AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ••• ”& LE BAL EST OUVERT !„ » Tous. { TERMINÉ.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
DARK&SECRETϟ Vivre, ça doit être une belle aventure
avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 05/08/2010
● MESSAGES : 634


MessageSujet: Re: ••• ”& LE BAL EST OUVERT !„ » Tous. { TERMINÉ. Mer 26 Jan - 17:11


La soirée était déjà bien entamée, et pourtant, très peu de gens avait quitté la salle. Ils dansaient, s’amusaient, s’embrassaient, se disputaient... Mais ça rendait l’ambiance plutôt joyeuse. Correction. Joyeuse pour eux. Ariana ne se sentait pas à sa place. Elle était pourtant dans les bras de celui qu’elle aimait, non ? Sûrement. Oui, il le fallait. Il fallait que ce soit vrai. Il fallait que, pour une fois, elle soit heureuse. Heureuse d’être là, heureuse pour les autres. Mais les voir ainsi, heureux et insouciants, ne faisait que lui provoquer la nausée. Qu’avaient-ils, tous, à sourire bêtement comme ça ?! Pourquoi ne pleuraient-ils pas. Pourquoi ne souffraient-ils pas. Pourquoi... Pourquoi. Pourquoi elle était ici? C’était stupide. Un bal... A quoi ça servait ? A part perdre son innocence, à rien. C’était fatiguant, de danser en rond toute la soirée. Fatiguant de se jeter des regards doux. Fatiguant de se préparer pour, comme cette fille là-bas, recevoir des railleries. C’était un univers magique, et en même temps, on pouvait apercevoir par ci par là des rivalités. Elle en avait marre, voilà.
Marre de tous ces hypocrites habillés en pingouin. Marre de toutes ces niaises qui pensaient que l’amour existait. Ca n’existe pas. Ce n’est qu’un fantasme.

Elle sentait son coeur s’emballer, son poux frapper contre ses tempes, et sa respiration s’accélérer. Non... non. Pas maintenant. Elle lâcha la main de Jake, le poussant en arrière sans s’en rendre compte, et resta pétrifiée un instant face à lui. Pourquoi ? Pourquoi ne pouvait elle pas être heureuse ? Incapable de comprendre. Incapable de SE comprendre.
Elle avait des sueurs froides, et sa respiration ne cessait de prendre de la vitesse. S’écartant de son cavalier, Ariana chercha des yeux la sortie. Elle n’y voyait rien. Un flot de danseurs rendait sa vision floue. Portant sa main à son front, elle sentit la fièvre monter en flèche. Sans réfléchir, elle avança, bousculant des danseurs. Seule la porte lui procurait du réconfort. Elle n’était plus très loin. Elle voulait enlever cette robe ridicule, défaire ce chignon trop serré, envoyer balader ces chaussures trop hautes... Tout. Être libre. Dépendante de rien.
Se mettant à courir, elle percuta un homme, bien plus âgé que les élèves. A côté de lui se tenait un serpentard, avec une expression plus blasé qu’autre chose. C’était Evan Rosier lui semblait-il. Capitaine des serpentards. Elle le connaissait de vue, sans chercher à partager plus... Ah, si elle savait. Elle s’excusa vaguement, ne prenant pas la peine de chercher le nom du garçon, et fila directement vers la grande porte. A peine avait-elle quitter le brouhaha que le vent lui fouetta le visage, et la détendit un peu. Elle respira, se dirigea vers le parc, tout en défaisant le noeud qui maintenait son corsage bien serré. Elle laissa ses chaussures valser quelques mètres plus loin, défit sa coiffure en laissant sa longue crinière lui brouiller la vue. Elle reprit une respiration à peu près normale, bien que la fièvre ne descende toujours pas. S’asseyant tranquillement dans l’herbe verte et légèrement mouillée, Ariana ne put s’empêcher de regarder les étoiles. Toujours regarder les étoiles, et se dire que dans quelques millions d’années, il ne resterait plus aucune trace de notre passage. Se dire qu’un jour, tout aura disparu. Mais pas les étoiles.

L’idée la rassurait.


WE CAN TRY.. MAKE ME SMILE ★❝I'm not a perfect person, there's many things I wish I didn't do. And so I have to say before I go that I just want you to know : I've found a reason for me to change who I used to be. A reason to start over new, and the reason is you. I’m sorry that I hurt you, it's something I must live with everyday, and all the pain I put you through. I wish that I could take it all away, and be the one who catches all your tears : and the reason is you.❞ A&S

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 28/12/2010
● MESSAGES : 299


MessageSujet: Re: ••• ”& LE BAL EST OUVERT !„ » Tous. { TERMINÉ. Sam 29 Jan - 0:57

    Et elle se mit à rire… Tandis qu’elle riait avec grâce, mélodie, somptuosité, il se mit à sourire niaisement. Même un petit garçon découvrant ses cadeaux de Noël au pied du sapin n’aurait pas eu un sourire plus extraordinaire que celui qui barrait le visage du rouquin. C’était un délice de la voir ainsi, souriante, riante, heureuse. Et de savoir qu’il n’était pas étranger à cette douce euphorie le faisait se sentir comme sur un petit nuage… Rêveur, doux, cotonneux, léger… Quoi de plus envoûtant qu’une fille absolument magnifique, le rire aux lèvres, la joie au visage, pour se sentir pousser des ailes?
    C’était peut-être complètement idiot de ressentir comme un arc-en-ciel dans le cœur, mais il s’en fichait. Niais, et fier de l’être. L’important était de savourer l’instant délicieux de cette mélodie qui résonnait à ses oreilles. Le rire de la jeune femme était un festival de notes toutes plus exquises les unes que les autres. Un régal des sens.
    Magique.

    Une voix bien moins charmante vint interrompre son rêve éveillé. On annonçait une pause pour l’orchestre. Ce fut un groupe bien plus dynamique qui prit le relais. Entraînant, jeune, rock. Il aimait bien cette musique, mais il ne savait absolument pas danser dessus. Il allait se ridiculiser devant Opale, en bougeant de manière grotesque, et en essayant de masquer son ignorance par des phrases ponctuées de drôleries, pour la détourner de son effroyable façon de se mouvoir sur de la musique saturée par les vibrations. Mais bon, si c’était ce qu’elle voulait, il était prêt à se noyer dans les vagues du ridicule.
    Leur valse cessa.
    Ça y est. Le moment était arrivé.
    Il allait être submergé par la honte.
    Enfin… pour elle.

    Mais apparemment, ce n’était pas dans les projets de sa cavalière. Leurs regards se rencontrèrent, et il retint un frisson. Elle ne le lâcha pas, et murmura avec un petit air timide…


    « Je... je ne suis pas une adepte de ce style de musique. J'ignore si c'est également ton cas. Je te propose que nous allions nous promener dans le parc. J'ai entendu dire que le professeur Dumbledore a créé, juste pour ce soir, une splendide roseraie. »

    Elle… elle lui offrait un de ses sourires qu’il avait déjà appris à adorer, tout en lui tendant une perche pour s’enfuir de la piste où il aurait anéanti sa réputation. Réputation? Quelle réputation? Ne pas savoir danser le rock n’était pas ce qui allait lui enlever l’étiquette d’un des plus adorables et gentils garçons de Poudlard. Alors il ne pouvait qu’acquiescer à une telle proposition.
    D’autant que… ce serait un moyen plutôt agréable de prolonger la soirée, de passer du temps avec elle, d’en apprendre un peu plus sur cette fille qui… lui plaisait – il le reconnaissait. Repousser leur séparation qui viendrait. Faire durer ce moment dont il se délectait. En espérant qu’elle savoure chaque instant comme il le faisait.
    Malgré ses précautions. Malgré sa méfiance instinctive. Malgré ses craintes.
    Aller au-delà de l’inquiétant, et ne garder que le meilleur d’une soirée qui serait – il le pensait – mémorable.

    Il glissa avec habileté derrière la jeune femme, et d’une main posée sur la fine taille de la Poufsouffle, la guida vers la sortie. Quand ils arrivèrent aux portes de la Salle, il lui souffla à l’oreille…


    « Après vous mademoiselle… »

    Et il la laissa passer devant lui avant de la suivre jusqu’à l’extérieur. Un sourire adorable, un regard envoûtant, et une démarche souple.


[Tu crées au Parc? Dis moi par MP]



Richard, Tristan. Lockwood. 7th.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 19/07/2010
● MESSAGES : 125


MessageSujet: Re: ••• ”& LE BAL EST OUVERT !„ » Tous. { TERMINÉ. Ven 11 Fév - 22:12

Betty était toujours assise sous son sapin, elle ne bougeait toujours pas. Il faisait chaud, sous ce grand arbre, et elle l'aimait vraiment bien. Elle se demandait même si elle n'allais pas demander à Dumbledore de le lui laisser pour mettre dans sa chambre après les fêtes. Ce serait vraiment super.
Et puis, elle entendit du bruit derrière elle. Comme si quelqu'un parlait. Peu à peu, elle reconnut la voix de Ludo, de son Ludo. Peut-être.


« ...me suis conduit comme.. Comme un gougou.. Un goujat, voilà. J'ai dit...oh.. Une chose horrible ! Mais je ne le pensais pas, bien sûr ! Enfin si, je le pensais mais euh, pas avec elle. Elle, c'est différent des autres filles. C'est différent parce que.. Ben, je crois que je suis amoureux d'elle. Pas amoureux un petit peu, hein ? Très très amoureux. Genre à ressentir des frissons partout quand je la regarde, genre à avoir le cœur qui bat suupeeeeer fort quand je la prend dans mes bras et.. »

Tout d'abord, Betty gloussa doucement. Il s'était traité lui-même de goujat ! Ludovic ! C'était complètement fou, unique. Elle ne devait surtout pas l'oublier parce que ça ne se reproduirait jamais, ah ça non ! Betty se retourna un petit peu vers le Poufsouffle. Un petit peu, un tout petit peu, juste assez pour le voir du coin de l'oeil.

« Et aussi, tu vois, j'ai envie de casser la gueule de tous les gars qui l'approche, par ce que, à la seule idée qu'ils lui fassent du mal ou qu'elle puisse préférer l'un de eux à moi, je , je.. ! Pfiou, sapin, j'avais jamais ressenti ça avant ! A ça, non, jamais. Elle est la seule, la seule, qui me fasse cet effet là.
C'est peut être parcqu'elle est aussi belle. Non, enfaite, je crois pas. Enfin, je veux dire, si elle est belle, magnifique même, plus belle que n'importe quelle fille de Poudlard mais elle est aussi... Woh, des fois, elle dit des mots, je les comprends même pas ! Elle est trop trop trop intelligente, ma petite fleure. Mais ça doit pas être pour ça non plus. Non, ce que j'aime par dessus chez elle c'est.. C'est que elle, elle est parfaite. Elle fait jamais d'erreurs, elle ne boit pas, ses parents doivent être super fiers d'elle – en plus, son père, il a l'air trop koolos, pas comme le mien et euh.. Bref, tais toi Ludo 8D . Et , et, enfin, je l'aime quoi ! .. Hmm, il fait très chaud, non ?
Si elle était venue me voir, qu'elle m'aurait dit qu'elle était désolée, qu'elle était bête, nulle – déjà, elle aurait mentit, et ça, ça lui ressemble pas trop, je trouve, et puis.. Et puis, je ne serais plus amoureux d'elle a l'heure qu'il est. Parce que, la fille que j'aime, c'est Betty, pas une fille comme toutes les autres, comme toutes celles avec qui je suis sortit avant et qui aurait réagit comme ça. Mais Betty, elle est différente, monsieur l'arbre ! Elle est.. Avant, si on m'avait demandé qu'elle était la femme parfaite, j'aurais pas dit « une fille comme Betty » mais maintenant.. Ah, maintenant, je répondrais que des « Betty, Betty et Betty » . Mais euh, je veux dire, que, que je suis fou d'elle quoi, tu vois. Je m'en veux tellement de lui avoir fait du mal !
Je serais près à changer pour elle, comme elle aimerait changer pour moi – même si j'espère qu'elle sait que je ne veux surtout pas qu'elle change ! Ce serait même la pire chose qu'il pourrait arriver ! Elle trop canonne, ma Betty, comme elle est déjà. Moi, par contre, faudrait que je change. Beaucoup, par ce que je la mérite pas. On dirait pas comme ça – Putain, je parle beaucoup aujourd'hui ! Mais c'est beaucoup plus dur de changer de mal en bien que de bien en mal. Alors, vous croyez, monsieur mon arbre, que si j'arrêtais de.. De boire - arg – elle m'aimerait de nouveau. Et si, si je.. Non, je peux pas arrêter le quidditch, mais je peux en faire, disons, moins ? Et les filles ?! Promis, je parlerais même plus aux filles, même si elles ne m'intéressent plus depuis que je connais Betty. Et pas de jeu ! Non, non, plus de paris, ni rien d'autres. Et j'arrêterais de lui mettre la pression, sur le fait qu'on couche ensemble ou pas ! C'est vrai, elle a raison, ça n'a aucune importance. Enfin, je dis pas que ça me déplairait mais si je pouvais déjà rien que lui parler, ce serait déjà formidable, enfaite ! »

La jeune fille, au fur et à mesure du discours, s'était retournée lentement, pour finir par faire face à Ludovic. Elle le regardait avec des yeux humides. Est-ce qu'elle... Est-ce qu'elle entendait bien ce qu'elle entendait ? Oui mais... Croyait-elle bien ce qu'elle entendait ?

Ludo lui pris le bout des doigts. Ce contact qu'elle appréciait tant si peu de temps auparavant la laissait à présent de marbre. Elle ne savait pas quoi penser.


« Tu me reprendrais, dis, Betty chérie, si je faisais tout ça ? »

Tout allait trop vite. Avait-elle envisager de quitter Ludo avant ce soir ? Oui. Plusieurs fois. Car elle savait qu'ils étaient trop contraires, elle savait que quelque chose du genre finirait par arriver, elle savait aussi à ce moment là que des choses pires encore arriveraient plus tard, quand ils seraient adultes, s'ils étaient encore ensembles à ce moment là.
Pouvait elle choisir ? Que pouvait-elle choisir ? Au font d'elle, elle avait espéré que Ludovic la quitte. Ca aurait facilité les choses. S'ils restaient ensembles, ils ne pourraient pas être heureux longtemps, tout le temps.
Alors que devait-elle faire ? Profiter jusqu'au moment où ça éclaterait, ou partir maintenant alors que tout n'était pas fait, qu'ils leurs restait tellement de choses à vivre que, même s'ils ne s'en rendaient pas compte, la douleur serait moins forte.

Elle devrait choisir la deuxième possibilité. Oui... C'était ce qu'il y avait à faire. Partir lentement, s'effacer. Elle le devait...


" Ludo je... Je dois... Je veux... "

Elle se mit à pleurer doucement. Juste des larmes qui coulaient. Elle devait. Devait. Devait.

" Je ne peux... Je ne... "

Elle devait vouloir, devait pouvoir. Elle voulait pouvoir.

Elle ne pouvait pas vouloir.

Elle serra faiblement les doigts de Ludovic. Elle savait que leur futur ne serait pas heureux. Elle savait qu'ils auraient tant de problèmes... Elle savait qu'elle serait malheureuse.
Mais peut-être ce prix valait-il ce qu'il payait ?...

Quelques années auprès de Ludovic, auprès de cet homme - car ce n'était plus un garçon, et elle n'était plus une fille - qu'elle aimait d'une manière si étrange, si complexe, si unique.




« Le temps file, il n’attend personne. Le temps guérit toutes les blessures.
Tous autant que nous sommes nous voulons plus de temps. Du temps pour
se relever, du temps pour grandir, du temps pour lâcher prise. Du temps.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


● ARRIVÉE SUR LE FOW' : 21/11/2010
● MESSAGES : 4


MessageSujet: Re: ••• ”& LE BAL EST OUVERT !„ » Tous. { TERMINÉ. Sam 19 Fév - 21:28

Le Bal touchait à sa fin, et certains élèves partaient déjà, emmenés par leurs parents ou rejoignant les portoloins mis à leur disposition. Même si les autres, transis de fatigues, continuaient à virevolter sur la piste, Albus savait que le moment était venu pour eux d'aller se coucher. Leurs lits les attendaient et ils avaient sans aucun doute besoin de dormir. Le Directeur de Poudlard passa entre les élèves, afin d'aller se servir un dernier verre de jus de citrouille au buffet, avant de partir se coucher à son tour. En chemin il complimenta Ludovic Verpey sur sa petite amie "Elle est superbe, essayez de la garder, celle-là", lui asséna t-il avec un clin d'oeil malicieux. Puis il passa devant Hagrid qui était sur son 31 - un immonde costume poilu qui le faisait ressembler à un ours ou à un yéti commun des forêts tempérées. Enfin, il conseilla à Apollon de ne pas trop forcer sur le whisky pur feu.
La soirée avait été grandiose et édifiante, malgré les Aurors et la sécurité omniprésente. Plus aucun trouble n'avait été perpétré dans l'enceinte du château. Poudlard, tel un phoenix, renaissait de ses cendres une fois de plus.
Le vieil homme s'approcha de l'estrade, devant la foule d'élèves qui semblaient tous comprendre que la fête touchait à sa fin et qu'il faudrait aller se coucher. Leurs mines défaites faisaient presque peine à voir, mais le Directeur garda son sourire, heureux d'être là et de pouvoir une fois de plus honorer ce grand évènement qu'était le Bal de Noël. Celui-là était le plus réussi depuis des années, à n'en pas douter.

– Bravo aux couples qui ont merveilleusement bien fait honneur à la musique de la soirée !

Un nuage d'applaudissement et de sifflets enthousiastes balaya l'assemblée, suivie par un silence tout net quand Dumbledore toussota.

– Néanmoins, puisqu'il nous faudra désigner un Roi et une Reine du Bal, ils seront affichés dans la semaine.

Un murmure intéressé parcourut le public. Tout le monde souhaitait, à n'en pas douter, être le couple qui remporterait le concours ! Surtout que cette année, les prix seraient plutôt inhabituels... Dumbledore eut un peu plus de mal à retrouver le silence.

– Ils seront affichés dans le courant de la semaine de la rentrée. Encore Joyeux Noël à tous ! Et n'oubliez pas ! Pipistrelle, Lavabo, Cheveux !

Il eut un sourire malicieux avant de se retirer avec le sentiment qu'une fois encore, l'année se terminait en apothéose, malgré les circonstances troubles du dehors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: ••• ”& LE BAL EST OUVERT !„ » Tous. { TERMINÉ.

Revenir en haut Aller en bas

••• ”& LE BAL EST OUVERT !„ » Tous. { TERMINÉ.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A WINDOW TO THE PAST  :: 
LE CHÂTEAU
 :: 
REZ DE CHAUSSÉE
 :: SALLE DE BAL :: Bal de Noël
-