mais qu'elle était collante...elle allait très bien ! Tout était rose, tout le monde était gentil, comment ne pas aller bien ? Franchement, elle se demandait comment elle avait pu être amie avec une fille comme ça, faut pas voir que le négatif enfin. Elle ne les voyait pas, les bonbons et les barbapapas ? Apparemment non.

    - Tu veux ?

    Hein ? OH ! DE LA GRENADIIIIIIIIINE ! C'était ça ? Ou alors...aaaah non, c'était orange ! Du jus de citrouille ! Y'avait pas d'alcool dedans...Sad. Elle la regarda un moment, hésitante...et si c'était un truc qui faisait mourir ? Hein ? Mais non ! Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. Elle sourit donc et prit la gourde. Elle la porta à ses lèvres et but le contenu...le liquide se répandit dans son corps, la faisant légèrement frissonner. Quelques pensées revinrent alors, mais elle restait encore saoule...elle porta son regard sur Julia et répondit à ses précédentes questions...

    « Mais je veux pas me faire de mal, je vais très bien, tu me saoule aussi hein ! Je vais bien. D'ailleurs...par ta faute, j'ai perdu Charlotte ! Elle est oùùùùù...aaaaaaah, ça touuuurne... »


    Vanille tomba sur les fesses, sur l'herbe et se mit à rire, rire très fort...un peu comme ce soir là. Les souvenirs revinrent peu à peu, mais elle lutta comme elle put pour les éloigner, elle ne voulait pas y penser, non ! Elle regarda les alentours, elle se rendit compte qu'elle n'était pas chez Blanche neige, mais à Poudlard, et que son pays de bisounours n'existait pas, mais qu'elle se trouvait dans le parc, à une heure tardive. Mais pourquoi était-elle là, déjà...? Elle se frappa le crâne pour faire sortir les sombres pensées qui montaient dangereusement. Elle se rappela malheureusement pourquoi. Pourquoi elle était là, complètement défoncée, sur l'herbe fraiche, aux côtés de Julie, son double, qui s'inquiétait pour elle. Elle était un monstre, voilà pourquoi.
    Les souvenirs revinrent dans un flash, elle lutta, encore et encore, mais rien à faire...tout revint. Elle était encore ivre, mais plus assez pour tout oublier. C'était fini, la réalité avait de nouveau repris ses droits. Elle regarda la gryffondor, mais elle ne dit rien...elle se contenta de la regarder, avec des yeux froids, glacials. Si elle n'avait pas été là, elle aurait pu continuer ! Continuer...continuer...mais continuer à quoi ? A se mentir ? Elle était incapable de faire des choix, alors elle fuyait ! Elle fuyait sans cesse ses responsabilités !

    « T'aurais du me laisser dans mon délire, bordel ! J'avais pas besoin de toi ! Je vais bien, ok ?! »

    Agressive...elle devenait agressive, et méchante. Elle ne parvenait pas à se contrôler. En temps normal, déjà, c'était difficile, mais surtout en ce moment...elle était saoule, perdue, haineuse envers celui qui avait brisé sa vie, et donc, haineuse envers tout le monde, sans le vouloir vraiment...
    Dans un élan de désespoir, elle tenta de retrouver le chemin du pays des bisounours...elle s'allongea sur l'herbe et cria :

    « UN BONBON ! J'ai faim, pas toi Very Happy? »

    Elle délirait, elle délirait COMPLÈTEMENT.
    COMPLÈTEMENT.




" Vois le monde tel qu'il est vraiment " :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 26/10/2010
● MESSAGES : 65


MessageSujet: Re: Est-ce qu'il voit trouble ? Il dit aperçevoir deux doubles.. (-Vanille & Julia-) Mer 22 Déc - 23:39

La serdaigle hésita un instant puis prit la gourde qu'elle lui tendait et but rapidement le jus, qui
sembla lui rafraichir les idées , l'espace de quelques secondes , avant qu'elle se retourne vers la
gryffondor pour répondre :

- Mais je veux pas me faire de mal, je vais très bien, tu me saoule aussi hein ! Je vais bien. D'ailleurs...par ta faute, j'ai perdu Charlotte ! Elle est oùùùùù...aaaaaaah, ça touuuurne...

Elle tomba lourdement sur le sol & Julia la regarda avec stupéfaction. Elle croyait que le jus allait un peu aider son ami ! Mais non, celle-ci semblait toujours aussi ivre et continuait à divaguer sur des histoires d'une certaine charlotte et de fraises qui seraient sympathiques.

L'adolescente s'accroupit, assise aux côtés de celle à qui, en temps normal, elle ressemblait tellement. Même si Julia avait déjà vu plus d'une fois son amie dans un état d'ivresse , elle était consciente que quelque chose se passait dans la vie de Vanille, quelque chose qui la changeait. Même ivre , la serdaigle ne lui aurait jamais dit des choses aussi méchantes Sad & encore moins..

- T'aurais du me laisser dans mon délire, bordel ! J'avais pas besoin de toi ! Je vais bien, ok ?!

Julia n'avait pas beaucoup d'amis. Enfin, si, bien sûr, elle en avait beaucoup, en tant que riche héritière & fille populaire mais des vrais amis, sur qui elle pouvait compter & être toujours elle même.. Elle pouvait les compter sur les doigts de la main.
Vanille faisant partie de ceux là, elle se sentit profondément blessée. Elle essayait de l'aider ! Elle ne comprenait donc pas.. Bien sûr qu'elle ne comprenait pas, songeait-elle, elle était saoule !

Rassurée, un petit peu, elle se contenta de regarder son double, petit sourire triste sur le visage, clamer qu'elle voulait des bonbons..

Julia s'allongea aux côtés de Vanille, sans répondre..

Elle réfléchissait. Que faire ?! Elle ne pourrait pas dé-saouler sa copine toute seule. Elle n'avait même pas d'eau ! Un aguamenti , peut-être ? .. Il faudrait déjà que la bleue soit d'accord pour se laisser asperger, & ça, c'était vraiment pas gagné.
Alors.. Juste attendre. Elle devait rester avec elle, le temps qu'elle cesse de voir trouble , afin qu'elle ne fasse pas de bêtises jusque là.

Elle soupira. Puisqu'il fallait qu'elle reste ainsi !

- Des bonbons ? On pourrait en fabriquer ! J'ai tout ce qu'il faut !

Reprenant rapidement son sérieux, elle se redressa, et, un petit sourire diabolique sur le visage, émit sa condition :

- Enfin, à une condition. Même deux, plutôt ! Petit 1 , tu vas devoir me laisser te lançer de l'eau, pour te dé-saouler Vanille & petit 2, tu vas devoir me raconter ce qui a fait que tu t'es mis dans cette état.
Ensuite, on pourra fabriquer pleins de bonbons !


Consciente du risque qu'elle prenait, elle rajouta :

- Tu imagines Vanichou ? Pleins de beaux bonbons, de toutes les couleurs, surtout des roses ! On pourrait même inviter Charlotte ! .. & les 7 nains aussi !

Hmm.. Elle espérait que Vanille comprendrait que c'était pour son bien.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MODO'LAET'S.GOϟ Qui a dit que les Serd' étaient sérieux ?
avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 24/07/2010
● MESSAGES : 701


MessageSujet: Re: Est-ce qu'il voit trouble ? Il dit aperçevoir deux doubles.. (-Vanille & Julia-) Jeu 23 Déc - 16:01

    - Des bonbons ? On pourrait en fabriquer ! J'ai tout ce qu'il faut !

    Bon...bons *O* ! Vanille éloigna ses souvenirs, le plus loin possible, elle voulait les écraser ! Elle se laissa donc attendrir par la proposition de son amie, qui était véritablement alléchante. Mais son délire ne dura pas vraiment longtemps, enfin, du moins, son délire rose s'évanouit rapidement quand Julia prononça ces paroles :

    - Enfin, à une condition. Même deux, plutôt ! Petit 1 , tu vas devoir me laisser te lancer de l'eau, pour te dé-saouler Vanille & petit 2, tu vas devoir me raconter ce qui a fait que tu t'es mis dans cette état. Ensuite, on pourra fabriquer pleins de bonbons !

    De l'eau ? Pour la...dé-saouler ? Mais ça servait à rien ! Elle avait pas besoin de ça, elle allait très bien...très bien...non. Elle se voilait la face, elle se mentait, comme elle ne cessait de mentir à tout le monde, à ses amis en particulier. Qui, parmi ceux en qui elle avait une pleine confiance -sans vouloir toujours se l'avouer, bien entendu- savait ? Personne. Pour le moment, personne, à part bien sur Deborah, qu'elle évitait à présent, et Marie, qui n'était pas vraiment -pas du tout- une amie. Alors...si elle le disait à Julia, son double, peut-être trouverait-elle le réconfort dont elle avait besoin ? Du moins, jusqu'à ce que la douleur revienne, encore plus difficile à surmonter...il fallait tenter. Mais...et si elle la repoussait ? Après tout, l'amitié qui avait lié Marie et Vanille avait été détruite quand la serpentard avait appris ce qu'avait fait la petite fille qu'était Vanille à son père. Elle avait confiance en elle, l'aimait énormément, et à cause de l'horreur qu'avait fait la serdaigle, leur amitié s'est dissout. Elle priait pour que ce soit différent avec Julia. Elle priait ce Dieu qui ne lui avait jamais accordé ne serait-ce qu'une once vrai, de pur bonheur. Julia comprendrait...
    La gryffondor savait pour son père. Elle n'était pas partie ! Donc, elle ne partirait pas non plus cette fois ci. Leur amitié tiendrait. Elle tiendrait. Sa lucidité revint petit à petit...même si elle souhaitait encore manger des bonbons et rencontrer la fameuse Charlotte. Avec un sourire mélancolique, elle dit d'une voix presque éteinte :

    « Ça marche, camarade. »


    Elle avait été méchante avec elle, cela ne se reproduirait plus, pour le moment. Regroupant le peu de courage qu'elle avait, elle se releva, prit sa tête dans ses mains, car prise d'un violent vertige et posa son regard vide sur son amie. Elle hocha la tête pour lui dire de l'arroser. Une fois ceci fait, Vanille secoua la tête et leva les yeux vers le ciel...à présent, elle était complètement lucide. Ses souvenirs passèrent en boucle dans sa tête, insupportables. Elle lutta, comme elle put, et finalement, prit une bouffée d'air frais. Il le fallait, à présent.

    « Julia...tu as raison, je veux me faire du mal...je... »

    Les mots s'étouffaient dans sa gorge. La jeune fille sauta dans les bras de son double et éclata en sanglots, elle la serra très fort, comme si elle allait partir, se lever et disparaitre dans l'obscurité inquiétante de la nuit. Elle pleura longuement. Dans un sanglot, elle réussit à articuler.

    « Je lui ai retiré la vie...à un innocent...j'ai tué un élève, ici, à Poudlard...j'ai commis l'irréparable. »






" Vois le monde tel qu'il est vraiment " :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 26/10/2010
● MESSAGES : 65


MessageSujet: Re: Est-ce qu'il voit trouble ? Il dit aperçevoir deux doubles.. (-Vanille & Julia-) Ven 24 Déc - 17:11

- Ça marche, camarade.

La voix était terne, éteinte, mélancolique, aussi. Julia scruta les yeux de son amie, esquissa un pale sourire, tendue dans l'attente d'une quelconque révélation sordide. Qui sait ? Vanille avait peut être commis des atrocités ? Connaissant le tempérament de son amie, il était tout à fait possible que.. Et bien, par exemple, qu'elle est couché avec un prof - comble de l'horreur pour Prude-Julia - , qu'elle est .. Hm, qu'un garçon lui ait fait du mal ?! OU PIRE : Vanille était peut être enceinte ? Si c'était ça, Vanille avait toutes les raisons de vouloir se faire du mal : Qui sait, ça pourrait peut être provoquer une fausse couche ?! *

La serdaigle se leva et lui fit signe de l'asperger, ce que Julia fit à l'aide d'un parfaitement réussi sortilège . Elle guetta un quelconque signe de la part de son amie , mais celle-ci ne fit que regarder - toutefois, elle semblait prise dans ses pensées & tout à fait inattentive au monde extérieur - fixement le ciel .
Julia attendit en silence, jusqu'à ce que la bleue prenne un peu d'air frais et se lance :

- Julia...tu as raison, je veux me faire du mal...je...

La dénommée Julia ne dit rien, et se contenta de scruter son amie. Si on était suffisamment attentif, on pouvait voir la lueur inquiète qui brulait au fond des yeux bleus de la gryffondor, manifestement en proie à un suspens assez cruel.

Gauthier se jeta dans ses bras et se mit à pleurer. Pendant une minute ou deux, les deux jeunes filles restèrent dans les bras l'une de l'autre, l'une en pleure, l'autre la serrant le plus fort qu'elle pouvait, essayant de faire passer à son double toute l'affection qu'elle ressentait .

- Je lui ai retiré la vie...à un innocent...j'ai tué un élève, ici, à Poudlard...j'ai commis l'irréparable.

J'ai commis l'irréparable .. J'ai commis l'irréparable .. J'ai commis l'irréparable.. J'ai commis ..l'irréparable .. commis l'irréparable .. l'irréparable .. l'irréparable !


Une toute petite phrase de rien du tout qui voulait pourtant tout dire, qui tournait sournoisement dans la tête de la jolie gryffondor. Elle ne savait pas quoi dire; ni même comment réagir. Que dire ? Quoi faire ? Quoi penser..

Un meurtre, Julia, un meurtre ! & Pourtant... Elle ne pouvait pas, elle n'arrivait pas à détester Vanille. Elle était son amie.. Non ! Elle n'était pas son amie ! Non ! Non !

Elle est son amie. Elle serait toujours son amie. Toujours..

Mais, elle avait fait.. Une chose horrible ! Elle était dangereuse, sa place était à Azkaban, avec les assassins, les fous & les.. Mais Vanille ! Sa si jolie, si gentille, si joyeuse amie ! Son double, comme elle l'appelait affectueusement, elle ne pouvait pas aller là bas..

Alors, elle ouvrit simplement ses bras, sans dire mot, et laissa son amie s'y glisser, une fois encore.

Tout ce qu'elle fit, c'est lorsque leurs deux têtes furent côtés à côtés, de chuchoter , tout en caressant les cheveux blonds de son amie :

- Putain.




*
Oui, Julia est ignoble . Mais pour elle, élevée dans une vieille famille aristocratique, tomber enceinte sans être mariée équivaut au dés-héritage, l'humiliation suprême, être reniée de sa famille .. Bref, elle considère ça comme une des pires horreurs qui puisse arriver dans la vie d'une adolescente, et tant pis pour l'enfant si une fausse couche peut sauver la mère du dés-honneur.

Alors, là, si tu veux, ça veut traduire tout l'état de choque dans lequel elle est, puisque , comme tous le monde le sait, Julia ne dit jamais d'insultes ou de termes vulgaires, sauf exeption. Donc " Putain ", même Vanille pourra comprendre que son amie est ébranlée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MODO'LAET'S.GOϟ Qui a dit que les Serd' étaient sérieux ?
avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 24/07/2010
● MESSAGES : 701


MessageSujet: Re: Est-ce qu'il voit trouble ? Il dit aperçevoir deux doubles.. (-Vanille & Julia-) Ven 24 Déc - 23:36

    - Putain.

    Furent les seuls mots de la jeune fille. Choquée. Elle devait être terriblement choquée. Mais elle restait, oui, elle restait à ses côtés. N'avait-elle pas envie de la fuir? De partir loin de cette jeune fille tellement imprévisible, et pour le coup...dangereuse? Elle était pourtant si près, elle sentait la chaleur d'un corps, c'était rassurant, l'air froid n'était plus qu'un souvenir, elle se sentait à présent rassurée...elles restèrent dans un profond silence durant quelques instants, savourant ce moment. Vanille se redressa alors et contempla le ciel, à présent, les étoiles apparaissaient bel et bien, elles étaient belles, distinctes. Et surtout, elles brillaient. Oui...elles brillaient.
    La serdaigle, le regard toujours rivé vers les cieux, entreprit de faire part de ses sombres envies de vengeances...après tout, si elle restait, si elle n'avait pas envie de prendre ses jambes à son cou, pourquoi ne pas tout lui dire? Depuis le début? Déterminée, elle commença, avec une voix qu'elle voulait confiante...

    « Julia...n'as-tu pas envie de partir? Après ce que je t'ai fais, après ce que j'ai commis? Tu restes, pourquoi? Tu sais...je n'ai jamais voulu le tuer, j'étais saoule...je sais que ce n'est pas une raison ! Je le sais...il était là, ce soir là, il nous draguait, Deborah et moi...comme nous étions déjà bien arrosée, nous l'avons tout d'abord repoussé par de violentes paroles, mais il est revenu...elle lui a fracassé une bouteille sur le crâne, il est tombé dans l'eau, raide mort. J'étais là, je n'ai rien fait, j'ai crié et nous sommes parties, parties ! Nous l'avons laissé là... »


    l'image du jeune garçon, gisant dans l'eau, à la lueur de la sombre lune et des astres éteints, revint. Le sang qui coulait de son crâne, et qui se répandait tout autour, dansant et suivant les flots, c'était horrible, affreux. Vanille sentit un mal de crâne insupportable la prendre, ces souvenirs la hantaient, elle ne souhaitait plus qu'une chose, se venger...se venger de celui qui lui avait pourri son existence, celui qui avait réduit ses espoirs et ses rêves à néant. Si Marie n'avait pas été là ce soir là, si elle n'avait pas vu la scène macabre, Vanille n'aurait pas réalisé. Elle n'aurait pas réalisé que son malheur avait un nom, un visage, des membres et...un cœur? Elle n'avait plus qu'un but dans sa vie déjà ruinée : le détruire. Pas le tuer, deux meurtres suffisaient bien ! Non, elle voulait le pourrir, anéantir tout en lui, jusqu'à ce qu'il ne lui reste plus...plus rien, à part la vie. La vie sans but, sans rêve, sans même une âme, vaut-elle encore quelque chose? Non. Dans ces cas là, il ne reste plus qu'à souffrir ou à précipiter la mort et tomber dans un sommeil éternel, et rejoindre les feux ardents de l'enfer? Peut-être, si il existait.

    Ses pensées étaient sombres, trop? Possible. Mais aux côtés de son amie, une brèche s'ouvrait, une petite lumière parcourait son cœur...mais le problème était là. Pour vivre, elle avait besoin d'amis, de personnes qui l'entourent, simplement, dès qu'elle s'éloignait ne serait-ce qu'un peu d'eux...elle sombrait. Reprenant le fil de son « récit », elle dit :

    « Une semaine après le drame, Marie m'a fait du chantage...c'est une longue histoire, mais toujours est-il que...après l'avoir vue, j'ai compris une chose... »


    Elle marqua une pause, essoufflée.

    « Je veux me venger... »



" Vois le monde tel qu'il est vraiment " :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 26/10/2010
● MESSAGES : 65


MessageSujet: Re: Est-ce qu'il voit trouble ? Il dit aperçevoir deux doubles.. (-Vanille & Julia-) Mar 28 Déc - 13:32

Vanille se retira, sembla hésiter puis ouvrit la bouche :

- Julia...n'as-tu pas envie de partir? Après ce que je t'ai fais, après ce que j'ai commis? Tu restes, pourquoi? Tu sais...je n'ai jamais voulu le tuer, j'étais saoule...je sais que ce n'est pas une raison ! Je le sais...il était là, ce soir là, il nous draguait, Deborah et moi...comme nous étions déjà bien arrosée, nous l'avons tout d'abord repoussé par de violentes paroles, mais il est revenu...elle lui a fracassé une bouteille sur le crâne, il est tombé dans l'eau, raide mort. J'étais là, je n'ai rien fait, j'ai crié et nous sommes parties, parties ! Nous l'avons laissé là...


Non, Julia n'avait pas envie de partir. Paradoxalement, elle était plutôt heureuse de savoir ce que son amie avait fait. C'était une beau signe de confiance non ? Mais en même temps, en même temps.. Comment pouvait elle rester là ?! Comment pouvait elle aimer cette fille ! Ce monstre..
Elle avait assassiné, aux côtés d'une camarade de Julia - une gryffondor ! - un être innocent, un être qui maintenant, manquait sûrement à sa famille, à ses amis.
Elle avait envie de vomir.
Mais pourtant, elle restait et pourquoi ?! Pourquoi ?! Parcqu'elle aimait Vanille. Elle s'en voulait d'être stupide, sentimentale et .. aimante ?


Elle ne put poursuivre plus loin son monologue intérieur, Vanille reprit :

- Une semaine après le drame, Marie m'a fait du chantage...c'est une longue histoire, mais toujours est-il que...après l'avoir vue, j'ai compris une chose...

Marie ? Marie.. Marie Scott Livingston ? Cette blonde de serpentard ? Il fallait croire que oui. Ju' ne savait pas qu'elle & Van' avaient été amies. Donc, la Livingston avait osé faire du chantage à son double ?! Mais.. Mais quel être peut être assez fourbe pour profiter d'un drame pareil ? C'était odieux. Indigne de n'importe quel être humain - excepté son père, qui avait raison quoi qu'il fasse.

- Je veux me venger...


- Te.. Te venger ? De qui, de quoi ? De Marie ?


Elle hésitait, bafouillait. Son émotion était palpable. Elle était trop sensible.

- Je t'aiderais.

C'était clair, simple et précis. Si Vanille avait besoin d'aide, elle l'aiderait. Elle irait au bout du monde si ça pouvait sauver son amie. Il n'y avait rien d'exceptionnel dans cela. La définition de l'amitié, pour Julia, c'était ça.

Elle esquissa un sourire, résignée contre elle même, résignée à rester.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MODO'LAET'S.GOϟ Qui a dit que les Serd' étaient sérieux ?
avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 24/07/2010
● MESSAGES : 701


MessageSujet: Re: Est-ce qu'il voit trouble ? Il dit aperçevoir deux doubles.. (-Vanille & Julia-) Jeu 30 Déc - 13:34

    - Te.. Te venger ? De qui, de quoi ? De Marie ?

    Julia voyait que son amie avait du mal. Du mal à contrôler ses émotions , ses pensées brouillées. Elle était encore choquée, ça se sentait, son mal à l'aise était palpable. Mais elle était également courageuse, courageuse...et loyale. Elle restait, elle restait avec Vanille, cette fille instable, téméraire, inconsciente et peut-être même dangereuse.

    - Je t'aiderais.

    Vanille regarda son amie, troublée, mais surtout surprise. L'aider? La serdaigle réussit à sourire, elle l'aiderait...comment? Aucune ne le savait, aucune piste, même floue, ne se présentait. On ne pouvait rien savoir sans un premier indice. Rien. Mais le geste comptait tellement pour la jeune fille, elle savait que Julia était une amie, une véritable amie, son double. A cet instant, elle sentit une flamme dans son cœur, cette flamme qui d'habitude la brulait...cette fois ci, elle la réchauffait simplement. Cela ne dura pas longtemps, car ses pensées sombres, ses envies de vengeances, si grandes, reprirent le dessus, mais pas longtemps signifiait quand même du temps. Le temps est important, le temps définit tant de choses. Elle se tourna vers la gryffondor et lui dit, avec l'ombre d'un sourire :

    « Je veux me venger de celui qui a détruit ma vie. » 

    C'était clair. Elle posa sa tête sur l'épaule de son amie et regarda les étoiles. Elle voulait que la nuit dure encore. Elle voulait qu'elle soit éternelle, comme ces étoiles peuplant les cieux par milliers. Elle souhaitait rester là, toujours, ne plus jamais rien affronter, ne plus avoir à abandonner, juste, rester là. Mais le rêve a une fin, et il fallait bien un jour se relever, et avoir du courage. Avoir le courage de faire face à la dure réalité. Se montrer fort.
    Vanille sortit sa baguette et prononça un « Lumos » pour que l'espoir se fasse plus grand encore. Elle devait apprendre à s'accrocher, elle devait vaincre sa lâcheté. Prendre les mains qu'on lui tend pour avancer. S'accrocher au moindre sourire, au moindre cœur chaleureux, au moindre regard tendre...il faut se donner les moyens d'y arriver. Car rien ne se fait tout seul. La vie est un mécanisme, une cascade qui a besoin d'eau pour couler, une horloge qui a besoin d'aiguille pour avancer...

    T H E . E N D



" Vois le monde tel qu'il est vraiment " :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Est-ce qu'il voit trouble ? Il dit aperçevoir deux doubles.. (-Vanille & Julia-)

Revenir en haut Aller en bas

Est-ce qu'il voit trouble ? Il dit aperçevoir deux doubles.. (-Vanille & Julia-)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A WINDOW TO THE PAST  :: 
EXTERIEUR DU CHÂTEAU
 :: 
LE PARC
-